Présaison 1 (vendredi) : Zach Wilson blessé, Deshaun Watson hué, Trey Lance convaincant

Ce qu'il faut retenir des cinq rencontres de présaison qui ont eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi.

Philadelphia Eagles – New York Jets : 21-24

Les éléments importants sont rares en présaison… en-dehors des blessures. Malheureusement pour les Jets, ils pourraient en avoir fait les frais. Zach Wilson (3/5, 23 yards, 1 int) a quitté le match avec une blessure au genou dans le premier quart. Sur sa deuxième série offensive, Wilson n’a même pas été touché sur l’action. Il a immédiatement quitté le terrain en boitant. Il s’agit du même genou que celui qui a subi une entorse l’an dernier et lui avait coûté 7 matchs. Pour le moment, les Jets n’ont pas communiqué sur la gravité de sa blessure.

Avant cette blessure, Wilson avait bouclé son premier drive par une interception.

Le contraste est énorme avec un Jalen Hurts parfait sur sa seule offensive de la soirée : 6/6, 80 yards et 1 touchdown de 22 yards lancé à Dallas Goedert.

Seul point positif pour les Jets, les cinq sacks accumulés par la défense au fil de la soirée.

Jacksonville Jaguars – Cleveland Browns : 13-24

Ce qui s’est passé avant le coup d’envoi a rendu le score final presque anecdotique. Pour la première fois, Deshaun Watson a présenté ses excuses publiquement à toutes les femmes qui l’ont accusé de conduite sexuelle inappropriée lors de séances de massage.

« Je tiens à dire que je suis sincèrement désolé pour toutes les femmes que j’ai « impacté » dans cette situation », a déclaré Watson lors de l’interview d’avant-match. « Les décisions que j’ai prises dans ma vie et qui m’ont mis dans cette position, j’aimerais définitivement revenir en arrière, mais je veux continuer à avancer, à grandir, à apprendre et à montrer que je suis une vraie personne de caractère et je vais continuer à aller de l’avant. »

Sur le terrain, la soirée a été compliquée. Copieusement hué au cours des 3 séries disputées, il n’a complété qu’une de ses 5 passes pour 7 yards au total, sans gagner aucune première tentative alors qu’il était accompagné des titulaires habituels. Cleveland était alors mené 13-0. Pour aggraver les choses, le centre titulaire Nick Harris a dû être évacué du terrain après le 2e snap en raison d’une blessure au genou.

Seuls éclairs, le running back Jerome Ford (10 courses, 57 yards, 1 touchdown + 4 réceptions, 45 yards, 1 touchdown) qui a parfaitement suppléer D’Ernest Johnson, coupable d’un fumble dès la 2e série. Au-delà d’une feuille de stats bien remplie, le rookie s’est surtout illustré avec sa réception acrobatique dans la end-zone. Josh Dobbs a peut-être dissipé certaines inquiétudes quant à sa capacité à être le remplaçant de Jacoby Brissett en cas de suspension de Watson avec une performance solide à la clé (10/13, 108 yards, 1 touchdown). Il a dirigé trois séries pour marquer des points lors de la remontée des Browns. Brissett resté sur la touche par précaution, c’est Josh Rosen qui a terminé la partie pour Cleveland au poste de quarterback.

Les Jaguars ont montré de bien meilleures choses que face à Las Vegas lors du Hall of Fame Game, avec des signes significatifs de progression. Les titulaires offensifs ont inscrit des points (13) sur leurs 3 séries, et l’escouade a paru cohérente. Certes, les Browns étaient privés de 5 titulaires défensifs (dont Myles Garrett), mais ils ont été efficaces et n’ont commis aucune pénalité. Trevor Lawrence a réussi 6 de ses 12 pour 95 yards et un touchdown, dont une passe de 9 yards vers Evan Engram sur une 4e tentative. Le running back Travis Etienne a joué pour la première fois depuis sa blessure au pied lors de la présaison dernière et a couru pour 23 yards. Il a également effectué une réception de 10 yards qui a permis aux siens de marquer un field goal.

San Francisco 49ers – Green Bay Packers : 28-21

Dans un match où l’ensemble des stars des 49ers et Packers ont été laissés au repos, impressions opposées pour les deux quarterbacks titularisés, Trey Lance et Jordan Love. Côté californien, deux drives maitrisés pour Lance (4/5, 92 yards, 1 TD) conclus par un field goal puis un touchdown sur une passe de 76 yards. De bonne augure pour San Francisco qui a vendu la maison il y a un an pour son quarterback du futur.

Côté Packers, une mi-temps plus difficile pour Jordan Love (13/24, 176 yards, 2 TD, 3 INT) qui aura notamment trouvé à deux reprises les mains du cornerback rookie Samuel Womack III. Certes peu aidé par les drops de ses receveurs, le remplaçant d’A-Rod ne ressemble pas vraiment à une menace pour le quadruple MVP. Peut-être devrait il expérimenter le régime Rodgers ?

Lance a ensuite été supplanté par l’ex-Eagles Nate Sudfeld (8/11, 103 yards, 1 TD) puis par Mr. Irrelevant Brock Purdy dans le dernier quart-temps (3/6, 36 yards), qui ont délivré des copies propres. Côté Packers, c’est Danny Etling  (6/8, 123 yards, 1 TD) qui a pris les rennes de l’attaque en seconde période.

Detroit Lions – Atlanta Falcons : 23-27

Et à la fin c’est Detroit qui perd. Dans une rencontre serrée où Lions et Falcons se sont rendu coup pour coup, ce sont les protégés d’Arthur Smith qui sont passés devant à 1 minute 30 de la fin sur une passe de touchdown de Desmond Ridder vers Jared Bernhardt. Les Lions n’ont pas gagné un match de présaison depuis le 24 août 2018 et un succès face aux Buccaneers.

Atlanta voulait que son rookie se montre et c’est ce qu’il a fait. L’ancien quarterback de l’université de Cincinnati est entré en jeu dès la 2e série offensive du match et le touchdown au sol de Marcus Mariota (2/2, 36 yards + 3 courses, 23 yards, 1 touchdown). Bien qu’il ne soit pas près de détrôner son ainé du poste de titulaire, Ridder est apparu concentré durant 3 quart-temps et a évité les erreurs. Pas aidé par les drops de ses receveurs, il termine la soirée sur un 10/22, 103 yards, 2 touchdowns + 6 courses, 59 yards, avec quelques mauvaises passes à la clé (dont une presque interceptée) et une interception annulée à cause d’une pénalité. L’autre rookie, Drake London (WR), s’est lui blessé au genou lors de la 1re série et n’est pas revenu sur le terrain.

À Detroit, Jared Goff (3/4, 47 yards) et les autres titulaires n’ont joué que la série inaugurale, qui s’est soldée par un touchdown au sol de D’Andre Swift. À l’image de l’escouade, le quarterback a montré de bonnes choses et a semblé plus à l’aise avec ses options, dont la révélation de fin de saison Amon-Ra St. Brown (2 réceptions, 29 yards). Après lui, Tim Boyle (9/16, 111 yards, 1 touchdown, 1 interception) et David Blough (18/28, 141 yards) qui se disputent le poste de numéro 2, ont tous deux eu du mal. Notamment Blough, qui a failli être intercepté à 3 minutes 42 du terme dans sa propre end-zone, et auteur d’un fumble quelques secondes plus tard qui a offert la balle de match à Atlanta. Du côté défensif, Aidan Hutchinson a stoppé les courses de Mariota et Qadree Ollison, puis a provoqué à un holding de Chris Lindstrom avant de sortir.

Cincinnati Bengals – Arizona Cardinals : 23-36

Quasiment que des remplaçants dans ce match. Et cela a coûté cher à Brandon Allen (3/3, 29 yards), sorti sur blessure après un sack dès la première série offensive. Un mauvais signe sur la profondeur de la ligne offensive de Cincinnati.

Ce sont les jeunes qui sont allés chercher ce match pour Arizona. En attaque, Greg Dortch, un joueur non-drafté en 2019, a capté 4 ballons pour 53 yards. Il a aussi retourné un punt pour 55 yards. Du côté de la défense, Victor Dimukeje, choix du 6e tour en 2021, a réussi 2 sacks et forcé un fumble.

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires