[Preview] Semaine 3 : les Buccaneers et Sean McDermott veulent leur revanche

Défait l’an dernier, Tampa Bay veut faire tomber les Rams à Los Angeles. L’entraîneur de Buffalo, lui, espère battre une vieille connaissance.

Alors que les Panthers sont toujours invaincus malgré la perte de Christian McCaffrey, place désormais au reste de la NFL. LA grosse affiche de cette semaine oppose les Rams aux Buccaneers. Le champion en titre se déplace du côté de Los Angeles pour laver l’affront de l’an dernier et la défaite 27-24 à Tampa Bay.

Pour savoir où et quoi regarder, on vous fait un petit tour d’horizon. Un énorme duel en NFC, une ligne offensive en danger, un nouveau rookie sur le pont, une équipe qui veut battre sa bête noire, deux entraîneurs qui se connaissent bien et les traditionnels duels de division : voici le programme de la semaine 3.

Le match à ne pas manquer

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Los Angeles Rams (2-0) – Tampa Bay Buccaneers (2-0)

Ce match entre les Rams et les Buccaneers représente tout simplement un affrontement entre les deux premières équipes du Power Ranking de Touchdown Actu. Au-delà du clin d’œil, c’est le signe que ces deux franchises dominent largement ce début de saison. Pour l’une comme pour l’autre, les ingrédients sont les mêmes : une attaque explosive menée par un quarterback vétéran et une défense imperméable capable de faire basculer un match à tout moment. Alors qui de Los Angeles ou de Tampa Bay sortira vainqueur de ce duel de titans ? Difficile de se prononcer tant chacun à des arguments à faire valoir. L’an dernier déjà, les deux équipes s’étaient affrontées et les Rams étaient allés gagner en Floride en Week 11. Avantage donc aux hommes de Sean McVay, surtout que le match est cette fois en Californie et que Matthew Stafford est désormais le quarterback de cette équipe.

L’ancien de Detroit s’est en effet adapté parfaitement à sa nouvelle équipe et fait déjà le bonheur de son entraîneur. Après les Bears et les Colts, il passe cette fois son premier vrai test face à une défense bien supérieure. Surtout qu’il ne pourra pas compter sur son jeu au sol tant il est en difficulté cette année (87,5 yards gagnés par rencontre, 25e en NFL) et tant les Bucs sont solides dans ce secteur (57,5 yards autorisés par match, 2e de la ligue). De l’autre, côté du ballon, Raheem Morris, le nouveau coordinateur défensif connait la recette, il faut mettre la pression sur Tom Brady. C’est comme cela que Los Angeles avait mis le numéro 12 en difficulté l’an dernier. Tampa Bay a d’ailleurs autorisé 3 sacks et 5 QB Hits la semaine dernière face aux Falcons et va devoir mieux protéger son quarterback au risque de l’exposer face à Aaron Donald, Leonard Floyd et consorts.

Le duel : Nick Bosa vs ?

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
San Francisco 49ers (2-0) – Green Bay Packers (1-1)

Quand on traverse tout le pays pour aller affronter l’un des meilleurs pass-rusheur de la ligue, il est préférable d’avoir quelques certitudes sur sa ligne offensive. Malheureusement, à l’heure actuelle, Matt LaFleur est plutôt dans le flou. Difficile de dire qui sera aligné au poste de tackle gauche face à Nick Bosa lors du Sunday Night Football. L’habituel titulaire, David Bakhtiari, est absent depuis des mois. Son remplaçant depuis deux matchs, Elgton Jenkins, s’est blessé à la cheville face aux Lions. Absent depuis deux jours à l’entraînement, il pourrait ne pas pouvoir tenir sa place. Il reste donc les solutions Dennis Kelly ou Billy Turner, tous deux plutôt habitués au poste de tackle droit. Une situation difficile donc pour protéger le quarterback des gros bras de Nick Bosa (3 sacks, 1 fumble forcé et 4 plaquages pour perte).

Aaron Rodgers va donc devoir être vigilant, lui qui a encaissé 3 sacks et 7 QB Hits la semaine dernière face aux Lions. Mais même mis sous pression, le lanceur est capable d’être efficace. Contre Detroit, on a retrouvé le MVP de la saison dernière. Il devra donc réitérer cette performance pour tester ce backfield défensif des 49ers qui semble encore à la recherche d’automatismes. De l’autre côté du ballon, Kyle Shanahan va continuer de s’appuyer sur un jeu au sol performant (124 yards/match, 9e) et Deebo Samuel (15 réceptions, 282 yards et 1 TD). L’objectif est de rester aux avant-postes dans la NFC Ouest en battant les Packers à domicile pour la 5e fois en 6 matchs.

La stat : 0-7

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Minnesota Vikings (0-2) – Seattle Seahawks (1-1)

Voilà le bilan des Vikings face à Seattle depuis l’arrivée de Russell Wilson dans la ligue en 2012. Le quarterback n’a en effet jamais perdu face à Minnesota (6 victoires en saison régulière + 1 en playoffs). Une mauvaise nouvelle pour les hommes de Mike Zimmer qui espèrent ouvrir leur compteur cette semaine. Les Vikings sont en effet dans le dur avec deux défaites pour démarrer la saison et abordent un match décisif pour rester dans la course aux playoffs. Une troisième défaite ne les éliminerait pas, mais réduirait déjà les chances d’atteindre la post-saison à l’orée d’un calendrier difficile. Pour éviter cela, il faut donc trouver la solution face au numéro 3 adverse. Pour contenir Russell Wilson (597 yards, 6 TDs et 0 INT), il faudra avant tout limiter ses grosses actions, notamment en direction de Tyler Lockett (12 réceptions, 278 yards et 3 TDs). Minnesota n’a pas réussi à le faire face à Kyler Murray et a beaucoup de difficultés à fermer les airs (294 yards/match, 26e).

Ils devront forcément s’inspirer de ce qu’ont fait les Titans en fin de rencontre la semaine passée. Comme Tennessee, ils ne devront pas hésiter à insister au sol face à cette défense qui semble sans solutions dans ce domaine (162,5 yards autorisés par rencontre, 31e). Certes, les Vikings n’ont pas Derrick Henry, mais ils ont Dalvin Cook (42 courses, 192 yards et 1 TD) qui est toujours sur son nuage de l’an dernier, malgré une douleur à la cheville. Ils peuvent aussi profiter de la bonne période de Kirk Cousins (595 yards, 5 TDs et 0 INT). Les Seahawks sont prévenus, la contre-performance de dimanche dernier ne doit pas se reproduire. Ils doivent remettre la marche avant dans une division où le moindre faux pas peut être fatal.

Le joueur : Justin Fields

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cleveland Browns (1-1) – Chicago Bears (1-1)

Ça y est ! Ce que beaucoup de supporters de Chicago attendaient va se produire : Justin Fields sera titulaire pour la première fois en NFL. Matt Nagy n’a plus le choix, il doit lancer dans le grand bain le joueur de 22 ans. Jusqu’à présent, l’entraîneur préférait faire confiance à Andy Dalton, mais après la blessure du vétéran, c’est désormais au tour de l’ancien d’Ohio State de faire ses preuves. Il arrive dans une attaque qui a du mal à avancer (264 yards/match, 30e de la ligue) et marquer des points (17 unités/rencontre, 28e). Le jeu aérien notamment est pour l’heure catastrophique (135,5 yards gagnés dans les airs par match, 31e de la ligue). Au rayon des bonnes nouvelles en revanche, Fields va pouvoir s’appuyer sur David Montgomery (36 courses, 169 yards et 1 TD) qui permet au jeu au sol d’être performant (128,5 yards obtenus à la course par rencontre, 8e).

Surtout, il affronte une défense dans le doute. Considérés comme une escouade poil à gratter en début de saison, les Browns n’ont toujours pas livré de match référence dans ce secteur. Cleveland a eu beaucoup de difficultés face aux Chiefs en semaine 1 avant de laisser beaucoup de largesse aux Texans dimanche dernier. Seule la blessure de Tyrod Taylor durant la rencontre est venue soulager un peu un backfield défensif aux abois. Les statistiques d’ailleurs ne sont pas bonnes avec 272 yards autorisés à la passe par match (23e de la ligue) et 27 points encaissés par rencontre (21e). Ils devront donc serrer les rangs s’ils ne veulent pas être ridiculisés par un rookie. De l’autre côté du ballon en revanche, l’absence de Jarvis Landry devrait être compensée par le retour d’Odell Beckham Jr. Une bonne nouvelle pour Baker Mayfield et Cleveland.

Les entraîneurs : Sean McDermott et Ron Rivera

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (1-1) – Washington Football Team (1-1)

Opposés ce week-end, Sean McDermott et Ron Rivera se connaissent par cœur. Et ce depuis 20 ans. En effet, les deux hommes faisaient partie du staff d’Andy Reid à Philadelphie au tout début des années 2000. Mais leur parcours commun ne s’est pas arrêté là puisqu’au moment de prendre la tête des Panthers en 2011, Ron Rivera est allé chercher Sean McDermott pour en faire son coordinateur défensif. Une collaboration qui durera 6 saisons jusqu’au départ de McDermott vers le poste de Head Coach du côté de Buffalo. Ce dimanche, ils seront donc face à face et devront mettre leur amitié de côté. Leurs deux équipes affichent un bilan équilibré et cette rencontre est l’occasion d’enchaîner sur un deuxième succès consécutif.

Mais les joueurs de la capitale et les Bills sont dans des dynamiques opposées. Washington, annoncé comme une équipe défensive, a beaucoup de mal dans ce secteur tandis que l’attaque est surprenante. Buffalo à l’inverse, impressionnante en attaque l’an dernier, n’a toujours pas retrouvé la recette offensive, mais profite d’une défense revigorée. Il sera donc intéressant d’observer si ces deux équipes retrouvent leur identité passée, ou bien si elles décident d’avancer dans cette saison avec leurs nouvelles forces… et leurs nouvelles faiblesses. Dans le duel qui oppose les deux techniciens, Ron Rivera mène en tout cas 1-0 (victoire 9-3 de Carolina vs. Buffalo en 2017). Il espère donc doubler la mise, lui qui aime particulièrement se frotter aux anciens assistants d’Andy Reid comme lui (Sean McDermott, John Harbaugh, Matt Nagy…).

Duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tennessee Titans (1-1) – Indianapolis Colts (0-2)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Kansas City Chiefs (1-1) – Los Angeles Chargers (1-1)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Pittsburgh Steelers (1-1) – Cincinnati Bengals (1-1)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Dallas Cowboys (1-1) – Philadelphia Eagles (1-1)

L’AFC sera d’abord à l’honneur avec les trois premiers duels issus de cette conférence à 19h. Dans le Sud, les Colts veulent accrocher leur première victoire de la saison. Une tâche compliquée pour Indianapolis qui pourrait aligner Brett Hundley au poste de quarterback. Il faudra aussi contenir Derrick Henry qui s’est réveillé la semaine dernière et qui affiche 97,1 yards par rencontre face à un adversaire de division. À l’Ouest ensuite, les Chiefs veulent rebondir à domicile après leur défaite face aux Ravens. Ils reçoivent des Chargers qui les avaient amenés en prolongations en semaine 2 l’an dernier avant de les battre en semaine 17. Attention donc pour les hommes d’Andy Reid.

Dans le Nord enfin, on observera particulièrement l’attaque des Steelers face à une défense réputée faible des Bengals. Pittsburgh doit progresser de ce côté du terrain si la franchise veut rester dans le coup. Mauvaise nouvelle en tout cas pour Joe Burrow, TJ Watt devrait bien tenir sa place. Le quarterback risque de nouveau de vivre une soirée difficile derrière sa ligne. Pour terminer ce week-end de NFL, la ligue nous propose un match dans la NFC Est. L’un des classiques de la NFL sera intéressant à observer. Avantage Dallas sur le papier, même si la défense de Philadelphie surprend depuis le début de la saison.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Giants (0-2) – Atlanta Falcons (0-2)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Detroit Lions (0-2) – Baltimore Ravens (1-1)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New England Patriots (1-1) – New Orleans Saints (1-1)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Jacksonville Jaguars (0-2) – Arizona Cardinals (2-0)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Denver Broncos (2-0) – New York Jets (0-2)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Las Vegas Raiders (2-0) – Miami Dolphins (1-1)

Dans les autres matchs de la semaine, les Falcons et les Giants qui sortent de deux défaites encourageantes espèrent désormais transformer ça en résultat positif. Un match qui s’avère être à la portée des deux équipes. Après leur superbe succès face à Kansas City, les Ravens, eux, veulent confirmer à Detroit dans une rencontre qui semble déséquilibrée. Beaucoup plus indécis en revanche, le déplacement de New Orleans dans le Massachusetts. Quelle équipe des Saints fera face à New England ? Celle de la première semaine pourrait poser des soucis à Mac Jones et les siens. Celle de la deuxième sera en difficulté face à Bill Belichick.

Premier de notre course au MVP, Kyler Murray, lui, veut continuer sur sa lancée et devrait se régaler en Floride face à des Jaguars à la peine depuis ce début de saison. Plus tard dans la soirée, les Jets, en concurrence avec Jacksonville pour savoir qui est la pire équipe de la ligue, iront à Denver pour affronter une équipe invaincue. Les Broncos pourraient bien imiter les Panthers en affichant un bilan de 3-0 s’ils restent sérieux. Enfin, l’attraction du moment, Derek Carr et les Raiders reçoivent les Dolphins. Sur le papier, Las Vegas est largement au-dessus d’une équipe qui se présentera avec son quarterback remplaçant, mais attention à la mauvaise surprise pour John Gruden et ses hommes.

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tennessee Titans (1-1) – Indianapolis Colts (0-2)
New York Giants (0-2) – Atlanta Falcons (0-2)
Kansas City Chiefs (1-1) – Los Angeles Chargers (1-1)
Pittsburgh Steelers (1-1) – Cincinnati Bengals (1-1)
Cleveland Browns (1-1) – Chicago Bears (1-1)
Detroit Lions (0-2) – Baltimore Ravens (1-1)
New England Patriots (1-1) – New Orleans Saints (1-1)
Jacksonville Jaguars (0-2) – Arizona Cardinals (2-0)
Buffalo Bills (1-1) – Washington Football Team (1-1)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Denver Broncos (2-0) – New York Jets (0-2)
Las Vegas Raiders (2-0) – Miami Dolphins (1-1)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Minnesota Vikings (0-2) – Seattle Seahawks (1-1)
Los Angeles Rams (2-0) – Tampa Bay Buccaneers (2-0)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
San Francisco 49ers (2-0) – Green Bay Packers (1-1)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Dallas Cowboys (1-1) – Philadelphia Eagles (1-1)

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires