Saints – Packers (38-3) : Jameis Winston humilie Green Bay

Drew Brees peut souffler, Jameis Winston est motivé pour reprendre le flambeau

New Orleans Saints (1-0) – Green Bay Packers (0-1) : 38-3

Méconnaissables, humiliés, impréparés, les adjectifs peuvent être nombreux pour décrire les Packers et leurs joueurs ce soir. Les hommes de Green Bay ont pris une gifle de la part des Saints et d’un Jameis Winston frôlant la perfection.

Le remplaçant de Drew Brees a en effet frôlé la perfection avec une fiche de 14/20, 148 yards et 5 touchdowns, le tout sans « grand » receveur pour l’épauler. Bien sûr, cette réussite est à mettre au crédit de Sean Payton, qui a su tirer le meilleur du quarterback.

Gree Bay simplement en retard au démarrage ?

La première mi-temps est dominée de la tête et des épaules par les Saints avec 22 minutes de possession contre 8 minutes et 208 yards gagnés contre 70 yards. Avec de telles stats en leur faveur, les Saints mènent logiquement 17-3 à la pause.

En attaque, Sean Payton a donné une leçon de playcalling à son adversaire en faisant alterner tout types de jeux. Le premier à en profiter c’est Jameis Winston auteur d’une première mi-temps très propre (3 passes ratées) et qui a conduit son équipe à deux touchdown avec un touché pour l’omniprésent Alvin Kamara (20 courses, 83 yards, 3rec, 8 yards, 1TD) et une passe pour Juwan Johnson ainsi qu’un field goal sur la première série (17-0).

La défense des Saints n’est pas en reste sur cette première période en annihilant le jeu au sol des Packers et en mettant bien la pression à Aaron Rodgers (15/28, 133 yards, 2INT) à l’image d’un Marcus Davenport déchainé. Celle-ci n’autorisera Green Bay qu’à un seul passage dans son territoire et pour un field goal (17-3) à la toute dernière seconde de la première mi-temps.

Les Packers ridicules, Rodgers sur le banc…

Alors que les Packers atteignent enfin la zone rouge adverse, Aaron Rodgers choisit ce moment pour lancer une très mauvaise passe qui finit dans les mains d’Adebo.

Peu habitué à ce genre d’erreur, le quarterback des Packers en commet une seconde sur le drive suivant avec un nouveau ballon qui n’allait nul part. Mais cette fois elle est bien plus couteuse puisque Marcus Williams remonte en terrain adverse et que quelques jeux après, Winston trouve Chris Hogan pour le touchdown (24-3).

Green Bay n’est définitivement pas dans cette rencontre quand sur la série suivante Davante Adams laisse le ballon lui échapper sur une 4&1. Une occasion ratée que les Saints bonifient immédiatement avec un nouveau lancé gagnant pour Winston (31-3).

Les Packers coulent et le staff fait le choix de mettre Rodgers sur le banc pour faire jouer le 2e année Jordan Love. Le jeune quarterback n’apportera rien de plus à son équipe et finit même le match sur un fumble. Moins spectaculaire que son attaque ce soir, la défense des Saints a elle aussi fait un très bon match.

Entre temps, Winston avait mis la dernière touche à son œuvre avec un touchdown de 55 yards (38-3).

Côté Saints, la première de Jameis a de quoi rassurer les fans. Le chemin est encore long avant de mener aussi bien l’équipe que Drew Brees, mais les qualités sont là.

Pour Green Bay, l’impression laissée est catastrophique. Entre les bouderies de sa star cet été et l’impréparation affichée ce soir, l’équipe devra vite se remettre dans le droit chemin… sous peine de voir la glorieuse « dernière danse », promise par Rodgers et Adams, devenir une vilaine macarena.

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
ESPN Player

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés