France Autriche Football americain

Course au MVP – Semaine 2 : Kyler Murray électrise la NFL

L'électrisant Kyler Murray a encore fait des siennes cette semaine !

Le jeudi c’est MVP ! Surprise cette semaine  ! Les deux leaders et principaux favoris de la course au MVP que sont Patrick Mahomes et Russell Wilson ont tout les deux perdu. Si ces deux défaites ne leur sont pas totalement imputables, elles ont au moins le mérite de laisser la lumière à deux hommes que tout oppose. Le jeune et virevoltant Kyler Murray s’installe en tête, suivi de très près par l’inoxydable et chirurgical Tom Brady. Surprise de ce début de saison, Derek Carr intègre lui un top 5 qui a fière allure.

1- Kyler Murray (+3) – Quarterback – Arizona Cardinals (2-0)

2 matchs – 689 yards à 73,5% – 7 touchdowns, 3 interceptions – 10 courses, 51 yards, 2 touchdowns – 121,5 d’évaluation

Il aurait été difficile de mieux commencer la saison pour Kyler Murray. Avec deux victoires en deux matchs et une évaluation qui dépasse les 120, le jeune quarterback fait déjà forte impression. Mais sa capacité à être une double menace très forte, en témoigne à la fois ses près de 700 yards à la passe et ses deux touchdowns au sol, font de lui un package terrifiant pour n’importe quelle défense. Et son touchdown lancé pour Rondale Moore ou il s’achète du temps avec ses jambes avant de lancer une passe parfaite en est la parfaite illustration. Déjà pendant toute la première partie de la saison dernière, il avait fait parler de lui dans la course au MVP avant d’être freiné par des pépins physiques. Toute l’interrogation est la en ce qui le concerne. Sera-t-il capable de maintenir un tel niveau de performance tout au long de la saison ? Si c’est le cas, il sera clairement dans la course.

2- Tom Brady (+4) – Quarterback – Tampa Bay Buccaneers (2-0)

2 matchs – 655 yards à 65,1% – 9 touchdowns, 2 interceptions – 1 course, 6 yards – 113,3 d’évaluation

À 44 ans, Tom Brady joue-t-il le meilleur football de sa carrière ? Avec 9 touchdowns dans les deux premiers matchs, il devient le sixième joueur de l’histoire à réaliser pareille performance. Une marque qu’il avait d’ailleurs mis quatre matchs à atteindre la saison dernière. Les Bucs viennent de remporter leur neuf derniers matchs en scorant au minimum 30 points à chaque fois, une performance unique dans l’histoire de la NFL, et Tom Brady en est l’artisan principal. Mais dès la semaine prochaine, l’opposition va encore grimper d’un cran avec le déplacement chez les Rams ce dimanche et avant la savoureuse réception des Patriots dans deux semaines. Une chose est sure, l’âge n’a clairement pas de prise sur Tom Terrific et l’imaginer MVP en fin de saison n’a rien d’une utopie.

3- Patrick Mahomes (-1) – Quarterback – Kansas City Chiefs (1-1)

2 matchs – 680 yards à 76,1% – 6 touchdowns, 1 interception – 6 courses, 21 yards, 1 touchdown – 131,4 d’évaluation

Jusqu’à présent, Patrick Mahomes n’avait jamais perdu un match ni lancé la moindre interception en Septembre. C’est désormais chose faite au prix d’un match totalement fou entre Chiefs et Ravens. Pourtant, Mahomes a fait du Mahomes, utilisant à merveille ses qualités physiques et les armes à sa disposition comme en témoigne ce touchdown démentiel inscrit par Travis Kelce. Seule erreur du quarterback, une interception aussi dommageable qu’inutile à un moment ou les Chiefs avaient le match bien en main et que Mahomes lui même a qualifié comme une des pires de sa vie. Il n’y a pas péril en la demeure pour autant et le quarterback des Chiefs demeure un des immenses favori au titre de MVP.

4- Russell Wilson (-3) – Quarterback – Seattle Seahawks (1-1)

2 matchs – 597 yards à 74,1% – 6 touchdowns – 8 courses, 25 yards – 146,9 d’évaluation

Russell Wilson et les Seahawks doivent encore se demander comment ils ont réussi à perdre ce match face aux Titans. Très nettement devant à l’orée du quatrième quart temps, Seattle a complètement laissé filer son avance avant de s’incliner en prolongations. À la tête d’une attaque très discrète en deuxième mi-temps, Wilson a essuyé les critiques pour avoir parfois ignoré des receveurs démarqués pour privilégier des solutions plus profondes. Cette observation peut être une critique générale à propos de son jeu, même si personne n’en parle quand ces solutions profondes qu’il privilégie se transforment en touchdowns et en victoires.

5- Derek Carr (+1) – Quarterback – Las Vegas Raiders (2-0)

2 matchs – 817 yards à 66,7% – 4 touchdowns, 1 interception – 8 courses, 15 yard – 104,1 d’évaluation

C’est LA sensation de ce début de saison. Menés par un Derek Carr déchaîné, les Raiders sont à 2-0 après s’être offert le scalp des Ravens et des Steelers. Et cela a beaucoup attrait à la performance globale de leur quarterback. Jamais dans l’histoire des Raiders, un quarterback n’avait lancé 817 yards en deux matchs. Et ce dimanche face aux Steelers, la franchise de Vegas avait particulièrement besoin des talents de passeur de Carr au vu d’un jeu au sol au ralenti en l’absence de Josh Jacobs. En se connectant avec huit receveurs différents, le quarterback a prouvé qu’il pouvait porter son équipe sur ses épaules. Au vu du niveau affiché combiné au calendrier qui se présente maintenant aux Raiders, tout porte à croire que le succès pourrait être durable pour Derek Carr et les siens.

Mentions spéciales

Matthew Stafford (QB, Rams) – 599 yards à 69,6% de passes complétées, 5 touchdowns, 1 interception, 127 d’évaluation
Dak Prescott (QB, Cowboys) – 640 yards à 76,5% de passes complétées, 3 touchdowns, 2 interceptions, 99,1 d’évaluation
Lamar Jackson (QB, Ravens) – 474 yards à 66,1% de passes complétées, 2 touchdowns, 2 interceptions, 89,4 d’évaluation
Derrick Henry (RB, Titans) – 240 yards à 4,6 yards/course, 3 touchdowns
Travis Kelce (TE, Chiefs) – 185 yards à 14,2 yards/réception, 3 touchdowns
Chandler Jones (LB, Cardinals) – 6 plaquages, 5 sacks, 2 fumbles forcés
Aaron Donald (DT, Rams) – 10 plaquages, 1 sack

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires