unibet

Lions – Eagles (35-38) : Philadelphie trop fort au sol

Victoire de justesse pour Philadelphie, qui peut remercier ses coureurs et les jambes de son quarterback.

Detroit Lions (0-1) – Philadelphie Eagles (1-0) : 35-38

Les Lions avaient la solution en attaque. En grande forme, D’Andre Swift (15 courses, 144 yards, 1TD) a fait passer une mauvaise soirée à la défense des Eagles. Pourtant, Detroit s’est entêté à jouer dans les airs, malgré un Jared Goff (21/37, 215 yards, 2TDs, 1int) peut convainquant.

Pour sa première sortie de la saison, Jalen Hurts (18/32, 243 yards, ; 17 courses, 90 yards, 1TD) s’est montré aussi efficace au sol qu’en difficulté à la passe. Symbolisé par les 4 touchdowns inscrits sur des courses, les Eagles ont néanmoins pu compter sur un grand A.J Brown (10 réceptions, 155 yards) pour sauver les apparences.

Philadelphie laisse passer l’orage

Les Lions rentrent très fort dans cette nouvelle saison. Incapable de stopper les coureurs de Detroit, Philadelphie encaisse un touchdown d’entrée de match par Jamaal Williams (11 courses, 28 yards, 2TDs). Hurts répond immédiatement au sol mais n’est pas encore connecté avec ses cibles et manque ses cinq premières passes.

Passée cette première possession compliquée des deux côtés du terrain, les Eagles se montrent ensuite intraitables. Offensivement, Hurts est toujours intenable au sol mais trouve enfin ses receveurs. C’est néanmoins à la course que Philadelphie score deux fois, grâce à son quarterback et Miles Sanders (13 courses, 96 yards, 1TD) .

Après avoir encaissé 75 yards d’entrée, la défense ne laisse plus rien passer. Sur les 4 possessions suivantes, les Lions n’obtiennent qu’un seul yard. Pire, la première interception de Goff est remontée en touchdown, 7-21.

Les deux dernières minutes avant la mi-temps sont animées. Menés de 14 points, les locaux sont obligés de réagir et peuvent compter sur Swift pour les ramener dans le match. Ils laissent cependant trop de temps à Hurts et A.J Brown qui font suffisamment avancer leur équipe pour alourdir la marque, 14-24 à la fin du second quart.

Les Lions ne lâchent pas

Les deux équipes se rendent coups pour coups dans le troisième quart. Malgré 10 points d’avance, l’attaque des Eagles ne se relâche pas. Deux touchdowns en deux possessions permet à Philadelphie de garder son adversaire à distance. Mais les locaux ne baissent pas les bras et scorent également deux fois. Statu quo au début du quatrième quart, 28-38.

Le rythme ralentit un peu, les deux équipes passent par la case punt, puis Detroit accélère à nouveau. Goff trouve D.J Chark (4 réceptions, 52 yards, 1TD) dans la endzone et ramène son équipe à un field goal à quatre minutes de la fin du match, 35-38.

Malheureusement pour les locaux, les coureurs de Philadelphie sont en jambes et mangent le chrono jusqu’à la fin.

Après avoir compté 17 points d’avance, les Eagles se seront fait peur jusqu’au bout mais débutent par une victoire. Les Lions se seront battus et regretteront longtemps d’avoir oublié leur coureur pendant une bonne partie de la première mi-temps.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires