[Fiches Draft] Trey McBride (TE), tout sur mes mères

Pas de Kyle Pitts en 2022, mais Trey McBride est un tight-end très intéressant sur le terrain, et en dehors.

Trey McBride – TE – 22 ans – Senior – Colorado State

Taille : 1m95

Poids : 111 Kg

Position estimée dans la draft : 30-50

Stats 2021 : 90 réceptions pour 1121 yards (12,5) et 1 touchdown

Comparaison NFL : Pat Freiermuth (Steelers)

Points forts

  • Physique
  • Fiable
  • Complet

Ce jeu est physique et Trey McBride en est l’incarnation. Grandir à la campagne avec des frères, se percuter et s’envoyer au sol. « Country Boy » qui s’est construit avec cette mentalité, Trey McBride ne rechigne pas au duel. Surtout, qu’il le remporte la plupart du temps. Son gabarit ne sera pas parmi les plus importants de sa position en NFL, mais s’imposer dans un duel ne dépend pas que de son gabarit. Loin de là. Quant aux réceptions, ses mains sont fiables (3 drops pour 90 réceptions). Capable d’étendre ses bras pour attraper un ballon mal dosé puis, rabattu contre son torse, il sait résister à la charge pour gagner quelques yards encore.

Bloqueur volontaire, Trey McBride est également un receveur émérite. En 2021, si l’autre tight-end était plus ciblé au moment de conclure (Gary Williams), il a produit plus de 1000 yards après réceptions. Précieux pour une attaque qui court plus qu’elle ne lance, il était également le joueur le plus ciblé dans les airs (2 fois plus que le WR1). Bien qu’étant l’option numéro 1 de son attaque, et donc très surveillé par les défenses adverses, Trey McBride a produit. Faut dire qu’il possède la panoplie complète : ce n’est pas pour rien qu’en 2021, il a remporté le Mackay Award remis au meilleur TE universitaire. Le palmarès de cette récompense est d’ailleurs impressionnant : Mark Andrews (Ravens), Hunter Henry (Patriots), Kyle Pitts (Falcons), TJ Hockenson (Lions) ou anciennement Aaron Hernandez et Dallas Clark.

Points faibles

  • Vitesse
  • Taille

Dans une NFL friande de vitesse à tous les postes, celle de tight-end a évolué au fil des ans. Trey McBride n’est pas ce style de joueur. Si une franchise cherche un Noah Fant (Seahawks) ou un Brevin Jordan (Texans), il ne sera pas leur joueur. Une équipe en besoin d’une grande cible en zone d’en but, ne le considèrera pas non plus. S’il n’est pas petit, Trey McBride est loin des OJ Howard (Bills), Darren Waller (Raiders) ou Kyle Pitts (Falcons).

L’anecdote

Trey McBride a une famille. Normal. Plus rare, les enfants ont été élevés par deux parents du sexe féminin. Trey McBride ne connait pas l’identité de son père puisqu’il est né après insémination artificielle. Kate et Jane ont eu 5 enfants, avec 4 donneurs différents. Trey a d’ailleurs un jumeau (Dylan). Un autre frère joue aussi au football, Toby McBride a signé 40 plaquages dont 7 pour pertes en 2021, lui aussi avec Colorado State.

« On a décidé de ne pas faire de recherches. Parfois les gens nous interroge car notre non-démarche les surprend. Mais la plupart l’accepte, on est en 2019 non ? », disait Toby McBride au Denver Post en 2019

Et la famille est plus grande encore que cela puisqu’au fil des ans, les enfants ont pu grandir avec chiens et chats, canards et oies, des chevaux et même des lamas (animaux efficaces pour tenir les coyotes à distance).

Destinations possibles

Cincinnati Bengals, Jacksonville Jaguars, New-York Giants, Minnesota Vikings

Les Bengals ont signé Hayden Hurst, pour rendre à Joe Burrow cette si précieuse cible intermédiaire perdue avec le départ de CJ Uzomah. Mais il n’a été signé que pour une seule saison. Un second tight-end à utiliser, en rotation tout d’abord, pour être cette arme pour les prochaines années serait malin. Situation identique en Floride avec Trevor Lawrence et le nouveau venu Evan Engram (sous contrat pour 2022 seulement).

Dans ce qui ressemblera à une « prove it year » pour Daniel Jones, les Giants pourraient lui permettre de faire bouger les chaines avec un joueur régulier et capable de s’imposer sans avoir créé beaucoup de séparation. Irv Smith va revenir de blessures mais si son duo avec Kyle Rudolph était complémentaire en 2020, il a depuis perdu son compagnon de jeu, ainsi que Tyler Conklin. Les Vikings pourrait alors ajouter un joueur efficace dans les deux aspects d’une attaque.

 

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires