Les 9 leçons de la Semaine 10 : l’alarme a sonné pour Baltimore et Seattle

Deux des favoris de la saison vont d'abord devoir lutter pour atteindre les playoffs.

Seattle va devoir lutter

Intouchables en début de saison, voilà les Seahawks en troisième position du classement NFC Ouest. Rien de grave, au sens où ils présentent le même bilan que les Cardinals et Rams. Ils sont devancés sur les oppositions directes ou le bilan de division. Mais des signaux sont clairement en train de virer au rouge à Seattle.

Sur les deux premières défaites, l’attaque avait tout de même marqué 34 points à chaque fois. Russell Wilson avait fait son maximum et la défense l’avait lâché. Contre les Rams, pour une troisième défaite en quatre semaines, le quarterback a été mauvais. Fatigue après un gros début de saison ? Usure alors qu’il est moins aidé que par le passé par un jeu au sol actuellement moyen ? Il faut rendre aux Rams ce qui leur appartient : leur défense est superbe, Jalen Ramsey a muselé DK Metcalf. Mais pour aller au bout, Wilson et son attaque doivent justement se montrer face aux grandes défenses.

Tant que l’attaque embalait les matchs, Seattle était serein. Désormais, il va falloir lutter pour les playoffs. La rencontre à venir contre les Cardinals sera un énorme test. La bonne nouvelle, c’est qu’une fin de saison plus douce les attend (Eagles, Giants, Jets, Washington, Rams, 49ers).

Baltimore en panne d’imagination

Lamar Jackson l’avait annoncé. Les défenses savent comment jouer les Ravens. Limiter le jeu au sol, forcer Lamar Jackson à lancer, générallement sur les mêmes cibles. Face à un coach défensif comme Bill Belichick, cela n’allait pas pardonner. Surtout avec des blessures en défense qui ont permis à New England de courir. Surout que Jackson est toujours incapable de gagner un match quand son équipe est menée de 10 points ou plus à n’importe quel moment du match (0 victoire, 6 défaites dans cette situation).

Comme un symbole, les Ravens ont perdu dimanche la première place de la ligue sur les yards gagnés au sol. Ils sont désormais devancés par les Cardinals (168,9 y/match).

Baltimore gagne environ 40 yards de moins au sol que l’an dernier en moyenne (206 y/match en 2019, 164 en 2020).

Il va falloir se renouveller pour se relancer. Mais en sont-ils capables ?

Un espoir pour les Giants, vraiment ?

Difficile d’y croire tant que personne n’aura officiellement été couronné dans cette division, mais les Giants ont montré dimanche qu’ils ont une véritable chance. Leur défense est toujours aussi surprenante. Mais surtout, Daniel Jones ne perd plus de ballon, tout en réussissant quelques belles actions offensives.

Pour la deuxième fois de suite, le quarterback de New York n’a pas perdu de ballon. Pour la deuxième fois de suite, les Giants ont gagné. Parfois, le football est assez simple. Reste à garder ce rythme.

Matt Patricia trouve toujours un moyen d’éviter le couperet

Les Lions menaient 24 à 3 dans le troisième quart-temps d’un match contre une faible équipe de Washington. Matt Patricia est censé être un coach défensif. Pourtant, son équipe a pris trois touchdowns de suite, pour se faire rejoindre.

Finalement, son équipe s’en sort sur un field goal de 59 yards à la dernière seconde. Une défaite aurait été ridicule. Peut-être (peut-être !) que cela aurait poussé les dirigeants de Detroit à enfin changer de coach.

Mais non, Patricia s’en sort. Encore. Toujours.

Les Broncos risquent de chercher un quarterback pendant l’intersaison

Drew Lock a encore quelques semaines pour tenter de convaincre ses dirigeants de faire de lui le leader de l’attaque sur le long terme. Mais pour le moment, c’est très mal parti.

Avec 4 interceptions dimanche soir contre les Raiders, Lock a livré une nouvelle prestation très chaotique.

Auteur de 7 touchdowns pour 10 interceptions cette année, le choix du second tour de la Draft 2019 a réussi une partie de ses statistiques quand les matchs étaient déjà perdus. S’il n’est pas bien entouré, Lock ne montre aussi rien de rassurant.

Les Eagles 2020 en une action

La course aux playoffs va être passionnante en AFC

Bien malin celui qui peut dire qui jouera en janvier dans l’AFC. Si les Steelers et Chiefs semblent au-dessus du lot, derrière, c’est la cohue.

Les Bills (7-3) sont poursuivis par les surprenants Dolphins (6-3). Les Colts (6-3) et Titans (6-3) sont au coude-à-coude. Les Ravens (6-3) calent et se retrouvent à égalité avec les Browns (6-3). les Raiders ? Eux aussi ont 6 victoires et vont se joindre à la lutte.

Il y a 9 équipes pour 7 places. Le suspense pourrait durer jusqu’à la dernière journée.

Tu t’écroules, tu sors

Comment Trayvon Mullen a-t-il pu être autorisé à revenir dans le match après s’être écroulé de la sorte suite à un contact casque-contre-casque ?

Le cornerback des Raiders s’est relevé avant de tomber et de rester de longues secondes au sol. Examiné, il a été autorisé à revenir sur le terrain. Dans une NFL qui continue de cumuler plusieurs commotions cérébrales chaque semaine, c’est probablement tout sauf une bonne idée.

L’échange de DeAndre Hopkins a l’air un peu plus ridicule chaque jour

Pas de pression, mais David Johnson, Ross Blacklock et le joueur qui sera sélectionné au quatrième tour en 2021 ont intérêt à être exceptionnels dans les semaines à venir pour faire oublier qu’ils ont été échangés contre DeAndre Hopkins.

Évidemment, cela n’arrivera pas. Pendant que Johnson était à l’infirmerie, Hopkins donnait la victoire aux Cardinals avec une action iréelle.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés