Vikings – Lions (19-17) : Minnesota s’est fait peur 

Dans un match d’un ennui total pendant 57 minutes, les locaux ont trouvé le moyen de mettre du suspense jusqu’au bout. 

Minnesota Vikings (2-3) – Detroit Lions (0-5) : 19-17 

Incroyable mais vrai, les hommes de Mike Zimmer ont gagné un match grâce à un field goal réussi sur le gong. Habitué aux déconvenues improbables dans cet exercice, Greg Joseph n’a cette fois ci pas tremblé, lorsqu’il a fallu passer le cuir entre des perches placées à 54 yards de son pied.  

Un rythme de sénateur 

Dès le début du match, les deux équipes ouvrent leurs compteurs avec field goal.  La défense de Minnesota est la première à s’illustrer, et force la première perte de balle du match sur un sack d’Everson Griffen. Les Vikings avancent bien mais sont à nouveau bloqués à la porte de la redzone, 6-3. 

La défense des violets stoppe une nouvelle fois les Lions et les locaux en profitent pour créer un premier écart. Alexander Mattison (25 courses, 113 yards ; 7 réceptions, 40 yards, 1TD) inscrit le premier touchdown sur une réception de 15 yards. Detroit revient à la marque juste avant la mi-temps, 13-6. 

En possession de la balle à la reprise, Kirk Cousins (25/34, 275 yards, 1TD, 1int) et compagnie sont forcés à punt pour la première fois du match. Si l’attaque des Vikings semble un peu apathique, la défense plie comme depuis le début du match mais ne rompt pas. Une nouvelle fois acculée sur ses 30 yards, Minnesota est sauvé par une interception spectaculaire d’Eric Kendricks.  

Après un échange de punt, c’est au tour des Vikings de faire des cadeaux. Portés par une course de 48 yards de Mattison, les locaux arrivent sur les 21 yards adverses, mais une passe déviée de Kirk Cousins retombe dans les mains d’Alex Anzalone 

Il faut attendre les 6 dernières minutes du match pour voir des points dans cette seconde mi-temps. Greg Joseph passe un field goal de 55 yards, record personnel en carrière, et permet à Minnesota de reprendre 10 points d’avance, 16-6. 

Trois dernières minutes de folie 

Menés de 10 points, les Lions tentent le tout pour le tout mais rendent la balle à leurs adversaires sur leurs propres 37 yards. Minnesota récupère une prèmière balle de match, mais le field goal de Joseph est un peu trop court et le score ne bouge pas. Jared Goff (21/35, 203 yards, 1int) profite de l’opportunité et de la bonne position sur le terrain pour amener son équipe à portée de coup de pied.  

Alors que Detroit revient à 7 points, les locaux enchainent au sol pour manger le chrono. Impeccable jusque-là, Mattison laisse échapper la balle au contact et rend le cuir aux Lions sur ses 20 yards.  

D’Andre Swift (11 courses, 57 yards, 1TD) ne laisse pas passer l’occasion et va inscrire le seul touchdown de son équipe. Dan Cambpell décide alors de prendre son destin en main et laisse Goff sur le terrain pour une tentative de conversion à 2 points. Ce dernier trouve Khadarel Hodge au fond de la enzone et donne un point d’avance à son équipe, à 38 secondes de la fin.  

38 secondes et deux temps morts, c’est ce qu’il a fallu à Cousins et Adam Thielen (2 réceptions 40 yards) pour donner à Greg Joseph l’occasion de se racheter. Invisible jusque-là, le receveur vétéran s’est illustré au meilleur des moments pour sauver son équipe.  

Avec cette victoire, Minnesota conserve ses espoirs de play-offs, même s’il va falloir montrer beaucoup plus pour avoir une tête de prétendant aux rencontres de janvier. Les Lions restent eux, plus que jamais, favoris pour le premier choix de draft 2022. 

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés