Brooklyn Fizz

Falcons – Chargers (17-20) : Los Angeles de justesse

Une histoire de pertes de balle et d'actions annulées.

Atlanta Falcons (4-5) –Los Angeles Chargers (5-3) : 17-20

Si la première mi-temps s’est jouée en courant alternatif, avec chacune des équipe qui prend l’avantage à tour de rôle dans les deux premiers quart temps, la seconde période est une histoire de turnovers et d’actions annulées.

Des pertes de balles qui s’enchaînent coup sur coup aussi bien dans le troisième quart que dans le dernier quart. Mais au moment fatidique c’est Los Angeles qui a su rebondir pour remporter la décision. Les Chargers ont joué à se faire peur. Mais il y a aussi des actions d’éclat annulées pour Patterson et Ekeler qui auraient pu faire pencher la rencontre.

Finalement le match a été accroché, et a su travailler son spectaculaire.

Un quart temps chacun

Dès les premières séries les Falcons jouent sur leur force en insistant au sol, et face à une défense attentiste grappillent 5 yards par action sans grande difficulté. Tyler Allgeier (99 yards) perce sur 44 yards avant que Cordarrelle Patterson (53 yards, 2 TD) ne convertisse puis que Younghoe Koo (1/2 FG, 2/2 XP) ne passe 3 points. Mais les bonnes choses ont une fin.

Car le jeu s’inverse progressivement. Côté Chargers, les Californiens semblent d’abord bien impuissants en l’absence de Keenan Allen et Mike Williams. L’attaque enchaîne les 3&out et les pénalités alors qu’en défense seul Drue Tranquill (10 TKL, 1 sack) se fait remarquer. Il faut attendre le second quart temps pour voir Los Angeles se mettre dans le rythme, progresser et ramarrer au score par l’intermédiaire d’Austin Ekeler (71 yards, 2 TD) au sol. C’est le coup de fouet qui réveille les hommes de Justin Herbert (30/43, 245 yards, 1 TD, 1 INT) : le quarterback trouve Michael Bandy (26 yards) et Joshua Palmer (106 yards) et juste avant la pause Ekeler signe le doublé sur réception. Les Californiens rentrent au vestiaire en tête 10-14.

Tout se joue dans les pertes de balle

A l’entame de la seconde période, Atlanta semble retrouver son plan de jeu. Les Falcons matraquent au sol, avancent jusqu’en zone rouge, mais Drake London (23 yards) se fait voler le cuir par Khalil Mack (2 TKL) qui relance à la mi-terrain. Juste le temps de deux actions, et Richie Grant (11 TKL, 1 PD) intercepte un ballon dévié pour renverser une nouvelle fois le jeu dans l’autre sens. Cette fois-ci les Géorgiens ne tremblent pas et Patterson déchire le rideau défensif pour passer la ligne.

Lancés dans leur élan, les Falcons essaient d’étouffer la rencontre. Leur jeu de course dévore l’horloge et Marcus Mariota (12/23, 129 yards) s’improvise Patrick Mahomes. Sous pression le quarterback galope, s’échappe et trouve Allgeier pour 24 yards. L’effort est magnifique mais insuffisant pour ramener des points, et Atlanta laisse la rencontre à portée de Los Angeles. On croit un instant à la sanction par l’intermédiaire d’un Ekeler qui roule sur son plaqueur pour s’échapper long de ligne, mais le jeu est rappelé. Finalement les Chargers égalisent sur un coup de pied, il reste 5 minutes à jouer.

A l’image du match, la décision se joue sur un double fumble. Arrivé en zone rouge à distance de coup de pied victorieux, Ekeler perce pour rapprocher son botteur, et perd la balle qui est relancée par la défense. Mais Ta’Quon Graham perd à son tour le cuir et le rend aux Californiens. Plus de peur que de mal pour Herbert qui allume Palmer pour 22 yards et reprend le terrain perdu. Cameron Dicker aligne son coup de pied, et Los Angeles arrache le succès des mains des Falcons. 17-20 au coup de sifflet final.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires