Touchdown Shop

Dolphins – Bills (21-19) : une défense héroïque fait tomber Josh Allen

Les Dolphins sont désormais seuls en tête de l'AFC !

Miami Dolphins (3-0) – Buffalo Bills (2-1) : 21-19

Parfois, remporter la bataille du chrono n’est pas synonyme de victoire. Les Bills étaient en possession du ballon pendant 41 minutes ce dimanche à Miami mais ce sont bien les Dolphins qui ont conservé leur invincibilité. Une défense ultra courageuse, quelques big plays en attaque et plusieurs opportunités manquées par les Bills ont permis aux Floridiens d’enchaîner une troisième victoire face à leur concurrent de l’AFC Est.

Josh Allen résiste à la pression

Opposant deux des attaques NFL les plus explosives de ce début de saison, ce choc entre les Dolphins et les Bills ne perd pas de temps à se lancer. Premier jeu du match, Josh Allen (42/63 à la passe, 400 YDS, 2 TD, 47 YDS au sol, 1 fumble perdu) se connecte avec Stefon Diggs (7 REC, 74 YDS) pour un gain de 28 yards. Le quarterback star de Buffalo s’appuie ensuite sur Reggie Gilliam et Devin Singletary (9 REC, 78 YDS, 1 TD) pour faire avancer son équipe, et ce dernier trouve la end zone sur un quatrième down (0-7). Le ton est donné !

Josh Allen va néanmoins déchanter assez vite. Sur le prochain drive des Bills, il perd le ballon sur un sack de Jevon Holland, ce qui va permettre aux Dolphins d’égaliser à peine trois jeux plus tard sur une course de Chase Edmonds (7-7). Sur l’ensemble de la première mi-temps et alors que l’attaque de Buffalo – très agressive – n’utilise pratiquement que le jeu aérien (32 passes, 7 courses), Allen est plusieurs fois malmené par la défense floridienne, qui le sacke à trois reprises.

De l’autre côté du ballon, alors qu’on pouvait penser que les Dolphins allaient profiter de la ligne arrière décimée de Buffalo pour enchaîner les gros jeux dans les airs, les dragsters Tyreek Hill et Jaylen Waddle sont relativement discrets. Mais Tua Tagovailoa (13/18, 186 YDS, 1 TD) est aidé par un jeu de course plutôt efficace et trouve d’autres solutions dans la zone rouge, comme le receveur River Cracraft. Ce dernier répond à celui des Bills Isaiah McKenzie (7 REC, 76 YDS, 1 TD), qui avait redonné l’avantage à Buffalo lors du drive précédent avec deux big plays (14-14). Les hommes de Sean McDermott possèdent une opportunité pour reprendre les devants sur un field goal dans les derniers instants de la première période, mais gèrent mal le chrono.

Jaylen Waddle sort de sa boîte, la défense de Miami au courage

Secoué juste avant la mi-temps, Tua Tagovailoa a dû laisser brièvement sa place à Teddy Bridgewater mais est opérationnel pour le début de la seconde période. Néanmoins, il reste sur la touche pendant quasiment dix minutes dans le troisième quart-temps à regarder Josh Allen guider les Bills de leur propre ligne des deux yards jusqu’à la zone rouge adverse. Un drive interminable que Buffalo n’arrive cependant pas à conclure sous le soleil de plomb de Miami, les visiteurs devant ainsi se contenter d’un field goal (14-17).

Laissant filer trois points supplémentaires au début du dernier quart-temps sur un field goal raté, les Bills offrent une belle occasion aux Dolphins de revenir à leur hauteur voire même passer devant pour la première fois du match. C’est spécifiquement à ce moment-là du match que Jaylen Waddle (4 REC, 102 YDS) sort de sa boîte : une réception de 32 yards d’abord, puis de 45 yards ensuite, tout ça pour permettre à Edmonds (2 TD au sol) de donner l’avantage à Miami (21-17).

La défense des Dolphins, forcément fatiguée après avoir passé déjà 31 minutes au total sur le terrain, peut-elle sécuriser ce résultat face aux derniers assauts de Josh Allen ? Que ce soit à travers son bras ou ses jambes, le quarterback de Buffalo continue d’user les Floridiens, mais c’est lui qui va craquer au final. Car après avoir guidé les Bills à seulement quelques yards de la terre promise, il se rate sur une quatrième tentative vers McKenzie. C’est le tournant du match. Même si Buffalo reçoit encore une ultime opportunité d’arracher la victoire après un… butt punt de Miami, les Bills partent effectivement de trop loin pour obtenir un field goal. 21-19 score final, le coordinateur offensif de Buffalo Ken Dorsey pète les plombs, la défense de Miami peut enfin souffler !

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires