unibet
Decathlon

[Preview] Semaine 12 (Thanksgiving) : aucune franchise à la fête

Toutes les équipes impliquées aujourd’hui se sont inclinées la semaine dernière : réactions attendues

Coup d’envoi ce jeudi à 18h30
Detroit Lions (0-9-1) – Chicago Bears (3-7)

La soirée débute par un duel dans la NFC Nord. Deux des équipes les plus mal en point de la ligue face. Pour les Lions, on ne vous fait pas un dessin. Detroit est la seule équipe en NFL à n’avoir toujours pas gagné un match. Mais à côté Chicago, ce n’est pas beaucoup mieux. Malgré trois victoires la saison est très décevante pour cette équipe qui était en playoffs l’an dernier. À tel point que ce pourrait être le dernier match de Matt Nagy à la tête de la franchise. L’occasion en tout cas de voir si le vestiaire a lâché l’entraineur. Ce jeudi, il devra en tout cas composer sans Justin Fields (1361 yards, 4 TDs et 8 INTs + 311 yards au sol et 2 TDs). Le quarterback rookie est toujours blessé et Andy Dalton (471 yards, 3 TDs et 1 INT) devrait être le titulaire. La force des Bears en attaque restera toutefois le jeu au sol (132,1 yards/match à la course, 6e de la ligue).

Une bonne nouvelle pour eux, car en face les Lions ont beaucoup de mal dans ce secteur (140,5 yards encaissés par rencontre, 31 en NFL). À l’inverse, offensivement le jeu au sol devient petit à petit une force dans le Michigan. C’est simple D’Andre Swift (137 courses, 555 yards et 4 TDs + 53 réceptions, 420 yards et 2 TDs) devient tout simplement le meilleur joueur de cette équipe. En deux semaines, il a enregistré 266 yards et un touchdown. Un bon moyen d’enlever de la pression sur les épaules de Jared Goff (2109 yards, 8 TDs et 6 INTs) qui devrait être de retour de blessure. Surtout que le lanceur pourrait être sous pression durant ce match. Chicago est tout simplement l’équipe qui sacks le plus les quarterbacks adverses (31, à égalité avec Minnesota). Les Bears restent même sur 10 lors des deux derniers matchs. Les Ours partent donc à la chasse aux Lions.

Coup d’envoi ce jeudi à 22h30
Dallas Cowboys (7-3) – Las Vegas Raiders (5-5)

La suite de la soirée se déroulera dans le Texas avec deux équipes qui veulent/doivent retrouver de l’allant. Quand les Cowboys avaient perdu face aux Broncos, ils avaient réagi dans la foulée en roustant les Falcons la semaine d’après. On les imagine donc remontés après ce revers face aux Chiefs. Pour cela, la bonne nouvelle pour Dallas sera les retours combinés de Tyron Smith, absent depuis trois matchs, et de CeeDee Lamb (740 yards et 6 TDs) sortit dimanche dernier à cause d’une commotion. Amari Cooper (583 yards et 5 TDs) lui devrait être toujours absent, au grand dam de son équipe et de Dak Prescott (2557 yards, 20 TDs et 7 INTs). Il ne retrouvera pas donc son ancienne équipe pour la première fois depuis son trade en 2018. À l’inverse de Rich Bissacia qui va lui affronter une franchise dont il a été l’entraîneur des équipes spéciales entre 2013 et 2017.

Il est aujourd’hui à la tête des Raiders et après un bon début (2 victoires), les choses sont plus compliquées depuis plusieurs semaines (3 défaites consécutives). Pour changer la donne, le technicien a identifié deux domaines clairs de progression. Le premier consiste à réduire les fautes, Las Vegas est l’une des équipes qui voit le plus de mouchoirs jaunes de pénalités de la ligue, avec notamment 14 pénalités pour faux départ en 10 matchs. Ensuite, les visiteurs vont devoir mettre l’accent sur les troisièmes tentatives. Depuis trois semaines, les coéquipiers de Derek Carr (3041 yards, 16 TDs et 9 INTs) sont tout simplement derniers dans ce secteur de jeu des deux côtés du terrain avec 21,4 % de troisièmes tentatives converties en attaque et 53,5 % autorisées en défense. Difficile d’être constants offensivement ou défensivement dans ces conditions.

Coup d’envoi dans la nuit de jeudi à vendredi à 02h20
New Orleans Saints (5-5) – Buffalo Bills (6-4)

Enfin cette journée de fête se terminera par un match en prime en Louisiane. Une rencontre entre Bills et Saints qui ont vécu le même phénomène le week-end dernier : ils se sont fait humilier dans un domaine qu’ils maitrisent d’ordinaire si bien. Avant les rencontres de la semaine 11, New Orleans et Buffalo possédaient parmi les meilleures défenses au sol de la ligue. Mais face respectivement aux Eagles et aux Colts, les deux franchises ont complètement explosé dans ce secteur. Jalen Hurts et Jonathan Taylor se sont régalés, principaux responsables des deux défaites. Ces franchises doivent donc réagir.

Buffalo a vu New England lui passer devant dans l’AFC Est et avant d’affronter à deux reprises les Patriots en fin de saison, les Bills doivent absolument éviter un autre faux pas. Côté New Orleans, la victoire en NFC Sud semble un peu loin désormais, mais au vu de l’incertitude dans cette conférence, les playoffs ne sont pas hors de portée. Le problème est que depuis l’absence de Jameis Winston (1170 yards, 14 TDs et 3 INTs) et la titularisation de Trevor Siemian (920 yards, 8 TDs et 2 INTs), les Saints ont du mal à avancer en attaque. Surtout que leur meilleur joueur, Alvin Kamara (146 courses, 530 yards et 3 TDs + 32 réceptions, 310 yards et 4 TDs), cumule les absences. Il manquera d’ailleurs son troisième match consécutif ce jeudi.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés

TouchDown