France Autriche Football americain

[Preview 2022] Denver Broncos : Russell Wilson, un cavalier plus si seul

En changeant de franchise, le quarterback arrive dans un effectif bâti pour faire de grandes choses.

La saison 2022 approche alors la rédaction de TDActu vous propose de faire le point sur les forces et faiblesses des 32 franchises. Vous pouvez retrouver toutes les présentations en cliquant sur ce lien.

Denver fait partie des équipes les plus attendues cette saison. La raison ? Elle tient globalement en deux mots : Russell Wilson. Le quarterback champion en 2013 vient de changer de franchise pour la première fois depuis son arrivée dans la ligue. Grâce à ce trade et le recrutement d’un nouvel entraîneur, les Broncos espèrent passer un cap.

Au regard de l’effectif et des mouvements, il y a des motifs d’espoirs. Il y a aussi quelques interrogations laissées en suspens.

La saison dernière : 7-10

Les mouvements à l’intersaison

Arrivées notables : Russell Wilson (QB), Nathaniel Hackett (HC) Billy Turner (OT), Randy Gregory (OLB), Alex Singleton (LB), D.J. Jones (DT), K’Waun Williams (CB), Josh Johnson (QB), Tom Compton (OT)…
Re-signatures : Melvin Gordon (RB), Josey Jewell (LB), Deshawn Williams (DL), Eric Saubert (TE)…
Draft : Nik Bonitto (OLB), Greg Dulcich (TE), Demarri Mathis (CB), Eyioma Uwazurike (DT), Delarrin Turner-Yell (S), Montrell Washington (WR), Luke Wattenberg (C), Matt Henningsen (DL) et Faion Hicks (CB).
Pertes notables : Teddy Bridgewater (QB), Vic Fangio (HC), Drew Lock (QB), Noah Fant (TE), Shelby Harris (DT), Alexander Johnson (LB), Kenny Young (LB), Bobby Massie (OT), Cameron Fleming (OT), Bryce Callahan (CB), Kyler Fuller (CB)…

On l’a dit, l’évènement qui a éclipsé tout le reste dans le Colorado est le trade pour Russell Wilson. Mais avant ça, la franchise avait déjà opéré un virage à 180° en se séparant de Vic Fangio, coach réputé défensif, et en allant chercher le coordinateur offensif des Packers, Nathaniel Hackett, pour en faire le nouveau coach principal. À ce moment-là, on se dit que Denver est sur la piste d’Aaron Rodgers, mais quelques semaines plus tard voilà un autre futur Hall of Famer qui arrive.

En retour, Denver a envoyé Drew Lock, Noah Fant, Shelby Harris et un paquet de tour de draft sur les prochaines années. Une contrepartie conséquente, même si on a souvent tendance à dire qu’un franchise quarterback n’a pas de prix. Avec cet échange, pas de choix du premier tour pour Denver lors de la draft. Difficile donc pour George Paton de piocher une valeur sûre et le manager général s’est plutôt rabattu sur des projets à moyen/long terme. On a ainsi du mal à imaginer qu’Hackett trouve un ou plusieurs titulaires pour cette saison 2022 dans cette nouvelle cuvée de rookie.

Pour renforcer cette équipe pour l’avenir à court terme, les Broncos se sont tournés vers la free agency. Randy Gregory, Billy Turner et K’Waun Williams ont ainsi été recrutés. Dans le même temps, Melvin Gordon, Josey Jewell et DeShawn Williams ont eux prolongé leur aventure avec les Orange. Enfin, quelques départs « volontaires » sont tout de même à déplorer comme ceux de Kenny Young, Bryce Callahan ou Kyler Fuller par exemple.

Le(s) point(s) fort(s)

Brock Osweiler, Trevor Siemian, Paxton Lynch, Case Keenum, Drew Lock, Brandon Allen, Teddy Bridgewater… Voici quelques-uns des noms des quarterbacks titulaires chez les Broncos depuis le départ de Peyton Manning en 2015. Autant dire que les supporters des Broncos n’ont pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. Une traversée du désert qui devait toucher à sa fin avec l’arrivée de Russell Wilson. L’ancien Seahawk vient directement apporter son explosivité et son expérience sur un poste qui devient de fait un véritable point fort de la franchise.

Autour de lui, le casting n’est pas mauvais non plus. Même si Tim Patrick s’est malheureusement blessé pour la saison, il reste de belles cibles pour Wilson. Sutton et Jeudy forment un duo de jeunes receveurs complémentaires qui peuvent véritablement exploser au contact du lanceur.Le jeu au sol aussi a son tandem à faire valoir. L’an passé Javonta Williams et Melvin Gordon ont porté à eux deux le jeu de course des Broncos. Le premier avec son explosivité et sa jeunesse, le second grâce à sa puissance et son expérience. Vous avez dit complémentaire ? Derrière une ligne qui s’annonce solide, ils pourraient de nouveau faire des dégâts.

De l’autre côté du ballon, la défense, la grande force de cette franchise depuis plusieurs années, apporte un peu plus d’incertitudes, mais a tout de même de beaux atouts à faire savoir. Les principaux se trouvent dans le backfield défensif. Patrick Surtain sort d’une saison rookie de haute volée et s’est déjà imposé parmi les meilleurs cornerbacks de la ligue. Justin Simmons lui fait partie depuis longtemps du gratin chez les safety. Ces deux hommes feront douter les quarterbacks adverses au moment de lancer.

Le(s) point(s) faible(s)

La première grosse difficulté de cette franchise n’est pas directement liée à l’équipe, mais bien à son environnement. Les Broncos se trouvent cette saison dans ce qui s’annonce être la division la plus relevée de la ligue. Chiefs, Raiders et Chargers seront leurs adversaires. Tous sont des prétendants clairs pour les playoffs… voire plus. Difficile donc de faire sa place au milieu de ces cadors, surtout que le roster possède encore quelques trous. Une fois n’est pas coutume, les inquiétudes sont à chercher du côté de la défense.

Sur le papier, le duo de pass-rusheur Bradley Chubb-Randy Gregory peut faire d’énormes dégâts. Le problème est que le premier est très souvent blessé ces derniers temps et que le second a beaucoup de problèmes extrasportifs. Difficile de considérer donc les performances de ces deux hommes comme acquises. Au milieu de la défense, les linebackers non plus ne sont pas des plus rassurants. Josey Jewell et Jonas Griffith, annoncés comme les deux titulaires à l’intérieur, n’apportent pas beaucoup de garanties.

Facteur X : Nathaniel Hackett

Pour sa première saison à la tête d’une équipe NFL, Hackett est dans une position idéale. Le talent est là et l’entraîneur a de la matière pour manœuvrer à sa guise. En revanche, la pression sera sur ses épaules en guise de revers de la médaille. Pour la première fois depuis plusieurs années, les Broncos ont un lanceur capable de faire gagner des matchs, il ne faut pas gâcher cette opportunité. Et comme l’entraîneur est vu comme un gourou des quarterbacks justement, il ne doit pas se manquer.

Sera-t-il capable de faire fonctionner cette attaque à plein régime ? Ou bien deviendra-t-il un autre Adam Gase ou Josh McDaniels, des coordinateurs offensifs à succès qui se sont cassés les dents lors de leur premier test à la tête d’une franchise ? Reste aussi à voir comment il gérera la partie défensive. On l’a dit, il existe plusieurs questionnements dans ce secteur de jeu. Et si Vic Fangio arrivait à tirer le meilleur de ses hommes de ce côté du ballon, ce sera un gros défi pour Nathaniel Hackett.

Le joueur à suivre : Albert Okwuegbunam (photo)

Noah Fant parti, la voie est libre pour Albert Okwuegbunam. Le tight end va pouvoir s’exprimer en tant que titulaire dans cette attaque qui s’annonce explosive. Forcément, avec des joueurs comme Courtland Sutton ou Jerry Jeudy, il ne sera pas la première option. Mais ces joueurs-là, justement, seront surveillés tout particulièrement, ce qui pourrait laisser de la place à une cible physique capable d’attraper les ballons.

Russell Wilson n’a pas toujours eu une relation sportive au beau fixe avec ses tight ends. Ils ont parfois eu du mal à se faire une place dans les plans de jeux de Pete Carroll/Russell Wilson. Ce qui ne veut pas dire qu’ils ne sont pas utiles au lanceur quand il en a besoin et surtout quand ils sont performants. Albert « O » pourrait être l’un de ceux-là et il est un joueur à suivre dans le Colorado cette saison.

Calendrier

@Seahawks, Texans, 49ers, @Raiders, Colts, @Chargers, Jets, Jaguars, BYE, @Titans, Raiders, @Panthers, @Ravens, Chiefs, Cardinals, @Rams, @Chiefs et Chargers.

La preview audio du podcast

En résumé

Au sein d’une division extrêmement relevée, les Broncos vont être testés tout au long de la saison régulière, mais avec l’arrivée de Russell Wilson cette équipe est passée directement au rang de candidat sérieux aux playoffs.

Est-ce que l’effectif est assez étoffé pour prétendre à la victoire finale ? Pas sûr. Nathaniel Hackett a en tout cas de quoi construire autour de son franchise quarterback.

Pronostic : 11-6

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires