Touchdown Shop

Aaron Rodgers voulait arriver à Londres plus tôt pour « aller au pub et boire une Guinness »

Tous les joueurs NFL ne sont pas dépités par l'idée de traverser l'Atlantique.

Les matchs à Londres sont généralement l’occasion pour certains joueurs et leurs coachs de se plaindre : le trajet est trop long, les habitudes sont bouleversées…

C’est le cas de Matt LaFleur. Le coach de Green Bay n’est pas enchanté par son voyage vers Tottenham.

« Je ne vais pas vous donner ma réponse honnête », a-t-il expliqué à la presse selon ESPN. « Je vais me retenir. C’est comme un match du jeudi soir pour nous les coachs, pour ce qui est de la préparation. Mais on le fait, c’est comme ça. »

Les Packers vont arriver à Londres vendredi matin. Ils auront un entraînement le jour même. Dimanche, le match a lieu à 14h30 locale (15h30 en France), ce qui ne laissera pas beaucoup de temps non plus. Reste le samedi.

Et Aaron Rodgers aurait aimé plus de temps.

« Ecoutez, les coachs ont leurs habitudes, encore plus que les joueurs », a expliqué Rodgers à la presse mercredi. « Dès qu’on change une minute du planning, ils sont dans tous leurs états. Donc je n’en tirerai pas de conclusions.

Nous sommes tous heureux. J’ai dit que je voulais partir plus tôt parce que je voudrais m’imprégner de la culture locale, me balader et voir des choses, rencontrer les fans et… oh et puis aller dans un pub et boire une Guiness ou la bière locale. C’est ce que tous ceux qui veulent partir plus tôt veulent faire. »

A priori, Rodgers a le budget pour faire ça sur son temps libre. Mais à l’entendre, les coachs pourraient peut-être se détendre et peut-être profiter du voyage pour créer une respiration dans leur longue saison.

Le quarterback, en tout cas, semble prêt.

« Forcément, le moment où nous partons va rendre le planning un peu serré, mais c’est tout en bas de ma liste d’inquiétudes. »

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires