Touchdown Shop

Les 12 leçons de la Semaine 3 : Lamar Jackson mérite tous les billets qu’il demande

Trois matchs, 12 touchdowns, et une valeur qui continue de grimper de semaine en semaine.

On a trouvé le meilleur imitateur d’Odell Beckham Jr.

Lamar Jackson vaut plus que 133 millions garantis

Juste avant le début de la saison régulière, Lamar Jackson a refusé une extension de contrat de 250 millions de dollars pour 133 garantis à la signature, estimant qu’il valait plus. Depuis trois semaines, le quarterback des Ravens apporte la meilleure justification sur le terrain.

Encore inarrêtable hier face aux Patriots (4 touchdowns à la passe, 1 à la course avec 107 yards parcourus) malgré les blessures sur sa ligne offensive, Jackson réalise un énorme début de saison qui le propulse déjà parmi les favoris pour le titre de MVP. Il est premier au nombre de touchdowns lancés (10), dans le Top 5 des coureurs NFL (243 yards avec 2 touchdowns), et les Ravens ont un bilan positif alors qu’ils possèdent tout simplement la pire défense de la ligue au nombre de yards accordés.

Les Chiefs sont très généreux

En grande difficulté sur les deux premières semaines, les Colts de Matt Ryan avaient besoin d’un coup de pouce pour lancer leur saison. Ils peuvent dire merci aux Chiefs.

Un muffed punt, un extra point raté, un fake field goal foiré, un autre qui passe à côté des poteaux, une pénalité cruciale dans les dernières minutes, et une interception de Pat Mahomes en fin de match. Kansas City, pourtant impressionnant depuis le début de la saison, a absolument tout fait pour permettre à Indianapolis de décrocher sa première victoire 20-17. Sympa.

Le Foot US peut rendre fou

Les Bills sont tombés de peu sur le terrain des Dolphins ce dimanche. Malgré plus de 40 minutes de possession et 31 first downs (deux fois plus que Miami), Josh Allen et ses coéquipiers ont été limités à 19 points, la faute à plusieurs maladresses et des erreurs dans la gestion du temps. De quoi frustrer le coordinateur offensif Ken Dorsey, qui a véritablement pété les plombs à la fin du match quand Buffalo s’est raté au moment d’aller chercher un ultime field goal. Oui, parfois, le Foot US peut rendre complètement dingue.

Trevor Lawrence a franchi un cap

Arrivé avec une grosse hype en NFL, Trevor Lawrence a été contaminé par la médiocrité ambiante des Jaguars lors de sa saison rookie. Mais depuis deux semaines et après la défaite initiale à Washington, le jeune quarterback brille : 28/39 à la passe, 262 yards, 3 touchdowns et 0 turnover, voilà la feuille de stats de Lawrence face aux Chargers hier, une prestation qui confirme ce qu’il avait montré face aux Colts le dimanche précédent.

Sous son impulsion et grâce à une défense qui continue d’impressionner, les Jaguars ont remporté hier à Los Angeles leur premier match à l’extérieur depuis le… 15 décembre 2019. Mieux encore, Jacksonville a un bilan positif et est seul en tête de l’AFC Sud.

Regarder Carson Wentz et les Commanders n’est pas bon pour vos yeux

Face à son ancienne équipe des Eagles, Carson Wentz voulait forcément briller. Mais très vite il a sombré. Voici un résumé des possessions offensives de Washington durant la rencontre : punt, punt, punt, fumble perdu, punt, punt, punt, punt, punt, balle perdue sur quatrième down, balle perdue sur quatrième down. Sacké à neuf reprises dont six rien qu’en première mi-temps (!), Wentz a vécu un véritable calvaire et a pris la responsabilité pour la performance atroce de son attaque.

« Clairement je n’ai pas été assez bon. Je dois être meilleur, je n’ai pas joué à mon niveau, surtout en début de match. »

Il a fallu attendre un safety dans le quatrième quart-temps pour voir le compteur de Washington se débloquer, avant que le running back Antonio Gibson ne sauve de ce qu’il restait de l’honneur des Commanders avec un touchdown dans les dernières minutes.

Gagner un match NFL avec moins de 90 yards à la passe est possible (contre Houston)

82. C’est le nombre total de yards accumulés par les Bears de Justin Fields dans le jeu aérien ce dimanche face aux Texans. Le jeune quarterback a encore bien galéré (8/17, 106 yards, 2 interceptions, 5 sacks), mais ça n’a pas empêché Chicago de l’emporter 23-20.

Grâce à un énorme jeu de course mené par Khalil Herbert (157 des 281 yards des Bears), une interception décisive de Roquan Smith en fin de match et la faiblesse globale des Texans, Chicago se retrouve aujourd’hui avec un bilan positif tout en ayant moins de 300 yards à la passe en trois matchs…

Les fans des Lions n’ont pas le droit d’être heureux

Faisant partie des équipes excitantes et intrigantes de ce début de saison NFL, les Lions avaient l’occasion de frapper un grand coup en cas de victoire ce dimanche sur le terrain des Vikings, ennemis de la division NFC Nord. Et cela en prenait le chemin avec un avantage de 24-14 à l’entame du dernier quart-temps.

Sauf que Detroit a craqué dans les 15 dernières minutes. Un quatrième down non converti, un long field goal qui passe à côté, deux touchdowns encaissés dont un de 28 yards avec seulement une minute à jouer, et enfin une interception de Jared Goff. Résultat, 28-24 pour Minnesota.

Cela fait trois ans que les Lions n’ont pas affiché un bilan positif.

Derrick Henry sur le déclin ? Pas si vite !

Très loin de ses standards au sein d’une attaque des Titans en difficulté lors des deux premières semaines, et restant sur une saison perturbée par une vilaine blessure au pied, Derrick Henry voulait balayer les doutes face aux Raiders dimanche. Il en avait besoin, les Titans aussi. Sa production ? 85 yards à la course, 58 dans les airs, et un touchdown pour guider Tennessee vers sa première victoire de la saison.

Plutôt rassurant pour la suite.

Les Buccaneers trahis par leur… écran géant

Si le duel tant attendu entre Tom Brady et Aaron Rodgers s’est finalement transformé en bataille défensive, on a quand même eu droit à une fin de match à suspense. À 15 secondes de la fin, Brady a trouvé son receveur Russell Gage pour ramener les Buccaneers à seulement deux longueurs des Packers (14-12). Mais au moment de la conversion à deux points, Tampa Bay est pénalisé pour un delay of game qui va ensuite condamner la bande à Brady. Et visiblement, Rodgers a joué un rôle dans cette pénalité cruciale. Voici ce que le quarterback star de Green Bay a déclaré après le match.

« Il y avait delay of game sur les deux actions [le touchdown et la conversion à deux points, ndlr.]. Parfois vous voyez des choses dans le match, parfois l’écran géant montre des choses qu’il ne devrait pas montrer. J’ai vu quelque chose, j’ai juste transmis l’information aux arbitres. »

Sean McVay, la bête noire de Kliff Kingsbury

En décembre 2018, peu avant de prendre la position d’head coach d’Arizona, Kliff Kingsbury a failli rejoindre le staff de Sean McVay chez les Rams. Les deux sont proches, Kliff ayant notamment été invité au mariage de McVay en juin dernier. Mais au bord des terrains NFL le dimanche, pas de cadeaux.

Hier, Los Angeles a battu Arizona 20-12, un refrain qu’on connaît bien depuis que McVay et Kingsbury s’affrontent. En huit confrontations depuis 2019, les Rams l’ont emporté à sept reprises.

Préparez-vous à revoir Brian Hoyer

Journeyman par excellence, le quarterback de 36 ans Brian Hoyer devrait prendre les commandes de l’attaque des Patriots suite à la blessure de Mac Jones. Ce dernier a effectivement été victime d’un gros pépin à la cheville face aux Ravens et pourrait rater plusieurs semaines, laissant ainsi la place au vétéran qui affrontera Aaron Rodgers dès le week-end prochain.

On souhaite bon courage aux fans des Patriots.

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires