Touchdown Shop

Les 10 leçons de la Semaine 8 : les Chargers calmés, la course aux sommets est lancée

Justin Herbert est bien humain après tout.

Les Chargers retombent sur terre

Les Chargers ont une belle équipe, un bon jeune quarterback et un superbe stade. Mais ils ne sont pas arrivés. Battus par les Ravens il y a deux semaines, ils ont de nouveau été piégés dimanche, cette fois par les Patriots.

Bill Belichick avait déjà fait vivre un calvaire à Justin Herbert l’an dernier avec une défaite 45-0. Mais la défaite de dimanche ne se résume pas à la maitrise du coach de New England sur Hebert. Le quarterback va encore avoir des jours sans, et il doit encore progresser. Ce n’est pas grave. Le début de saison l’avait juste fait un peu oublier.

Surtout, des blessures supplémentaires commencent à affaiblir notablemment la couverture aérienne des Chargers.

La course à la semaine de repos va être folle

Faites vos jeux, rien ne va plus ! Dans les deux conférences, difficile de distinguer un favori net. Les Packers ont surpris les Cardinals jeudi pour prendre les commandes de la NFC. Les Cowboys tiennent bon. Les Buccaneers lâchent des matchs. Les Rams continuent de filer.

Il n’y a qu’une seule équipe qui pourra avoir la semaine de repos, et il va falloir se battre jusqu’au bout.

Même chose en AFC, où Tennessee, Las Vegas, Baltimore et Buffalo sont pour le moment à égalité avec deux défaites.

Mac Jones a les clés de l’avenir des Patriots

Il n’a pas toujours bien joué dans la victoire contre les Chargers, mais c’était paradoxalement une bonne nouvelle. Mac Jones est désormais clairement le Facteur X de l’avenir de New England.

Car autour de lui, c’est du solide. Bill Belichick peut toujours monter une défense de qualité et faire tourner le jeu au sol. Avec ça, les Patriots ne seront jamais catastrophiques. Maintenant, c’est à Jones de porter l’attaque plus haut, et toute l’équipe avec. Il n’y aura probablement pas de playoffs cette année, mais l’avenir s’annonce bien.

Évidemment, cela l’aiderait si New England réussissait un jour à drafter ou signer des receveurs de très haut niveau.

Aucun match n’est (totalement) facile en NFL

S’il est évidemment possible qu’une équipe favorite humilie l’outsider, la journée de dimanche a aussi montré qu’une surprise est toujours possible en NFL. Les Bengals semblaient lancés, en pleine confiance. Battre les Jets n’était qu’une formalité. Même après un début de match raté, ils ont repris les choses en main et allaient triompher.

Mais non. Il y a des jours ou les petits ne veulent pas perdre. Et cela donne des matchs riches en émotion, avec des héros improbables.

Mike White a lancé pour 405 yards. Aucun quarterback des Jets n’avait dépassé les 400 yards depuis Vinny Testaverde en 2000. Il y a des soirs comme ça.

Les rumeurs vont fuser pendant 48 heures

Miami et Tua Tagovailoa ont encore perdu. Odell Beckham n’a pas fait la différence. Jameis Winston s’est blessé…

La date limite des transferts est fixée à ce mardi 2 novembre à 21 heures. D’ici là, accrochez vous. Il va y avoir beaucoup de rumeurs, et sûrement aussi peu de mouvement.

Les Panthers ont fait une bonne affaire avec Stephon Gilmore

Un choix du sixième tour contre un défenseur de l’année ? A priori, l’échange de Carolina pour récupérer Stephon Gilmore pourrait rapidement tomber dans le lot des bonnes affaires.

Pour son premier match avec les Panthers, l’ancien Patriots a intercepté une passe et en a dévié une autre. Surtout, Carolina n’a encaissé que 13 points contre les Falcons, avec la victoire au bout.

Carson Wentz est le nouveau Jameis Winston !

De l’espoir. Une vilaine interception. De l’espoir. Une très vilaine interception.

C’est évidemment toujours plus fun quand votre équipe n’est pas concernée.

Il va vraiment falloir faire quelque chose pour les Lions et Thanksgiving

Tous les ans, les Lions ont les honneurs d’un match à Thanksgiving. C’est très sympa pour eux, mais il va vraiment falloir penser à changer ça.

Cette année, Detroit affrontera les Bears le jeudi 25 novembre à 18h30. Une autre idée de la souffrance.

Parfois, quand elles deviennent anachroniques, il faut savoir changer les traditions. Par pitié.

Les kickers ne servent à rien

Chris Boswell, le botteur des Steelers, s’est blessé sur une feinte de field goal. Pittsburgh a joué la fin du match sans kicker. Avec une victoire à la clé.

C’est évidemment tout sauf une coïncidence.

Quand Matt Nagy n’est pas là, Justin Fields se transforme en Michael Vick

Matt Nagy était absent pour cause de contrôle positif au COVID. Les Bears n’ont pas gagné, mais Justin Fields a fait le show. Il a lancé un touchdown et couru pour plus de 100 yards en 10 courses.

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires