France Autriche Football americain

Bears – Vikings (9-17) : Chicago se saborde

Minnesota n'allait pas battre largement un adversaire inférieur, ce n'est pas dans les habitudes de la maison. Mais les Bears sont encore meilleurs pour laisser filer les matchs.

Chicago Bears (4-10) – Minnesota Vikings (7-7) : 9-17

Au moins, il y a encore des progrès de Justin Fields (26/39, 285 yards, 1 TD). C’est bien. Pour le reste, Chicago n’a pas grand chose d’emballant à retenir de cette nouvelle sortie laborieuse. Trois ballons perdus, trois échecs sur quatrième tentative et un field goal manqué par les Bears ont eu raison de ce qui aurait finalement pu être un match plus serré.

Les locaux ont adouci le score en marquant sur la dernière action du match. Mais dans les faits, mais Minnesota a plutôt tranquillement géré, malgré une attaque pas beaucoup plus rassurante.

Le strict minimum

Les Vikings n’ont gagné que 193 yards dans ce match. Notamment parce qu’Akiem Hicks (5 plaquages, 2 sacks, 4 QB hits) leur a fait beaucoup de mal. Mais aussi parce que Kirk Cousins (12/24, 87 yards, 2 TDs, 1 int) était dans un petit soir, et que Dalvin Cook (28 courses, 89 yards) a servi à épuiser la défense plus à qu’à la déborder.

Deux touchdowns ont donc suffi à Minnesota. Le premier par Justin Jefferson (4 rec, 47 yards, 1 TD) dans le premier quart. Un autre pour Ihmir Smith-Marsette dans la troisième période. Le reste ? Sept punts et un field goal. Cousins a été sacké quatre fois, dont trois par D.J. Wonnum. Comme d’habitude, les violets se sont mis au niveau de leurs adversaires.

S’il n’a été aidé ni par sa ligne, ni par ses receveurs et encore moins par les neuf pénalités sifflées à son équipe, Justin Fields a encore montré quelques progrès, avec notamment un joli 8/11 sur les passes ayant voyagé plus de 10 yards dans les airs.

Cette victoire permet à Minnesota de continuer à espérer une place en playoffs.

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires