France Autriche Football americain

[Fiche draft] Sam Howell (QB), le canonnier à polir

Enorme bras, oui, mais pas que.

Sam Howell – Quarterback – 21 ans – Junior – North Carolina

Taille : 1m85

Poids : 100 Kg

Position estimée dans la draft : 1er ou 2e tour

Stats 2021 : 3056 yards, 24 touchdowns, 9 interceptions, 62,5% de passes complétées, 826 yards à la course et 11 touchdowns

Comparaison NFL : Russell Wilson

Points forts

– Bras
– Mobilité
Lancer en mouvement
– Leader/Expérience

Phénomène depuis son arrivé chez les Tar Heels, Sam Howell est en retrait dans la hiérarchie des quarterbacks à l’orée de cette draft. Une saison en demi teinte et une progression à l’arrêt ont freiné celui qui prétendait il y a encore un an au top 10 de cette cuvée. Démuni de la plupart des cibles qui ont fait sa force ses premières années, Howell a malgré tout rendu une fiche statistiques honorable en 2021. Son énorme bras fait de lui un lanceur en profondeur hors pair. Précis sur longue distance, il trouve aisément son receveur et fera le bonheur des replays par sa capacité de playmaker.

S’il n’était pas à proprement parler un quarterback double menace sur ces deux premières saisons, il a prouvé en 2021 qu’il savait largement utiliser ses jambes pour aller chercher des yards et des touchdowns. Avec plus de 820 yards et 11 touchdowns, il s’est montré redoutablement efficace et notamment en red zone où son gabarit lui permet d’aller défier ses adversaires pour aller chercher le score. Cette mobilité lui confère également une aptitude à sortir de la poche pour aller trouver des solutions de passes dans la course avec un certain succès.

Titulaire depuis sa première semaine sur le campus de North Carolina, il s’est imposé comme un véritable leader et à prouver à maintes reprises ses qualités de compétiteurs. Des qualités de commandant vanté par son coach Mack Brown.

Points faibles

– Peu de progression
– Lecture

– Gestion de la poche
– Taille

Si il est entré en fanfare en universitaire, Sam Howell a semblé marquer le pas. A l’inverse de certains de ses concurrents qui ont affiché une progression constante au fil des saisons, il a plutôt donné le sentiment inverse. A sa décharge, il a dû repartir quasiment de zéro après le départ de ses 4 cibles préférentielles lors de la draft 2020. Peu valorisé par le système offensif de North Carolina qui se limite à des alignements statiques et des concepts simples, il a également tendance à focaliser son attention sur sa première lecture oubliant trop souvent une cible ouverte. Une problématique qui pourrait prendre de l’ampleur face aux défenses complexes de NFL.

Au niveau supérieur, Howell devra travailler son attitude dans la poche. Malgré une bonne mobilité, il a du mal à sentir le danger arriver et concède trop de sacks (48 en 12 matches en 2021 ! ). Un manque de réactivité face au danger qui peut rapidement mettre une attaque en difficulté. Enfin, en culminant à « seulement » 1m85, il reste assez petit pour les standards recherchés au poste de quarterback. Partant du principe qu’il scannera moins bien le terrain à cause d’une vue moins dégagée, les scouts ont tendance à dévaloriser ce manque de centimètre.

La stat

14,4 yards par passe complétée

Preuve en est que Sam Howell est un artilleur, son nombre de yards par passe complétée en carrière. Sa capacité à trouver ces cibles en profondeur amplifie le phénomène, mais au sortir de l’université, on peut conclure que chaque fois que le quarterback des Tar Heels trouve les mains de ses receveurs, il y a un premier down. Pas mal pour faire vivre une attaque.

Destinations possibles

Carolina Panthers, Detroit Lions, Atlanta Falcons, Indianapolis Colts

Les dernières tendances laissent penser que Sam Howell serait sélectionné au cours du 2nd tour. Mais en sa qualité de quarterback doté de certaines qualités, le lanceur de 21 ans pourrait taper dans l’oeil d’un staff et entendre son téléphone sonner dès le jeudi soir. Doté d’un plafond élevé malgré ses défauts, son bras et sa capacité à distiller des ogives en profondeur pourraient donner des idées à des coachs adeptes de l’attaque verticale.

Si à première vue, il n’est pas candidat pour une sélection par les Panthers au 6e choix, il pourrait devenir une option intéressante si le front office de Carolina décidait de reculer pour récupérer des choix. Le casting autour pourrait lui permettre d’être dans de bonnes dispositions. Mais compte tenu de son profil encore brut sur certains aspects et de son jeune âge, il ne serait pas surprenant qu’Howell soit sélectionner par une franchise préparant l’avenir avec l’ambition de le couver une ou deux saisons.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires