Chiefs – Bills (20-38) : Josh Allen domine Patrick Mahomes

Dans un match retardé d'une heure et demi par la foudre, les Bills ont envoyé un message à la ligue.

Kansas City Chiefs (2-3) – Buffalo Bills (4-1) : 20-38

Ils ne peuvent plus se cacher désormais ! Si on écrivait avant cette rencontre que l’AFC cherchait son patron, la conférence américaine l’a certainement trouvé. Au terme d’un match quasi parfait des deux côtés du terrain, les Bills ont fait chuter leur bourreau de l’an passé. Surtout Buffalo a impressionné à l’Arrowhead Stadium en dominant nettement un concurrent direct.

Et même quand la foudre a frappé, obligeant les joueurs à rester aux vestiaires 90 minutes de plus à la mi-temps, les hommes de Sean McDermott n’ont pas été perturbés, reprenant là où ils s’étaient arrêtés. Dans leur duel à distance, Josh Allen (15/26, 315 yards et 3 TDs + 11 courses, 59 yards et 1 TD) a été meilleur que Patrick Mahomes (33/54, 272 yards, 2 TDs et 2 INTs + 8 courses et 61 yards) en marquant de son empreinte ce succès fondateur pour Buffalo.

Les Bills s’inspirent des Ravens

Pour battre Kansas City dans sa propre enceinte, il faut être au top des deux côtés du terrain. Les Bills le savent et ne tardent pas à faire comprendre qu’ils ont certainement l’équipe la plus complète de la conférence. En défense d’abord où ils arborent avant ce match la meilleure escouade de la ligue statistiquement (11 points encaissés par match). Dans cette première mi-temps, ils en encaissent un peu plus (13), mais c’est presque un exploit face aux Chiefs qui eux en marquent plus de 33 par rencontre. Le backfield tient le coup face à Tyreek Hill (7 réceptions pour 63 yards) et Travis Kelce (6 réceptions, 57 yards et 1 TD) et consorts, pendant que le front seven rend Patrick Mahomes inconfortable dans sa poche. Le MVP 2019 ne réussira que 61 % de ses passes dans cette rencontre.

Mieux, cette escouade réussit même quelques coups d’éclat en provoquant un fumble de Byron Pringle sur un retour de kick off et en stoppant les locaux sur une quatrième tentative. Résultat, l’escouade habituellement si explosive d’Andy Reid doit se contenter de deux field goals et d’un seul touchdown, une passe de 5 yards de Mahomes vers Pringle, lors des trente premières minutes. À l’inverse, Josh Allen a déjà le rythme et l’écart se creuse.

Le quarterback et les Bills s’inspirent d’abord librement du cahier de jeux de Baltimore avec des courses bien senties de la part de leur lanceur (59 yards gagnés au sol pour lui). C’est d’ailleurs lui qui marque les premiers points de son équipe sur une course de 9 yards (3-7). Et même sous une pluie parfois diluvienne, il ne va pas hésiter à tenter des passes. Et quelles passes ! L’une d’entre elles traverse 35 yards pour atteindre Emmanuel Sanders et l’envoyer dans l’en-but. Une autre permet une connexion de 53 yards avec son nouveau meilleur ami, Dawson Knox (3 réceptions, 117 yards et 1 TD). Et même si à la mi-temps, les Bills ont fait le plus dur (13-24), ils ne vont pas se contenter de gérer.

Buffalo favori désormais ?

Au retour des vestiaires, et après l’orage, la défense va encore monter d’un cran côté Buffalo. Elle connait la (seule ?) faiblesse de cette attaque des Chiefs et va en profiter un maximum : les pertes de balles. Buffalo va en ajouter trois à son total en seconde période. Une passe superbement détournée puis captée par Greg Rousseau, un fumble de Patrick Mahomes recouvert par Tre’Davious White et surtout une interception retournée pour un touchdown de Micah Hyde. Les stars de cette escouade sont de sorties. En seconde période, gênés par la météo, les Chiefs feront encore moins bien que lors des deux premiers quart-temps. Un seul touchdown sur une passe d’un yard de Mahomes vers Kelce et 7 petits points seulement en 30 minutes.

Josh Allen laisse lui la lumière à sa défense en cette fin de match, mais cela ne l’empêche pas de mener un drive de 85 yards durant plus de 7 minutes qu’il conclut sur une passe de 8 yards pleine de classe vers Emmanuel Sanders (3 réceptions, 54 yards et 2 TDs). Et même quand le lanceur est trop gourmand et se fait intercepter, les arbitres le sauvent en pénalisant Frank Clark pour une brutalité sur le quarterback… peu brutale. Quand bien même, l’ancien de Wyoming aura survolé ce match. Son équipe termine avec 38 points inscrits et une prestation de haut vol.

On le savait déjà, mais ils le confirment officiellement : il faudra réellement compter sur les Bills pour la victoire finale cette saison. Côté Chiefs, les maux sont connus et ils sont récurrents. La défense n’a jamais pris moins de 29 points depuis le début de la saison et l’attaque, malgré son talent, perd beaucoup trop de ballons. Et si pour une fois les Chiefs étaient devenus les outsiders de cette conférence, laissant leur place de favoris à Buffalo désormais ?

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés