Touchdown Shop

[Fiches Draft] Kyler Gordon (CB), appelez-le Flash !

Pas le plus flashy des cornerbacks de cette classe, mais l’un des plus appliqués.

Kyler Gordon – Cornerback – 22 ans – Junior – Washington

Taille : 1m83

Poids : 91 kg

Position estimée dans la draft : 2e tour

Stats 2021 : 45 plaquages, 7 passes défendues, 2 interceptions, un fumble forcé.

Comparaison NFL : Carlton Davis

Points forts

– Rapide et fluide dans ses déplacements

Physique et bon plaqueur

Polyvalent

Si à Cincinnati, le talent de Sauce Gardner a permis à Coby Bryant de se mettre en lumière, les Bearcats n’étaient pas les seuls à avoir deux cornerbacks titulaires de grand talent en 2021. Malgré la saison ô combien morose des Washington Huskies, Trent McDuffie a été le défenseur en chef sur la couverture et a poussé les quarterbacks à lancer dans l’autre direction. Une aubaine pour un Kyler Gordon, enfin sorti du banc, et qui a pu démontrer aux yeux du monde les aptitiudes qui pourraient faire de lui un joueur NFL redoutable. Avec 7 passes défendues et 2 interceptions, le natif de Mukilteo, dans l’état local, a été le joueur le plus productif de son programme dans ces catégories, et s’est appuyé sur un solide alliage de physique et de vitesse. Son gabarit et son apport sur le jeu de course, peu de gens l’ont découvert, lui qui avait longtemps excellé au sein des équipes spéciales des Huskies, en qualité de gunner. Mais c’est bien contre la passe que Gordon s’est peu à peu forgé une réputation, faisant état d’une ténacité au duel, d’une fluidité dans les mouvements et les changements de direction et d’une explosivité salvatrice au moment de couper les lignes de passe. Que ce soit face à des profils petits et agiles, ou face à des joueurs plus grands et costauds, le joueur des Huskies présente un compromis physique lui permettant d’être dissuasif en homme à homme, sans forcément laisser trop souvent traîner les mains. Ses changements de direction et son efficacité au plaquage en ont fait un joueur aux multiples tâches, avec une utilisation fréquente au début de sa carrière universitaire dans le slot.

Points faibles

– Diagnostic

Aptitude de playmaker 

Est-ce là qu’il trouvera son salut dans un premier temps ? Car si Gordon reste en retrait par rapport à d’autres cornerbacks, c’est en grande partie à cause des zones d’ombre qu’il présente pour potentiellement jouer sur l’extérieur. Pas toujours doué pour lire les yeux du receveur ou anticiper les passes du quarterback, Gordon peut combler les espaces en zone avec sa vitesse, mais a toujours ce temps de retard qui pourrait coûter cher dans ses premiers mois. Peut-il aussi devenir un vrai playmaker à l’échelon supérieur ? Certes, ses deux interceptions attestent de sa capacité à faire mouche, mais l’intéressé aurait pu avoir un ratio plus séduisant avec des instincts plus notables dans cet exercice.

Destinations possibles

Buffalo Bills, Pittsburgh Steelers, Philadelphia Eagles, Chicago Bears, Seattle Seahawks 

Avec un gabarit et un caractère parfait pour évoluer dans la grande ligue, Kyler Gordon ne devrait pas manquer de points de chute à l’échelon supérieur. La principale problématique sera sans doute son rôle à terme, et son rendement global. S’il peut jouer partout et perturber la lecture de ses adversaires, son manque de discipline peut aussi lui coûter cher dans les grands espaces et il ne serait pas étonnant de le voir principalement utiliser dans le slot dans sa saison rookie pour optimiser sa vitesse et son art du plaquage. Pas sûr qu’il devienne par la suite un numéro 1 sur sa position, mais avoir un profil aussi complet et besogneux, même en qualité de numéro 2, peut largement pousser une franchise à investir sur lui dès le deuxième tour de la prochaine draft.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires