Jaguars – Chargers (31-30) : Trevor Lawrence renversant dans une remontée folle !

Trevor Lawrence et les Jaguars auteurs d'une remontée folle !

Jacksonville Jaguars (4) – Los Angeles Chargers (5) : 31-30

Incroyable ! Menés de 27 points dans le match puis de 20 points à la mi-temps, les Jaguars n’ont rien lâché et sont revenus des enfers pour l’emporter sur un field goal à la dernière seconde (31-30) !

Le duo Doug Pederson – Trevor Lawrence remporte donc leur premier match de playoff ensemble. Une victoire inespérée un temps et qui doit aussi beaucoup aux craquages multiples des Chargers pourtant « parfaits » en première mi-temps.

Le moment clé : 4eme quart, 4&1

Si la remontée des Jaguars a été progressive tout au long de la seconde mi-temps, il est difficile de ne pas mentionner cette 4&1 sur les 41 yards des Chargers à 1 minute et 27 secondes de la fin.

Doug Pederson appelle un temps mort très bien senti juste avant l’action et choisi un jeu encore plus audacieux. Plutôt que de partir sur une course plein centre comme pouvait le laisser penser la formation, le coach a appelé une course extérieure pour son coureur Travis Etienne. Résultat, un gain de 25 yards qui met son équipe en position de taper, et réussir, le field goal de la victoire. Le point d’orgue d’un coaching renversant du coach des Jaguars.

Forcément, et même sans le connaitre, le discours de mi-temps de Pederson à ses joueurs et à Lawrence a sans aucun doute été un moment clé.

Le film du match

Début terrible pour les Jags et Trevor Lawrence (28/47, 288 yards, 4TD, 4INT). Sur la 2e action du match, le quarterback voit sa passe déviée par Joey Bosa et interceptée par Due Tranquill. Les Chargers repartent alors des 18 yards des Jaguars et il ne faut qu’une course à Austin Ekeler (13 courses, 35 yards, 2TD) pour parcourir 13 yards et inscrire le premier touchdown du match (0-7).

Les locaux continuent leur début compliqué quand sur la 2e série, et alors qu’ils sont en position de field goal, ils décident de tenter une 4&7 sur laquelle Lawrence se fait de nouveau intercepter. Cette fois, Los Angeles repart d’un peu plus loin (ses 39 yards) mais parvient à avancer suffisamment pour ajouter un field goal (0-10).

Après un échange de punt, Lawrence est de nouveau intercepté sur une passe mal assurée. 3e interceptions en 4 drive pour le lanceur ! Les Chargers repartent alors des 16 yards adverses et punissent de nouveau leurs hôtes avec Ekeler qui transforme sa course en touchdown pour le 17 à 0 en fin de 1er quart.

De nouveau bien avancé sur le terrain, sur le drive suivant, Justin Herbert (25/43, 273 yards, 1TD) distribue le cuir parfaitement et utilise 6 minutes au compteur pour faire remonter 62 yards aux siens. Sur sa dernière passe, il trouve Gerald Everett (6rec, 109, 1TD) pour la réception et le touchdown du 24 à 0.

Lawrence continue son naufrage avec une nouvelle passe interceptée par Asante Samuel Jr, sa troisième du soir !
Pour une fois le turnover n’est pas bonifié avec des Chargers qui punt. Sauf que sur le punt, le retourneur des Jaguars fait une erreur et l’équipe spéciale de Los Angeles recouvre dans les 15 adverses. Cependant les Chargers ratent l’occasion de mettre le dernier clou au cercueil de Jacksonville et se contentent d’un field goal (0-27).

Jacksonville et Lawrence relève la tête juste avant la mi-temps quand le quarterback conclue une jolie série en trouvant Evan Engram (7rec, 93 yards, 1TD) dans l’endzone pour le touchdown (7-27) à 24 secondes de la mi-temps.

Au retour des vestiaires, les Jaguars surfent sur leur bonne dynamique en stoppant les Chargers puis en ajoutant des points après que Lawrence se connecte avec Kirk dans l’endzone. Jacksonville revient alors à 14-27 et retrouve un peu de momentum.

Los Angeles pense « calmer » les choses en inscrivant un field goal juste après (14-30) mais les locaux sont survoltés et répondent sur la série suivante avec une superbe passe de 39 yards pour Zay Jones complètement esseulé dans l’endzone pour une réception et un touchdown facile (20-30, conversion à 2 points ratée). Jacksonville peut encore y croire !

Un sentiment renforcé quand sur les drives suivants les spectateurs voient coup sur coup les Chargers rater un field goal de 40 yards et surtout l’attaque locale continuer sa remontée fantastique. En quelques passes Jacksonville se retrouve en position de marquer et Kirk réceptionne un nouveau touchdown ! Derrière Lawrence convertir lui-même à deux points pour ramener son équipe à -2 (28-30) !

Derrière, c’est un moment de folie comme la NFL sait nous en offrir : la défense stoppe Herbert une dernière fois. L’attaque réussit une 4&1 décisive, fait descendre le chrono et inscrit le field goal de la victoire à la dernière seconde (31-30).

Le MVP : Doug Pederson – Trevor Lawrence

Longtemps dans la catégorie du dessous, Trevor Lawrence mérite d’être mentionné dans cette catégorie. Si sa première mi-temps a été désastreuse ( 4 interceptions), le quarterback a fait preuve d’un incroyable sang-froid pour ne pas couler à l’entracte et revenir avec la volonté de l’emporter en seconde mi-temps.
Résultat ? 4 touchdowns lancés pour une victoire sur le gong qui restera dans la légende de sa franchise. Si son jeu peut encore laisser à désirer, son sens de la gagne est indéniable.

Mention également à Doug Pederson qui pour sa première saison à Jacksonville gagne un match de playoff. Surtout le coach a montré les qualités de leader qui lui avait permis d’amener les Eagles au titre. L’avenir est prometteur en Floride.

Le flop : Brandon Staley

Comment ne pas le nommer ? Alors que son équipe a commencé à progressivement craquer, le coach n’a pas su trouver les mots et/ou ajustements pour relancer ses joueurs. Pas aidé par quelques ratés de ses joueurs (quelques passes d’Herbert, la débilité de Joey Bosa ou le field goal raté de son kicker), Staley a de nouveau montré quelques une des carences pointées du doigt par ses détracteurs.

Pire, en appelant un field goal (raté) pour passer d’un +10 à un potentiel +13 au score plutôt que de tenter une 4&3 sur les 22 de Jacksonville pour calmer les ardeurs des locaux, Staley a également déçu ses quelques partisans restants. Une défaire et un scénario qui pourrait bien lui coûter cher.

La stat : +5

+5 comme le nombre de pertes de balle en faveur des Chargers. 4 interceptions et 1 fumble provoqué par la défense et l’équipe spéciale et aucune perte de balle en attaque. Et pourtant, malgré ce ratio censé offrir la victoire, les Chargers ont perdu.

Sans surprise, c’est la première dans l’histoire des playoffs qu’une équipe avec un +5 en turnover perd le match. Les Chargers continuent de repousser les limites du paranormal.

La suite

Avec cette victoire, les Jaguars iront affronter l’ogre Chiefs. Un déplacement qui s’annonce très compliqué contre Kansas City, quadruple finaliste AFC en titre, mais avec un bon Trevor Lawrence, une défense opportuniste et un coach inspiré comme ce soir, pourquoi pas ?

Pour Los Angeles, la défaite pourrait bien laisser des traces que ce soit dans les esprits ou même sur le banc de touche…

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires