France Autriche Football americain

Brian Flores porte plainte contre la NFL pour pratiques racistes

Le sport n'échappe pas au racisme et il faut du courage et de la conviction pour le dénoncer et lutter contre.

La NFL marche sur des œufs à chaque fois qu’on évoque le manque de personnes afro-américaines à des postes stratégiques comme entraineur en chef ou autre. La Rooney Rule a été mise en place pour inciter les franchises à recevoir des personnes issues des minorités pour les postes d’entraineur en chef et dans les opérations football.

Mais voilà que Brian Flores jette un énorme pavé dans la mare : l’ancien entraineur des Dolphins porte plainte contre la NFL, les Dolphins, les Giants et les Broncos pour des pratiques racistes contre des entraîneurs noirs.

Mais ce n’est pas une action individuelle vu que c’est l’ouverture d’une action collective, ouvrant la porte à d’autres entraineurs issus des minorités qui auraient connu ce genre d’histoires. Dans la plainte de Flores, le nom de Bill Belichick est cité à la suite de messages envoyés à Flores. Car le coach des Patriots a pu informer Flores que les Giants allaient nommer Brian Daboll… trois jours avant que Flores ne passe son entretien d’embauche.

Brian Flores espère ouvrir la boite de Pandore et que son action va faire bouger les choses.

« En prenant la décision de déposer la plainte en recours collectif aujourd’hui, je comprends que je risque peut-être de ne plus être coach dans le jeu que j’aime et qui a tant fait pour ma famille et moi. Mon espoir sincère est qu’en se dressant contre le racisme systémique dans la NFL, d’autres se joindront à moi pour veiller à ce que des changements positifs soient apportés pour les générations à venir. »

Les Dolphins et Broncos ciblés

L’ancien entraineur des Dolphins accuse aussi son ancien propriétaire Steve Ross d’avoir voulu le payer 100 000 $ par défaite pour pouvoir obtenir la meilleure place possible à la draft pour obtenir un gros quarterback. Le patron de Miami est aussi accusé d’avoir poussé Flores à contacter un quarterback de renom en violation des règles de communication avec les joueurs adverses de la ligue. C’était en 2019. Le quarterback en question ? Selon le Miami Beach Post, c’était Tom Brady. Ross serait allé jusqu’à inviter Flores sur son yacht sans l’avoir prévenu que Brady était aussi invité. Le coach a fait demi-tour devant le piège, et aurait été ensuite ostracisé au sein de la franchise.

En 2019, Flores a aussi eu une drôle d’expérience avec les Broncos. Invité à passer un entretien d’embauche, il a été accueilli avec une heure de retard par John Elway et quelques autres.

« Il était évident qu’ils avaient beaucoup bu la nuit précédente », explique le texte de la plainte. « Il était clair vu le contenu de l’entretien que M. Flores n’était reçu que pour être dans les clous de la Rooney Rule, et que les Broncos n’avaient aucune interception de le considérer comme un candidat légitime pour le job. »

Le texte complet de la plainte est disponible sur ce lien.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires