[TDA au Super Bowl LVI] Jour 7 : du show au chaud

Clap de fin en apothéose pour cette saison 2021.

Dimanche 13 février. 29 degrés. Le décor est posé.

Cela faisait plusieurs jours que c’était annoncé, mais c’est toujours aussi surprenant. Dès le début de cette journée, on comprend que même en plein hiver, la chaleur sera un facteur de ce Super Bowl. Notre première mission est d’arriver au stade. Et le mot n’est pas choisi au hasard : une mission. Même avec un départ à 10h30, pour un coup d’envoi cinq heures plus tard, on a du mal à se frayer un chemin vers l’enceinte. Beaucoup de supporters sont déjà là et on discerne déjà deux types de personnes à l’extérieur du stade : ceux qui vendent des bouteilles d’eau et ceux qui en achètent.

Si on veut savoir de quel côté penchera le stade durant le match, il faut analyser les indices. Le premier est visuel : il y a déjà beaucoup d’orange. Quelques minutes plus tard, l’impression est confirmée par un autre indice. Sonore cette fois. Alors que nous sommes déjà installés à notre place, les deux équipes font leur entrée sur la pelouse. Là, les Bengals remportent la majorité des suffrages. Le bruit est beaucoup plus intense au moment de l’arrivée de Joe Burrow et les siens. Il nous reste juste le temps de faire un tour en salle de presse pour se restaurer et c’est déjà le moment de rentrer dans la rencontre.

Le résumé du match

Après une première période intense, arrive un autre temps fort de la journée. Le show de la mi-temps. Descendu de quelques rangs, on profite du show. Eminem genou au sol, 50 Cent jambe en l’air… on est loin du tumulte des réseaux sociaux et on est pris par l’ambiance autour de nous. Le stade est en fusion à chaque apparition des artistes et la vingtaine de minutes passe en une fraction de seconde.

Un touchdown manqué

Commence alors un contre la montre très personnel : passer aux toilettes et être de retour pour le début de la deuxième mi-temps. Le problème est que même en allant en salle de presse, la file d’attente est longue. On se dit alors qu’au pire on ne manquera que la première action du troisième quart-temps. Rien de bien méchant. Erreur. On a finalement vécu ce qui sera la plus longue action de ce Super Bowl (une passe de 75 yards) face à un urinoir, à côté d’un journaliste américain qui n’a pour seule réaction : « Au moins on se rappellera toute notre vie où nous étions ». On peut voir ça comme ça oui.

Finalement, on limite la casse et on sera bien de retour à notre place juste avant la seconde interception. Un siège sur lequel on restera scotché durant toute la seconde période. Seules les interviews de fin de rencontre nous permettent de redescendre. Au sens propre, comme au figuré.

Vient enfin moment de prendre la navette pour le retour. Symbole de la fin de cette semaine, hors du temps. Grâce à vous, votre soutien et votre fidélité, Touchdown Actu peut vous proposer de vivre cet évènement depuis l’intérieur. Alors tout simplement : Merci. Aujourd’hui, le rêve est devenu souvenir.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires