France Autriche Football americain

Vikings – Steelers (36-28) : Minnesota l’emporte sur le fil

Les Steelers sont passés tout proche de remonter 29 points de retard.

Minnesota Vikings (6-7) – Pittsburgh Steelers (6-6-1) : 36-28

Alors que le match entre Vikings et Steelers semblait joué à la mi-temps, les Steelers sont passés à un ballon relaché de réaliser le plus grand « comeback » de l’histoire.

Alors que les Steelers avaient l’occasion d’affronter une équipe des Vikings encore traumatisée par la défaite contre les Lions, les hommes de Mike Tomlin sont complètement passé à côté de la première mi-temps. À l’inverse, Minnesota a réalisé une performance complète dans les premières trente minutes. Les Vikings ont 29 points d’avance au milieu du troisième quart-temps, et pense être tranquille

Ben Roethlisberger (28/40, 308 yards, 3 TD, 1 INT) est plus que jamais dans le crépuscule de sa carrière, et il a en plus été abandonné par sa ligne. Et pourtant le double champion NFL a permit de maintenir Pittsburgh dans le match. Il est passé tout proche d’un exploit retentissant. Pat Freiermuth a tout connu dans ce match, marquant le touchdown de l’espoir avant d’échouer sur la dernière reception.

Le héros du soir est Dalvin Cook (222 yards, 2 TD), qui a réalisé un match sensationnel au sol mais aussi dans les airs en troisième tentative. Pour la deuxième fois en trois semaines, la défense des Steelers s’est effondrée au sol. Kirk Cousins (14/31, 216 yards, 2 TD, 2 INT) a fait le travail dans les airs pour assurer la victoire, bien aidé par Justin Jefferson (79 yards, 1 TD) et K.J. Osborn (83 yards, 1 TD).

Avec cette victoire, Minnesota reste dans la course aux playoffs, alors que cela se complique pour Pittsburgh qui va devoir vite réagir.

La démonstration Minnesota

Bien que le début de match soit agréable à regarder, le score va rester vierge pendant plus de 11 minutes. La raison principale est la maladresse des deux équipes dans le camp adverse. Justin Jefferson relâche d’abord un potentiel touchdown après un lancer de Kirk Cousins et un field goal est manqué de chaque côté.

La situation se débloque sur le second drive des Vikings, lorsque les « skill players » se réveillent. Dalvin Cook réalise une course de 30 yards, avant que Justin Jefferson ne finisse le travail avec un touchdown de 14 yards (6-0). Minnesota avance, ce qui n’est pas le cas des Steelers. Autour d’un Big Ben encore une fois en difficulté, la franchise de Pittsburgh tarde à rentrer dans le match. Les Vikings en profitent et marquent un touchdown (9-0).

La différence est faite, et l’écart ne fait que se creuser. Dalvin Cook continue sa démonstration, et marque un nouveau touchdown (16-0). Au total dans la première mi-temps, Cook réussit 167 yards et marque le doublé (23-0). Avant même la mi-temps, l’humiliation est totale pour les Steelers.

La lente agonie de Ben Roethlisberger

Le début de seconde mi-temps n’arrange rien pour les hommes de Mike Tomlin. Si Roethlisberger passe à côté, il n’est pas aidé par sa ligne. Action après action, cette dernière est humilié par la ligne défensive des Vikings.

La défense ne va pas mieux, et T.J. Watt sort même sur blessure. Minnesota rajoute alors logiquement deux field goals en plus (29-0). Brashaud Breeland en profite pour réaliser une interception et donner plus d’air à son équipe.

Après plus de 40 minutes de souffrance, les Steelers réagissent enfin. D’abord sur un touchdown du valeureux Najee Harris, puis une interception de Ahkello Witherspoon après une erreur de Justin Jefferson. Harris en profite pour réaliser le doublé et donner (un peu) d’espoir à son équipe (29-14). Minnesota est à l’arrêt et Pittsburgh en profite, en réalisant le troisième touchdown du quart par James Washington (29-20), malgré la conversion manquée, l’espoir est de retour… pour quelques secondes.

Car c’est à ce moment que K.J. Osborn réalise l’action du match, une réception de 62 yards qui redonne un avantage conqéquent à son équipe (36-20). le match semble fini, oui mais….

Mais les Steelers ont du coeur, et du talent. Witherspoon réalise sa seconde interception du match, et Big Ben trouve le rookie Pat Freiermuth pour le touchdown (36-28). Incroyable mais vrai, les Steelers sont à un touchdown de la prolongation. Ils échoueront à la dernière seconde, mais l’exploit n’était pas loin.

 

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires