Chiefs – Bills (17-20) : James Cook a trouvé la recette

Une victoire aussi précieuse que difficile pour Buffalo.

James Cook

Kansas City Chiefs (8-5) – Buffalo Bills (7-6) : 17-20

Dans une autre dimension, les Chiefs ont gagné ce match au sommet sur une action absolument sensationnelle à quelques secondes du terme : une passe latérale de Travis Kelce (83 yards) pour Kadarius Toney. Oui mais Toney a commencé cette action hors-jeu, et à coûté la victoire à son équipe. 

Ce sont donc les Bills qui l’ont emporté, dans le sillage d’un James Cook (141 yards, 1 TD) irrésistible dans le premier acte. Josh Allen (23/42? 233 yards, 32 yards au sol, 2 TD, 1 Int) lui aussi a fait son match, alors que la défense n’a pas eu besoin de se surpasser face à une faible attaque des Chiefs.

Les hommes d’Andy Reid ont du travail, cette deuxième défaite consécutive illustrant les limites de ce groupe, qui ne parvient toujours pas à retrouver l’explosivité caractéristique des Chiefs de Patrick Mahomes (25/43, 271 yards, 1 TD, 1 Int). La défense a tenu, bien aidée par le retour de Nick Bolton, mais elle ne peut compenser la faiblesse de l’escouade offensive.

Avec cette victoire, les Chiefs se replacent dans la course aux playoffs, alors que les Chiefs voient s’éloigner les rêves de semaine de repos en tant que tête de série numéro 1.

Les Bills frappent les premiers

Le début de match commence sur une interception de Patrick Mahomes, à l’image de cette attaque des Chiefs cette saison, et particulièrement dans ce premier acte. Sans imagination et prévisible, la bande de Patrick Mahomes n’est pas en forme.

Les Bills sont en meilleure forme, avec un James Cook absolument rayonnant dans le premier acte. Double menace par nature, il fait souffrir la défense des Chiefs sur chaque opportunité. C’est d’ailleurs ce dernier qui ouvre le score sur une passe de Josh Allen, avant que le quarterback ne double la mise au sol (0-14).

Alors que Buffalo est en contrôle total, Josh Allen relance les Chiefs avec une interception. Juste avant la fin du premier acte, Andy Reid trouve un homme providentiel, Jerick McKinnon (37 yards, 1 TD), pour relancer l’équipe avec le touchdown de l’espoir (7-14). Kansas City s’en sort bien malgré une bien pauvre performance.

Kansas City se rebiffe

Après un field goal de Buffalo, les Chiefs sont dos au mur. heureusement Patrick mahomes est revenu du vestaire avec une plus grande determination, et distribue à ses cibles. Alors que Travis Kelce fait avancer les lignes, Rashee Rice est à la conclusion (14-17). Pourtant en difficulté la majorité du match les Chiefs reviennent rapidement dans le match.

Buffalo ne joue pas dans ce second acte, multipliant les drives infructueux. Il faut souvent un miracle de Josh Allen pour avoir des gros gains. C’est presque logiquement que les Chiefs reviennent à hauteur avec un field goal, sous l’impulsion de Rashee Rice (72 yards, 1 TD) et de Clyde Edwards-Helaire.

Le match s’enlise dans un rythme bizarre, chaque équipe semblant avoir plus peur de perdre qu’envie de gagner. C’est dans ce contexte que Josh Allen porte son équipe jusqu’au field goal de Tyler Bass. Il laisse cependant le ballon à Patrick Mahomes avec près de 2 minutes à jouer.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires