Bears – Vikings (13-19) : Justin Fields touché, Chicago coulé

Les Bears sont restés dans le match grâce à leur défense, mais l'attaque n'a jamais réussi à prendre le dessus sur Minnesota. La blessure de Justin Fields n'a pas aidé.

Bears Vikings Justin Fields

Chicago Bears (1-5) – Minnesota Vikings (2-4) : 13-19

Ce n’était pas brillant, mais les Vikings remontent un tout petit peu la pente. Sans Justin Jefferson, absent plusieurs semaines, l’attaque a sérieusement peiné. Mais la défense a fait l’essentiel du travail, en éteignant Justin Fields (6/10, 58 yards, 1 int). Ce dernier a fini par sortir sur blessure. Il est touché à la main droite. Les jours à venir en diront plus sur la gravité du problème.

Tyson Bagent (10/14, 83 yards, 1 int), sa doublure, a tué le match dès sa troisième action. Mais pas dans le bon sens. Bagent a perdu un fumble, que la défense des Vikings s’est fait un plaisir de retourner pour le touchdown du 19-6.

Le lanceur rookie est bien allé chercher un touchdown au sol pour réduire l’écart (13-19), mais il a lancé une interception sur sa dernière série offensive, qui aurait pu offrir une victoire improbable à son équipe.

Les Vikings inoffensifs

Sans Justin Jefferson, ces Vikings ne font pas peur à grand monde. Car sans le touchdown de leur défense, ils auraient eu bien du mal à assurer ce match. L’attaque de Kirk Cousins (21/31, 181 yards, 1 TD) est allé chercher deux field goals puis un touchdown de Jordan Addison (3 rec, 28 yards, 1 TD) en première mi-temps, mais plus rien après. T.J. Hockenson (6 rec, 50 yards) a été le joueur le plus ciblé par Cousins. Le jeu au sol a été complètement éteint, avec seulement 2,1 yards par course en moyenne. Alex Mattison (18 courses, 44 yards) n’a pas flambé.

Minnesota sort de ce match avec seulement 220 yards au total en attaque. Heureusement que Chicago n’était pas beaucoup plus fringuants (275 yards) et, surtout, que les Bears ont perdu trois ballons.

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires