Draft NFL 2021 : le résumé choix par choix du 1er tour

Tous les choix du premier tour de la Draft NFL 2021 analysés en temps réel.

1 – Jacksonville Jaguars : Trevor Lawrence, QB, Clemson

Annoncé depuis des mois, la sélection de Trevor Lawrence avec le 1er choix de la draft 2021 n’est pas une surprise. Le nouveau coach Urban Meyer entame donc un nouveau cycle avec son franchise quarterback comme pierre angulaire.

Le désormais ex-lanceur de Clemson habitué aux joutes pour le titre en NCAA débarque dans une équipe en reconstruction et qui n’a jamais remporté de titre ni même connu les honneurs du Super Bowl. La tâche s’annonce immense pour celui qui est annoncé comme la future grande star de la ligue.

Plus de détails ici

2 – New York Jets : Zach Wilson, QB, BYU

La position n’était pas une surprise, le nom restait à définir. Finalement, New York a choisi l’option du prospect de BYU pour diriger la nouvelle attaque des hommes de Robert Saleh, fraichement nommé à la tête de la franchise.

En progrès constant saison après saison, Wilson s’est imposé cette année comme un des meilleurs lanceurs du pays. Imprévisible et précis, certains voient en lui un peu de Patrick Mahomes.

Plus de détails ici

3 – San Francisco 49ers : Trey Lance, QB, North Dakota State

Première petite surprise dans cette draft 2021. C’est le lanceur de 2e division universitaire qui file en Californie. Quarterback double menace, Trey Lance arrive dans le système Shanahan avec son gros bas et une capacité pour courir impressionnante.

L’échec du Super Bowl LIV avait laissé des traces dans l’esprit du coach. Jimmy Garoppolo n’était plus l’homme pour faire gagner la franchise. Après avoir monté une énorme échange en début de mois, les 49ers avaient annoncé la couleur. Un nouveau quarterback était attendu dans la baie. C’est un gros pari fait par la franchise pour un joueur extrêmement brut qui aura peut être besoin de temps pour performer en NFL.

Plus de détails ici

4 – Atlanta Falcons : Kyle Pitts, TE, Florida

Le premier joueur non quarterback sélectionné est un tight end. Les Falcons offrent une nouvelle arme de choix à Matt Ryan avec le joueur de Florida Kyle Pitts. Malgré les besoins en défense et sur la ligne offensive, la franchise fait le choix du meilleur joueur disponible. Receveur dans le corps d’un tight end, il est annoncé comme un joueur générationnel doté d’un talent rare. Le trio Julio Jones, Calvin Ridley, Kyle Pitts promet d’être explosif et donner le tournis aux défense de NFC sud.

Le joueur devra encore progresser sur le block pour être totalement complet à son poste.

5 – Cincinnati Bengals : Ja’Marr Chase, WR, LSU

Point de protection pour Joe Burrow, qui se remet d’une rupture des ligaments croisés, mais une cible de premier plan avec Ja’Marr Chase. Les deux hommes se connaissent très bien pour avoir évolué ensemble en 2019 à LSU. Une saison où ils ont marché sur la concurrence et tout détruit sur leur passage.

Receveur très fiable doté d’un arbre de tracés très complet, Chase a réussi une saison exceptionnelle en 2019 avant de se mettre en retrait en 2020. Rapide et doté de bonnes mains, il est aussi capable de créer des yards après réception. Après son opt out en 2020, certains aurait aimé le voir confirmé son talent Joe Burrow. Finalement Chase n’aura pas à prouver avec un autre lanceur.

6 – Miami Dolphins : Jaylen Waddle, WR, Alabama

Alors qu’un renfort sur la ligne offensive aurait pu être attendu, les franchises ont finalement décidé de recréer les connexions universitaires. Tua Tagovailoa va retrouver son ancienne cible à Alabama, Jaylen Waddle. Une arme supplémentaire pour le quarterback après déjà avoir vu Will Fuller V débarquer pendant la free agency. Le front office de Miami a donc décider de donner à leur quarterback un maximum de cibles pour maximiser son potentiel.

Speedster hors norme, Waddle est capable de créer des différences énormes sur son accélération et sur ses appuis. Membre d’une escouade très riche en talents, le receveur a été souvent limité au slot et devra confirmer sa capacité à être un receveur numéro 1 en NFL. Il a également connu quelques pépins physiques, notamment en 2020 où une blessure à la cheville l’a éloigne des terrains une grande partie de la saison.

7 – Detroit Lions : Penei Sewell, OT, Oregon

Considéré comme le meilleur lineman offensif de cette cuvée, Penei Sewell prend la direction du Michigan. L’ancien joueur d’Oregon aura la lourde tache de protéger le côté aveugle de Jared Goff. Les qualités du tackle sont telles qu’on l’imaginait choisi plus haut dans cette draft. Il a finalement dû attendre le 7 choix.

Alors que Mac Jones et Justin Fields étaient encore disponibles, c’est une belle marque de confiance des dirigeants des Lions envers Goff. L’ancien Ram voit en tout cas arriver une force de la nature sur la ligne devant lui.

8 – Carolina Panthers : Jaycee Horn, CB, South Carolina

Surprise pour le premier défenseur sélectionné en 2021. Alors qu’on attendait plutôt Patrick Surtain II, c’est bien Jaycee Horn qui prend la direction de la Caroline. Alors qu’on aurait pu attendre une cible supplémentaire pour Sam Darnold ou de la protection pour le quarteback, c’est finalement un renfort de l’autre côté du ballon. Après une draft 2020 exclusivement défensive, Matt Rhule et le front office de la franchise continuent leur logique.

Cornerback pot de colle, Horn est très physique et agressif sur le receveur adverse. Le joueur devra néanmoins rapidement apprendre à se canaliser pour ne pas être trop pénalisé dans la grande ligue. Après avoir signé A.j Bouye durant l’intersaison, la franchise continue de blinder son backfield défensif dans une division ou le jeu aérien règne en maitre.

9 – Denver Broncos : Patrick Surtain II, CB, Alabama

Finalement le cornerback d’Alabama n’aura pas attendu longtemps. Avec Justin Fields disponible, on aurait pu penser que la franchise du Colorado opterait pour le successeur de Drew Lock. Finalement c’est un nouveau renfort défensif pour le coach Vic Fangio.

Cornerback peu flashy mais très fiable, Surtain rejoint un backfield défensif déjà largement remanié et renforcé durant la free agency avec les arrivés de Kyle Fuller et Ronald Darby. Fils de l’ancien cornerback, le jeune joueur a grandi avec un modèle qui lui a inculqué la science du jeu. Très intelligent, Surtain lit bien les jeux des quarterbacks et les tracés des receveurs. Avec son arrivée, le backfield défensif des Broncos devient un des plus impressionnant de la ligue.

10 – Philadelphia Eagles (via Cowboys) : Devonta Smith, WR, Alabama

Rivaux de divisions, Cowboys et Eagles se sont pourtant entendus sur un échange. Les Eagles grimpent de deux spots pour sélectionner le meilleur receveur encore disponible, Devonta Smith. Trophé Heisman en 2020, le receveur d’Alabama a éclaboussé le championnat universitaire de son talent.

Le joueur va retrouver Jalen Hursts avec lequel il a joué au Crimson Tide en 2018. Receveur complet malgré son physique léger, Smith sait tout faire. Explosif, Smith dispose d’un arbre de tracés complet et possède des mains très fiables. Il est capable d’être une menace profonde, il a prouvé sa capacité à réussir des réceptions acrobatiques mais également de gagner des yards après réceptions en prenant les espaces. Les Eagles en souffrance sur le poste de receveur en 2020, trouve donc leur nouvelle cible numéro un pour le futur.

Plus de détails ici

11 – Chicago Bears (via Giants) : Justin Fields, QB, Ohio State

L’opportunité était trop belle. Avec la chute du quarterback des Buckeyes dans cette draft, Ryan Pace a saisi sa chance et monter un échange avec les Giants pour remonter en 11e position et sélectionner Justin Fields.

Après le départ de Mitch Trubisky lors de l’intersaison, c’est donc une nouvelle ère qui commence dans l’Illinois. Quarterback précis et productif, Fields a montré sa capacité a engrangé les yards aussi bien avec son bras qu’avec ses jambes. Son nouveau coach Matt Nagy devra lui apprendre à mieux gérer le jeu sous pression.

Andy Dalton, signé durant la free agency, avait reçu des garantis d’être titulaire en 2021, il devra prouver rapidement ses capacités pour ne pas voir le rookie le déloger.

Plus de détails ici

12 – Dallas Cowboys (via Eagles, Dolphins, 49ers) : Micah Parsons, LB, Penn State

A la recherche d’un cornerback, les Cowboys ont vu Jaycee Horn et Patrick Surtain II leur passer sous le nez. Après un trade avec leur rival de NFC Est, les Eagles, Dallas choisi donc Micah Parsons. Joueur indéniablement talentueux, le côté extra-sportif de Parsons pose question. Accusé avec Yetur Gross-Matos d’humiliations sur ces coéquipiers à Penn State, il va devoir mûrir et se calmer s’il souhaite faire exploser tout son potentiel.

Explosif et parfait physiquement pour le poste, il va former avec Leighton Vander Esch un duo redoutable sur le poste de linebacker. Très fort contre le jeu de course, il est surtout dangereux pour le quarterback adverse, avec ses qualités en pass rush. Imprévisible, il est capable de se faufiler entre les linemen offensifs pour menacer le lanceur. Reste pour lui à améliorer sa couverture de passe, pour pouvoir être une vraie star en NFL. Mais le potentiel Pro Bowl est là.

13 – Los Angeles Chargers : Rashawn Slater, OT, Northwestern

De la protection était attendue pour Justin Herbert. Après avoir déjà signé le centre All Pro Corey Linsley durant la free agency, les Chargers continuent de protéger leur jeune joyau. Le polyvalent Rashawn Slater peut évoluer à l’intérieur comme à l’extérieur. A Los Angeles, il sera probablement en charge du côté aveugle de son quarterback.

Dominant sur le jeu de course grâce à sa très bonne mobilité, Slater sait également briller dans le jeu de passes. Il a notamment tenu tête à Chase Young en 2019. Malgré un léger déficit de puissance, le joueur semble prêt à performer immédiatement en NFL. Pour le plus grand bonheur d’Herbert.

14 – New York Jets (via Vikings) : Alijah Vera-Tucker, OL, USC

Deuxième sélection de la soirée pour les Jets qui n’ont pas souhaité attendre leur choix initial du 18 et ont monté un échange avec les Vikings. En toute logique, après avoir choisi un quarterback en 2, la franchise fait le choix de le protéger avec la sélection d’Alijah Vera-Tucker.

Linement polyvalent, Vera-Tucker est initialement un guard mais a brillé en 2020 au poste de tackle. Doté d’une mobilité hors norme et d’un bon QI football, le staff de New York devra définir sa position préférentielle pour exploiter son potentiel.

Plus de détails ici

15 – New England Patriots : Mac Jones, QB, Alabama

Dans l’incertitude au poste de quarterback depuis le départ de Tom Brady, Bill Belichick et les Patriots font donc le pari Mac Jones pour être son successeur. Après avoir pris la relève de Tagovailoa avec brio à Alabama, Jones a prouvé qu’il était un lanceur très précis, commettant peu d’erreurs. Critiqué pour son manque de puissance de bras, le jeune lanceur est avant tout un gestionnaire capable de maximiser ses opportunités.

Après avoir considérablement investit durant la free agency, les Pats’ continuent donc leur opération reconstruction avec le poste le plus important du football. Il n’est pas impossible que le joueur débute la saison comme doublure de Cam Newton avant de prendre son envol en cours de saison.

Plus de détails ici

16 – Arizona Cardinals : Zaven Collins, LB, Tulsa

Un an après la draft d’Isaiah Simmons, un nouveau linebacker débarque du côté de l’Arizona. Monstre physique, Zaven Collins est également très rapide. Pour sa taille, sa mobilité est rare. Kliff Kingsbury renforce ici sa défense, principal point faible de l’équipe l’année dernière.

Certes, il n’a pas connu une grande concurrence en NCAA, Tulsa évoluant en conférence American. Mais un joueur aussi physique, mais également très intelligent, ne devrait pas avoir trop de mal à s’adapter à la grande ligue.

17 – Las Vegas Raiders : Alex Leatherwood, OT, Alabama

Si la position n’est pas une surprise, après l’opération démontage réalisé par l’équipe durant l’intersaison, le nom, lui, est un peu plus surprenant. Avec Christian Darrisaw et Teven Jenkins encore disponible, c’est vers Alex Leatherwood que Mick Mayock et Jon Gruden se sont tournés.

Très expérimenté avec 3 saisons en tant que titulaire au Crimson Tide, Leatherwood est un tackle solide. Très efficace sur le jeu au sol, son manque d’agilité pourrait néanmoins l’empêcher d’évoluer côté aveugle.

18 – Miami Dolphins : Jaelan Phillips, DE, Miami

Le defensive end des Hurricanes n’ira pas loin. Il reste dans la ville de Miami et rejoint les Dolphins. Pour leur second choix de la soirée, la franchise floridienne passe de l’autre côté du ballon en choisissant le premier chasseur de quarterback de la cuvée.

En manque de pass rushers, les Dolphins mettent la main sur un joueur extrêment talentueux et capable de performer aussi bien contre la course que pour mettre la pression sur le quarterback. Très technique et doté de qualités athlétiques de premier plan, le joueur a les mensurations idéales pour la position. Ancienne recrue numéro un à sortie du lycée, Phillips a également un historique de blessures lourd, notamment en terme de commotion. Il a même mis un terme à sa carrière pendant un temps avant de retrouver les terrains au bout de 18 mois.

19 – Washington Football Team : Jamin Davis, LB, Kentucky

Nouvelle petite surprise. Alors qu’on aurait pu attendre du renfort sur une ligne offensive en souffrance, c’est finalement vers la défense et le poste de linebacker que la franchise de la capitale s’est tournée. Jamin Davis vient renforcer une défense déjà dominante mais qui souffrait d’un manque à la position.

Nom à la mode ces dernières semaine Jamin Davis a vu sa côté monté. Doté d’énormes qualités athlétiques, Davis brille également sur la couverture, qualité de plus en plus recherché sur la position.

20 – New York Giants (via Bears) : Kadarius Toney, WR, Florida

Comme on pouvait s’y attendre, les Giants sélectionnent un receveur dans ce premier tour. Alors que trois cibles avaient déjà été choisies (Chase, Waddle et Smith), New York s’est tourné vers Kadarius Toney, le receveur de Florida. Les dirigeants apportent là une nouvelle arme à Daniel Jones qui va pouvoir profiter d’un joueur costaud et explosif. Agile et rapide, Toney est capable d’avaler les espaces et gagner les yards après réception. Attention toutefois à quelques problèmes de drops qu’il faudra régler rapidement.

C’est en tout cas une bonne opération pour les Giants qui avaient échangé leur 11e choix aux Bears pour descendre à la 20e place.

21 – Indianapolis Colts : Kwity Paye, Edge, Michigan

Alors qu’on attendait un tackle pour compenser la retraite de Anthony Castonzo, c’est un pass rusher qui rejoint l’Indiana. Le joueur de Michigan Kwity Paye intègre la bonne défense dirigée par Matt Eberflus. Les Colts avaient besoin de renfort sur la position et mettent la main sur un joueur polyvalent doté d’un potentiel XXL.

Montre physique, Paye doit encore finir ses actions pour concrétiser la pression qu’il sait mettre sur les quarterbacks adverses. Egalement performant contre la course, le joueur a affiché une progression constante saison après saison

22 – Tennessee Titans : Caleb Farley, CB, Virginia Tech

Attendu plus haut il y a encore quelques semaines, Caleb Farley est descendu en raison d’une récente intervention chirurgicale au dos. Pour autant, le cornerback ne manque pas de talents. Très rapide, le joueur est un playmaker né. Extremement talentueux, il souffre néanmoins d’un historique de pépins physiques qui ont joué contre lui.

Recruté à Virginia Tech en tant que receveur, Farley s’est repositionné cornerback avec succès. Doté d’un très bon sens du jeu, il brille dans les duels aériens. Encore très brut et relativement inexpérimenté, son futur staff devra travailler pour le faire progresser. Après les départs d’Adoree Jackson et Malcolm Butler, du renfort était attendu sur la position. Il formera avec Kristian Fulton drafté l’an dernier la nouvelle défense aérienne des Titans.

23 – Minnesota Vikings (via Jets, Seahawks) : Christian Darrisaw, OT, Virginia Tech

Gros coup pour les Vikings. Initialement en 14, la franchise de Minnesota a fait le choix de reculer mais parvient à mettre la main sur un des meilleurs tackle annoncé de la cuvée.

En souffrance récurrente sur la ligne offensive, les Vikings se renforcent par l’ajout d’un joueur capable de protéger leur côté aveugle. Doté d’un gros QI football, Darrisaw excelle dans la protection de passe, véritable miroir de son vis à vis. Parfois critiqué sur son apport dans le jeu de course, le joueur a la marge de progression nécessaire pour s’améliorer dans le domaine.

24 – Pittsburgh Steelers : Najee Harris, RB, Alabama

Pour la sixième fois de la soirée, Roger Goodell a annoncé le nom d’un joueur d’Alabama lors de ce premier tour de la draft. Les Steelers ont en effet décidé de faire de Najee Harris l’une des armes de leur attaque l’an prochain. Le running back qui a inscrit 26 TDs au sol l’an dernier (30 au total) va pouvoir apporter son explosivité et sa polyvalence à Pittsburgh. Ben Roethlisberger retrouve là un joueur qui ressemble beaucoup à Le’Veon Bell.

25 – Jacksonville Jaguars (via Rams) : Travis Etienne, RB, Clemson

Les Jaguars font le choix de réunir les anciens coéquipiers à Clemson. Après avoir pris Trevor Lawrence en ouverture de la draft, c’est le coureur Travis Etienne qui rejoint la Floride. Explosif et fiable, le running back va apporter sa polyvalence aux hommes d’Urban Meyer. Sa connexion avec Lawrence sera également un atout pour le staff de Jacksonville.

Si le joueur peut souffrir d’un manque de puissance, il partagera les portés avec la révélation de la saison dernière James Robinson qui gardera la charge des courses en force. Dans une ligue qui valorise de moins en moins les coureurs, voir deux running être sélectionné coup sur coup est une petite surprise.

26 – Cleveland Browns : Greg Newsome II, CB, Northwestern

On attendait du renfort sur la ligne défensive après la coupe de Sheldon Richardson, c’est finalement vers la défense et le secondary que les Cleveland ont porté leur choix. Greg Newsome II renforce un poste qui compte déjà Denzel Ward et Greedy Williams. Pour la 1ere fois, Northwestern place deux joueurs au premier tour.

Excellent en couverture et doté d’un excellent QI football, Newsome a les atouts pour devenir un cornerback dominant en NFL à condition que son physique le laisse tranquille. Le joueur a subi plusieurs équipes au cours de son cursus universitaire, ne terminant aucune saison sans blessure.

27 – Baltimore Ravens : Rashod Bateman, WR, Minnesota

Enfin un peu d’aide pour Lamar Jackson. Pour leur premier passage à l’horloge en cette fin de premier tour, les Ravens ont récupéré une cible pour épauler leur lanceur. Rashod Bateman arrive donc dans le Maryland pour offrir de la taille et de la polyvalence dans une attaque qui manquait de menace à ce poste.

Le joueur de Minnesota n’est pas encore un produit fini et devra notamment gommer quelques drops couteux. Une fois de plus, Baltimore ne fait pas vraiment de vagues lors de ce premier tour, mais semble avoir touché juste avec ce 27e choix. Au quarterback de désormais de prouver qu’il peut aussi lancer le ballon et sortir son équipe de la dernière place de la ligue dans le jeu de passes.

28 – New Orleans Saints : Payton Turner, Edge, Houston

C’était un des noms annoncés comme à suivre, il n’en reste pas moins que la sélection de Peyton Turner au 1er tour les les Saints est une petite surprise. Avec Ojulari ou Rousseau encore disponible, les hommes de Louisiane font le choix du pass rusher de Houston.

29 – Green Bay Packers : Eric Stokes, CB, Georgia

Après la déroute de la finale de conférence NFC, du renfort était attendu sur la couverture aérienne. Les Packers n’ont pas surpris cette année en sélectionnant Eric Stokes le cornerback des Bulldogs. Le retour de Kevin King n’aura donc pas été la finalité de l’intersaison de Green Bay sur leur backfield défensif.

Si son profil a plu au staff du Wisconsin c’est surement par ses qualités de plaquages et sa défense contre la course mais aussi ses qualités athlétiques hors du commun et une vitesse supersonique (son 40 yards a été mesure à 4,25). Doté d’un bon QI football, il flaire bien le jeu et sait transformer les erreurs de ses adversaires en interceptions. Dans une équipe en souffrance sur les turnovers, cet atout pourrait être précieux.

30 – Buffalo Bills : Gregory Rousseau, Edge, Miami

Attendu dans le top 10 il y a un an de cela, sa décision de ne pas jouer en 2020 lui a fait perdre de nombreuses places. Auteur de 15,5 sacks en 2019, Gregory Rousseau est un pass rusher très talentueux et dangereux. Un gabarit idéal pour le poste, il est très difficile à bloquer, et va donner des maux de tête aux bloqueurs de la ligue.

Moins fort face au jeu de course, son Pro-Day plus que moyen (pour être gentil) a fait se poser des questions au scouts NFL. Mais avec Rousseau, les Bills récupèrent un joueur à fort potentiel, qui vient s’incorporer dans une forte défense, et une équipe clairement candidate au Super Bowl.

31 – Baltimore Ravens (via Chiefs) : Jayson Oweh, Edge, Penn State

Après avoir sélectionné une cible pour Lamar Jackson avec leur 1er choix du jour, Baltimore passe de l’autre du côté du cuir et répondre à un autre besoin.

Très gros potentiel athlétique, le pass rusher de Penn State reste avant tout un projet à développer. Avec aucun sack en 2020, le joueur devra apprendre à concrétiser pour ne pas décevoir les attentes placées en lui. Dans les mains de John Harbaugh habitué à maximiser le potentiel des pass rushers, il sera dans un environnement favorable.

32 – Tampa Bay Buccaneers : Joe Tryon, Edge, Washington

Dernier choix de cette première nuit, les champions en titre renforce une ligne déjà intimidante et productive. Le pass rusher des Huskies Joe Tryon renforce une escouade qui compte déjà Shaq Barrett prolongé durant l’intersaison.

Avec son premier pas explosif et sa vitesse, le joueur a tous les atouts pour performer dans le système de Todd Bowles. Il devra étoffer sa panoplie de mouvements qui reste encore limité. Mais dans un front 7 aussi dominant, le joueur aura le temps d’apprendre avec un nombre de snaps certainement limités.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés
Parier en ligne sur la NFL avec