Touchdown Shop

Washington – Eagles (16-20) : Philadelphie a eu très chaud

Une victoire sans la manière, mais précieuse pour Philadelphie.

Washington Football team (6-10) – Philadelphia Eagles (9-7) : 16-20

Alors que sur le papier l’affiche entre Washington et les Eagles pouvait sembler déséquilibrée vu les dynamiques des deux franchises, c’est à la dernière minute que Philadelphie a confirmé sa victoire sur le premier ballon perdu du match, une interception de Rodney McLeod.

Alors que le jeu au sol de Philadelphie a disparu sur cette rencontre, c’est un Jalen Hurts (17/26, 214 yards, 44 yards au sol) et un Boston Scott (86 yards, 2 TD) de gala qui ont tenu l’attaque. Ne paniquant pas après un début de match à sens unique pour Washington, l’ancien quarterback d’Oklahoma a distribué toute la soirée pour faire la différence, bien aidée par Dallas Goedert (71 yards) et Devonta Smith (54 yards).

Washington a réussi sa première mi-temps, Taylor Heinicke (27/36, 247 yards, 1 INT) distribuant à 9 cibles différentes pour bouger les chaînes. Mais la deuxième mi-temps a été bien différente, la franchise de la capitale ne marquant pas le moindre point, plombé par un jeu au sol en perdition. La ligne des Eagles s’est reveillé, surtout Josh Sweat (2 sacks, 2 passes défendues), dominant et décisif.

Avec cette victoire Philadelphie se rapproche des playoffs, cette qualification pouvant même être réalité dès lundi matin en cas de résultats favorables. Pour Washington en revanche c’est l’élimination, la franchise va donc se tourner vers la draft et le marché des agents libres.

Washington commence fort !

Contre toute attente, c’est Washington qui commence ce match avec envie et détermination, alors que l’enjeu est moindre pour Washington. La défense contient le jeu au sol des Eagles, et Jalen Hurts est bien seul. Taylor Heinicke est lui bien en jambe, et fait la revue d’effectif de ses receveurs. Jaret Patterson (57 yards, 1 TD) ouvre le score au sol, avant que Washington ne marque un field goal (10-0). Philadelphie est dos au mur.

Malgré tout, Jalen Hurts et Nick Sirianni sont en confiance. Devonta Smith et Dallas Goedert portent le cuir dans une attaque aérienne et Boston Scott réduit la marque sur une 4e tentative proche de la endzone (10-7).

Pas de quoi déstabiliser les hommes de Ron Rivera. Washington est chirurgical en défense, et méthodique en attaque. Ils marquent deux field goals de plus avant la mi-temps, pour prendre 9 points d’avance à la pause (16-7). Terry McLaurin (61 yards) et l’ensemble des receveurs semblent tirer le meilleur des opportunités.

Philadelphie domine le second acte

Au retour des vestiaires, Philadelphie semble se rappeler qu’une victoire veut (quasiment) dire playoffs. Boston Scott porte cette équipe avec son enthousiasme, et marque le touchdown de l’espoir, encore sur 4e tentative (16-14).

La défense de Philly est également de retour, avec un Josh Sweat intenable et Washington n’avance plus. Philadelphie rajoute un field goal pour passer devant, puis Heinicke manque une 4e tentative au milieu du terrain (16-17). Le momentum a changé de camp, mais Washington n’abdique pas pour autant.

Malgré un nouveau field goal des Eagles, la Football Team à l’opportunité de gagner le match avec un drive dans les trois dernières minutes. Ce drive avancera vite, mais Taylor Heinicke va finalement perdre le ballon en lançant une interception, réalisé par Rodney McLeod. Echec et mat.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires