[Clash of Camp 2021] AFC Ouest, à la poursuite des Chiefs

Derrière les Chiefs, trois équipes se battent pour une place en playoffs.

L’été rime avec chaleur mais aussi avec reprise du football. Les camps d’entraînements démarrent et, chaque année, le public est attentif aux moindres batailles de position pour établir une hiérarchie. Qu’il s’agisse d’un poste de titulaire, de remplaçant ou de joueurs qui se battent simplement pour une place dans l’effectif, il existe toujours une compétition entre les joueurs. Les camps d’entrainements débutant le 27 juillet (possiblement plus tôt pour les Cowboys et les Steelers qui joueront le Hall of Fame Game), Touchdown Actu vous présente celles qui ont attiré notre attention dans chaque équipe. Division par division.

Aujourd’hui, focus sur une division dominée par les Chiefs de Andy Reid et de Patrick Mahomes. Kansas City veut retourner au Super Bowl et les trois autres équipes veulent accrocher une place en playoffs. Si certains jouent leurs places dans l’effectif final, d’autres assurés d’y être, jouent une place de titulaire.

Las Vegas Raiders : second rideau défensif

Bien que les coordinateurs défensifs varient les formations, il faut bien donner des repères aux joueurs alors, un schéma de base est toujours utilisé comme point de départ des déclinaisons possibles. Pour les Raiders 2021, ce schéma ne fait aucun mystère, ce sera la « Cover 3 ». Gus Bradley, le nouveau coordinateur défensif, aime ce schéma : en 2019 sa défense des Chargers s’est aligné en Cover 3 sur 56% des jeux défensifs (35% en 2020).

Pour faire simple, derrière les quatre hommes de ligne défensive, les sept autres joueurs doivent couvrir une zone. Le « 3 » de Cover 3 est pour deux cornerbacks défendant chacun un coté et un free safety chargé de couvrir la profondeur dans l’axe du terrain (« Single High »). Sur la photo ci-dessous, observez de chaque coté du terrain les deux cornerbacks au marquage (rectangles jaunes), le safety couvrant la profondeur (encerclé en orange). Derrière les 4 hommes de la ligne défensive, il reste donc quatre joueurs à dispatcher (rectangle blanc), avec pour chacun une zone de couverture allouée : les Américains appellent cela « tree-deep four-under ».

Pour ces quatre hommes sur le second rideau, deux places semblent assurées chez les Raiders. Johnathan Abram et Corey Littleton sont deux joueurs qui devraient s’épanouir dans ce système. Jo Abram et sa capacité à défendre la course sera davantage aligné dans la boite qu’en 2020, sa vitesse et sa compétence en plaquages seront alors à l’œuvre. En 2018 et 2019, Corey Littleton avait défendu 18 passes (5 interceptions) avec les Rams, mais ses qualités en couverture n’avaient pu être exploitées en 2020 (1 passe défendue seulement). Dans ce système, il devrait être comme un poisson dans l’eau. Si ces deux joueurs auront le plus de temps de jeu et que la rotation sera effective, quels sont les candidats se battant pour les deux places restantes en formation de base ?

Nicholas Morrow n’est pas un joueur obtenant beaucoup de crédits dans les médias et pourtant, en plus de ses 78 plaquages, il a défendu 9 passes en 2020. Sa capacité à comprendre les intentions des attaques adverses et sa compétence en couverture lui donnent un avantage certain dans ce système. Divine Deablo jouait safety avec l’université de Virginia Tech, il est donc habitué à défendre la passe comme la course. Les Raiders l’ont sélectionné avec l’intention de l’utiliser sur le second rideau. De là, il pourra intervenir sur un coureur ou suivre le tracé d’un receveur/tight-end. Particulièrement costaud pour un safety (1m90 pour 102 kilos), il est plus rapide que la grande majorité des linebackers (4,42 sur 40 yards) et, il a été l’auteur de 4 interceptions en 9 matchs 2020. Nick Kwiatkoski est lui davantage un joueur calibré pour défendre le jeu au sol, il sera donc davantage aligné lors de 1e et 2e tentatives que sur 3e (les attaques jouent davantage dans les airs en 3e tentative).

Karl Joseph aussi possède des qualités plus adaptées à défendre la course que la passe et si la NFL est devenue une « Pass Happy League », contrer le jeu au sol reste une composante importante de toute défense. À ces quatre joueurs vient s’ajouter le safety de formation Tyree Gillespie. Si Mike Mayock n’avait pas prévu de sélectionner un autre safety après Trevon Moehrig, la polyvalence du joueur de Mizzou (université de Missouri) l’a pourtant séduit.

Après trois saisons avec des Jets de New York qui l’avaient drafté au 1e tour (20e), Darron Lee a été signé par les Chiefs de Kansas City en 2019 où il n’était pas plus qu’un joueur de rotation (14% des jeux défensifs). Peu utilisé après une suspension par les Bills en 2020, le joueur espère retrouver son niveau. Tout comme Divine Deablo, Tanner Muse jouait safety à l’université mais les Raiders l’ont drafté, en 2020, avec l’intention de l’utiliser comme linebacker. Joueur très intelligent, il était aussi prévu d’en faire un élément majeur de l’équipe spéciale. Une blessure à un orteil ne lui a pas permis de montrer sa valeur. Son profil polyvalent pourrait lui permettre d’obtenir du temps de jeu dans ce système défensif.

Si Johnathan Abram et Corey Littleton devraient être des titulaires, le camp d’entrainement définira le temps de jeu des autres : Nicholas Morrow, Nick Kwiatkoski, Divine Deablo, Karl Joseph, Darron Lee, Tanner Muse et Tyree Gillespie vont devoir montrer leurs valeurs. Surtout, qu’en plus de ce schéma de base, Gus Bradley peut à tout moment (et surtout sur 3e tentative) varier ses alignements et ajouter un « pass rusher » écarté. De plus, si ici ont été évoqué les joueurs des positions safety et linebacker, un cornerback supplémentaire est souvent aligné à la place de l’un de ces joueurs. Renforçant d’autant plus la concurrence pour ces joueurs.

Dans une division avec des attaques aériennes prolifiques (Chiefs et Chargers), les joueurs possédant des qualités de couverture seront précieux pour les Raiders. Lesquels se montreront les plus efficaces lors du camp ?

Pronostic : Johnathan Abram, Corey Littleton, Nicholas Morrow et Divine Deablo obtenant le plus de temps de jeu

À suivre aussi : nickel cornerback, receveurs, centre

Denver Broncos : quarterback

Pour sa première saison comme titulaire, Drew Lock n’a pas convaincu en 2020. Il a certes montré des qualités mais, un quarterback lançant seulement 16 touchdowns tout en concédant 15 interceptions et huit fumbles (3 ballons perdus, 5 récupérés), ne peut être considéré comme un titulaire d’office. C’est pourquoi les Broncos ont signé Teddy Bridgewater à l’intersaison.

Le coordinateur offensif Pat Shurmur aime utiliser une attaque dite « West Coast ». Ce schéma privilégie l’utilisation de plusieurs receveurs (3 receveurs alignés sur 66% des jeux offensifs, 60% étant la moyenne NFL en 2020) et un jeu de passe visant majoritairement les zones intermédiaires du terrain. Dans ce système, le quarterback n’a pas à posséder un « gros bras » mais doit être précis. Les stats 2020 de Drew Lock ne plaident pas en sa faveur quant à la précision. Mais une seconde saison dans le même système offensif devrait lui permettre une meilleure efficacité.

Teddy Bridgewater connait ce système. Il a d’ailleurs connu les schémas préférentiels de Pat Shurmur lorsque les deux étaient du coté des Vikings du Minnesota. Son coté « Game Manager » pourrait lui donner l’avantage. En effet, si Teddy Bridgewater n’est pas le genre de quarterback à pouvoir impulser une attaque aérienne agressive, il est un joueur intelligent : compétent dans ses lectures, il sait prendre ce que la défense lui donne. Mais tout comme Drew Lock, ses statistiques 2020 n’ont pas de quoi rassurer les fans des Broncos : 15 touchdowns, 11 interceptions et 6 fumbles (3 perdus).

Après les mini camps du mois de juin, aucun favori ne s’est détaché, ce qui a fait dire à l’entraineur principal Vic Fangio que les deux joueurs auraient leurs chances.

« Ca sera du 50-50. Certains jours, un aura plus de répétitions avec la 1e équipe, le lendemain ce pourra être l’autre. 60-40 pour l’un ou l’autre ou 50-50, ils auront tous les deux leurs chances. », disait Vic Fangio au Denver Post, après les mini camps

Au final, le choix sera bien entendu dicté par une perspective sportive. À moins qu’un soupçon de politique ne vienne interférer, si aucun des deux n’a pu prendre un ascendant sportif majeur lors du camp. En effet, lors de la draft 2021 les Broncos possédaient le 9e choix général et deux quarterbacks d’avenir étaient encore disponibles : Justin Fields et Mac Jones. Le manager George Paton a pourtant choisi un cornerback. À 28 ans, Teddy Bridgewater a encore de l’avenir dans cette ligue mais le terme « quarterback d’avenir » semble avoir plus de sens avec les 24 ans de Drew Lock. Il serait étonnant d’avoir vu les Broncos passer sur la possibilité de drafter un jeune QB, pour ensuite mettre le plus jeune de leur effectif sur le banc. Ce double mouvement serait un coup dur pour un nouveau manager général, qui se retrouverait dès sa première saison sous le feu des critiques.

Drew Lock semble donc posséder un léger avantage sur son concurrent, mais il va devoir le confirmer sur le terrain d’entrainement. À moins qu’un certain Aaron R. ne déménage depuis le Wisconsin. Mais ça, c’est une autre histoire.

Pronostic : Drew Lock

À suivre aussi : coureurs, receveur 3, tight-ends, centre

Los Angeles Chargers : linebackers extérieurs

Le nouvel entraineur Brandon Staley s’est fait remarquer l’an passé pour son travail défensif avec les Rams. Son expertise a permis à l’autre équipe de Los Angeles d’avoir la meilleure défense NFL (1e contre la passe, 3e contre la course). Certes, avoir Aaron Donald et Jalen Ramsey dans son effectif ça aide. Alors que les Chargers proposaient une formation de base en 43 en 2020, la configuration du front 7 devrait changer.

Bien entendu, les schémas seront multiples avec parfois quatre joueurs sur la ligne défensive mais, la plupart du temps Brandon Staley devrait importer sa 34 (3 Dlinemen et 4 linebackers en formation de base). Justin Jones et Jerry Tillery devraient s’imposer pour une place aux cotés de Linval Joseph au centre de la ligne défensive. La ligne de quatre sera elle composée de deux linebackers intérieurs et de deux joueurs très écartés (9 technique), c’est le poste qui nous intéresse aujourd’hui.

L’alignement de base devrait ressembler à cela :

Ce système demande aux linebackers extérieurs de la polyvalence et Joey Bosa a déjà déclaré lors des mini camps, que dans cette défense son rôle sera toujours prioritairement d’attaquer le quarterback adverse, mais aussi de davantage devoir reculer en couverture. Sa qualité technique et son intelligence de jeu lui confèrent une place de titulaire assuré. Mais alors qui de l’autre coté ? Melvin Ingram n’a pas été conservé et ils sont trois à postuler.

Uchenna Nwosu va entamer sa 4e saison NFL. En 2020, s’il n’a joué que 34% des jeux défensifs (13 matchs joués), il a su se distinguer avec 11 QB Hits et 5 plaquages infligeant une perte de yards. Avec un temps de jeu plus important, il pourrait augmenter son rendement. Pour cela, il devra continuer d’attaquer le quarterback mais aussi, à l’image de ce que Brandon Staley demandait à Samson Ebukam avec les Rams, savoir reculer en couverture.

« Cela n’a pas trop changé. Certes, il y a davantage de couverture mais ça reste sur du short flat*. J’ai beaucoup regardé comment a joué Leonard Floyd en 2020 sous Brandon Staley. J’ai vu quand il était libre, dans quelles conditions il avait réussi ses jeux. Je vais beaucoup m’inspirer de ce qu’il a fait. », nous apprend Uchenna Nwosu via Sports Illustrated

* voir photo sur le paragraphe sur les Raiders : le cercle en pointillé « Curl-Flat ». Curl étant la zone où se trouve ce cercle, Flat étant la zone juste au-dessus, là où se trouve les cornerbacks avant le départ de l’action.

Un autre candidat est Kyler Fackrell. En 2020, il jouait avec les Giants de New York et avait signé 34 plaquages dont 4 sacks. Il a aussi retourné une interception pour un touchdown. Un joueur de rotation avec 73 matchs NFL mais seulement 18 comme titulaire. Il pourrait être la bonne affaire de ce « mercato 2021 » des Chargers avec un contrat d’une saison pour 1,5 millions de dollars. Le 3e homme est un rookie, le 118e choix 2021, le pass rusher Chris Rumph. Sa spécialité est l’attaque de la poche adverse par l’extérieur : 46 « QB Pressure » et 8 sacks en 2020. Son gabarit « léger » le rend rapide pour contourner les linemen offensif. Il le rend par contre vulnérable pour être bloqué en situation de course. Il pourrait n’être utilisé dans un premier temps, qu’exclusivement comme un edge chargé de mettre la pression en contournant la ligne offensive.

Pronostic : Uchenna Nwosu

À suivre aussi : linebackers intérieurs, guards offensifs, receveur 3

Pour ceux voulant en savoir davantage sur l’animation de la défense de Brandon Staley avec les Rams en 2020, cette vidéo est détaillée et le discours bien vulgarisé (graphiques à l’appui). Et pour les non-Anglophones, possibilité de traduire les sous-titres en Français.

Kansas City Chiefs : ligne offensive

Lors du dernier Super Bowl, la ligne offensive a été exposée et les Chiefs se sont inclinés face aux Buccaneers de certes Tom Brady mais aussi, de leur défense ayant martyrisé la poche devant Patrick Mahomes. Le coach Andy Reid ainsi que le manager Brett Veach ont réagi lors de l’intersaison 2021 : échange avec les Ravens pour Orlando Brown et signature du guard Joe Thuney pour 80 millions de dollars possibles dont 31 millions garantis. Le coté aveugle du quarterback droitier Patrick Mahomes est donc connu pour la saison 2021. Les trois autres places, de ces cinq doigts devant jouer comme une seule main, sont à prendre.

En 2020, Laurent Duvernay-Tardiff a préféré renoncer à la saison pour se consacrer, en ces temps troubles, à son second métier : celui de médecin, en lutte contre l’épidémie de Covid-19. Il sera de retour en 2021 et devra lutter contre son remplaçant en 2020 : Andrew Wylie. Que ce soit LDT en 2019 ou Andrew Wylie en 2020, les deux joueurs ont montré des qualités sans toutefois se comporter comme un indéboulonnable au sein de la ligne offensive. C’est pourquoi les Chiefs ont signé Kyle Long en mars 2021. Après une saison en tant que retraité, l’ancien des Bears de Chicago a décidé de rejouer au football en 2021. Mais lui qui avait, par le passé déjà, connu des blessures lors de sa carrière, s’est à nouveau blessé lors des camps volontaires (genou). La blessure ne semble pas nécessiter d’opération chirurgicale et Kyle Long pourrait être de retour avant le début de la saison. Si ce n’est pas le cas alors, Laurent Duvernay-Tardiff et Andrew Wylie devront aussi battre la concurrence du rookie Trey Smith.

Ancienne recrue 5 étoiles au lycée, Trey Smith n’a jamais pu confirmer ce statut en raison de problèmes de santé (formation de caillots sanguins dans les poumons). Son potentiel athlétique (et technique) est indéniable mais ses soucis somatiques doivent l’épargner pour pouvoir s’imposer. Et suivant comment va se passer la compétition au poste de tackle droit, Lucas Niang pourrait lui aussi postuler pour ce poste de guard droit.

Drafté en 2020 après avoir joué tackle droit à l’université de Texas Christian, Lucas Niang a préféré renoncer à la saison en raison de la pandémie. Sa puissance en fait un candidat pour être titulaire en 2021 mais pour cela, il devra se montrer meilleur que Mike Remmers. En 2021, ce dernier va jouer sa 9e saison NFL (avec 6 équipes différentes). En 2020, il n’a pu jouer que 12 matchs en saison régulière (+1 seulement en équipe spéciale) mais il s’était montré relativement efficace en protection comme en situation de bloc pour la course. Enfin, le poste de centre propose également une bataille pour le poste de titulaire.

Le titulaire 2020, Austin Reiter, n’a pas été prolongé et les Chiefs ont à la fois signé un joueur NFL et sélectionné un autre lors de la draft 2021. Austin Blythe arrive depuis les Rams de Los Angeles avec qui il a démarré les 16 matchs 2020. Relativement solide, son contrat d’une saison pour moins de 1 million de dollars ne lui accordent pas forcément une place de titulaire. Surtout que les Chiefs ont utilisé un choix du second tour sur un joueur de cette position, un prospect dont le talent faisait penser à la majorité des observateurs, qu’il ne sortirait pas du top 50 de la draft.

Creed Humphrey a protégé Kyler Murray (Cardinals) puis Jalen Hurts (Eagles) et enfin Spencer Rattler avec l’université de Oklahoma. Ses trois saisons comme titulaire, il n’a pas été responsable d’un seul sack ! S’il n’est pas le joueur le plus athlétique, son intelligence de jeu devrait lui permettre de s’imposer. Un dernier joueur a aussi une carte à jouer lors de ce camp d’entrainement : Nick Allegretti. En 2020, il a joué les 16 matchs de saison régulière dont 9 comme titulaire en tant que guard gauche. Sa compétence en bloc pour le jeu de course et sa polyvalence, en font un candidat pour être le premier remplaçant en cas de blessure à l’intérieur de la ligne offensive.

Protéger un quarterback aussi talentueux que Patrick Mahomes est forcément une priorité pour les Chiefs. Reste à trouver la meilleure combinaison possible et pour cela, le camp d’entrainement sera décisif.

Pronostic : Brown-Thuney-Humphrey-LDT-Niang

À suivre aussi : defensive end 2, receveur 3, linebacker 2

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés
Parier en ligne sur la NFL avec