Touchdown Shop

Broncos – Colts (9-12, a.p.) : Russell Wilson et Matt Ryan sont déprimants

Incapables de marquer le moindre touchdown, les Broncos se sont inclinés en prolongation.

Denver Broncos (2-3) – Indianapolis Colts (2-2-1) : 9-12

Quelle déprime ! Deux quarterbacks multiple Pro Bowlers, et pas un seul touchdown à se mettre sous la dent ! Le match de jeudi soir a été d’une tristesse offensive rare.

Nathaniel Hackett a au moins eu le mérite de ne pas jouer pour le match nul. Mené de trois points après un field goal des Colts au début de la prolongation, le coach de Denver a tenté le coup sur 4e&1 à 5 yards de la end zone. Mais, presque sans surprise, la passe de Russell Wilson (21/39, 274 yards, 2 int) a été bien défendue par Stephon Gilmore, grand bonhomme de la victoire de son équipe.

Car le héros de la soirée est défensif. À 2mn13 de la fin du temps réglementaire, alors que les Broncos menaient de 3 longueurs (9-6) et avaient le ballon sur les 13 yards adverses, Gilmore, déjà lui, a surgi pour intercepter une passe destinée à Tyrie Cleveland. Matt Ryan (26/41, 251 yards, 2 int) a alors réussi à mener son attaque jusqu’à un field goal de Chase McLaughlin à 5 secondes du buzzer pour envoyer le match en prolongation.

Vainqueurs du tirage au sort dans la période supplémentaire, les Colts sont allés chercher un nouveau field goal, cette fois de 48 yards, pour passer devant. Les Broncos n’ont donc pas réussi à répondre.

La vieillesse est un naufrage

Matt Ryan et Russell Wilson sont-ils cuits ? Ils sont en tout cas très loin de leurs plus beaux moments dans la ligue. Avant leurs deux field goals de fin de match, les Colts de Ryan ont donc punté 7 fois, perdu 2 ballons et marqué seulement deux fois au pied. Dans l’affaire, Ryan a été intercepté deux fois, a encaissé 6 sacks et a lâché deux fumbles qui ont tout de même été récupérés par son équipe. Si sa ligne encore une fois remaniée ne lui a pas laissé beaucoup d’espoir, le niveau reste tout de même préoccupant. Seule éclaircie, l’apport d’un bon Alec Pierce (8 rec, 81 yards) dans les airs.

Pour Wilson, les choses avaient mieux commencées, avec un field goal d’entrée de jeu. Cinq punts et deux interceptions, ces dernières ayant toutes les deux lieux alors que Denver menait 9-6 dans le dernier quart et tentait de tuer le match. La blessure de Garrett Bolles n’a pas aidé non plus, mais tout de même. Avec un jeu au sol décent (125 yards à 4,5 yards/course) et quelques cibles de qualité, le résultat ne devrait pas être si triste.

Il fallait un vainqueur, mais les deux équipes ont fait bien triste figure. Annoncées comme des prétendantes aux playoffs, elles sont pour le moment très loin des meilleurs en AFC.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires