France Autriche Football americain

[Draft 2022] Si j’étais un espoir : Devin Lloyd (LB) sait tout avant les autres

Explosif en match et travailleur à l'entrainement, Devin Lloyd fera bientôt le bonheur d'une franchise NFL.

Alors que la saison universitaire se déroule parallèlement à celle en NFL et en attendant les fiches draft d’après-saison, la rédaction de TDActu vous propose un coup de projecteur sur les futures pépites qui rejoindront la NFL en 2022.

Devin Lloyd

Né à Kansas City, Missouri
1m90 pour 106 kilos
Linebacker, Utah, redshirt senior

La cuvée de linebackers pour la draft 2022 est riche. S’il n’y pas d’équivalent à Micah Parsons (Cowboys), les joueurs de qualité sont nombreux et deux ou trois pourraient trouver une place au 1e tour. Beaucoup plus entre la fin du premier tour et le second. Devin Lloyd fait partie des candidats crédibles avec sa taille, ses qualités athlétiques et son intelligence de jeu. Retrouvez à la fin de l’article, tous ses snaps défensifs face à Stanford en novembre 2021 : un match pour voir toutes les qualités du joueur et aussi les jeux où il est moins bien.

Si j’étais une qualité : travailleur

N’imaginez pas un joueur besogneux car Devin Lloyd est un candidat légitime pour le 1e tour de la draft 2022. Il possède de nombreuses qualités pour justifier cette cote auprès des scouts NFL. Une d’elle est qu’il a du travailler pour en arriver jusque là. Très peu recruté à sa sortie de lycée (safety numéro 122 et 1631e joueur national), il a su optimiser ses qualités naturelles. Travail physique pour améliorer sa puissance et son explosivité mais aussi des heures studieuses en salle vidéo pour, analyser ses faiblesses ainsi que pour observer les attaques adverses pour parfaire sa science du jeu. C’est pourquoi il lit si bien les intentions d’une défense. Devin Lloyd est le rêve de tout coach : talentueux et travailleur.

« Il brûle d’envie de réussir alors il a fait tous les efforts nécessaires pour y parvenir. Et c’est en train de payer. » disait son entraineur Kyle Whittigham à Deseret News en décembre 2020.

Faut dire qu’au lycée il jouait receveur et safety. Receveur surtout. C’était sa position préférentielle ses trois premières années de lycée. Il a finalement du apprendre une 3e position, celle de linebacker, et c’est son travail qui le lui a permis.

Si j’étais une échéance : le Senior Bowl

Évènement majeur du « Draft Process » depuis 1950, les joueurs présents à Mobile (Alabama) début février ont l’opportunité de se faire remarquer. Réservé aux joueurs diplômés (3 ou 4 ans d’études), tous les staffs NFL sont présents chaque année. Au bord du terrain, ils peuvent se faire une idée « live » du joueur. Ils peuvent également le recevoir lors d’entretiens privés. Deux staffs NFL sont chargés d’entrainer les deux groupes (Nord et Sud). Récemment, des joueurs comme Justin Herbert (Chargers), Baker Mayfield (Browns) ou Von Miller (Rams) avant eux, y ont fait grimper leurs cotes. Devin Lloyd est d’ores et déjà invité pour l’édition 2022.

Si j’étais une stat : 22 plaquages pour pertes

Pour un linebacker, plaquer est la base. Le faire derrière la ligne d’engagement apporte un vrai plus car cela fait reculer une attaque devant ensuite jouer une tentative longue. Devin Lloyd est un expert dans ce domaine. Avant la finale de conférence 2021, il avait signé 22 plaquages pour pertes en 12 matchs (7 sacks du QB et 15 stops d’un coureur). Et ce n’était pas une nouveauté : 11 plaquages pour pertes en 2019 puis 10 en seulement 6 matchs 2020 (saison écourtée par la pandémie). Depuis qu’il est titulaire à Utah, il donc signé 43 TFLs (Tackles For Losses) en 31 matchs ! Usant de sa vitesse, de ses longs bras pour se défaire des bloqueurs ainsi que sa science pour attaquer la bonne brèche, il est un cauchemar pour les coordinateurs offensifs adverses. Ancien receveur, il en a gardé la capacité à lire les quarterbacks et les trajectoires des ballons qu’ils lancent, ainsi que les tracés des receveurs (4 interceptions en 2021).

Si j’étais un joueur NFL : Fred Warner (49ers)

Tous deux safety une grande partie de leur formation, les deux joueurs partagent quelques similitudes. Les deux correspondent parfaitement aux besoins de la NFL actuelle, avec leurs qualités en couverture. Il a d’ailleurs signé une interception, retournée pour un touchdown (« pick six ») en finale de conférence. Et s’ils ont tous deux le même gabarit, cela leurs confère la possibilité de jouer dans n’importe quel système : ILB dans une 34, MLB dans certaines 43 ou OLB dans d’autres défenses organisées en 43 (revoir ici les postes de linebackers, si besoin).

Si j’étais une équipe NFL : Miami Dolphins

Avec le choix de 1e tour, récupéré auprès des 49ers, les Dolphins pourraient vouloir un linebacker intérieur. Elandon Roberts et le remplaçant Duke Riley seront en fin de contrats après cette saison 2021. Devin Lloyd serait un renfort de choix aux cotés de Jerome Baker. Surtout dans une équipe dirigée par un expert des linebackers en Brian Flores. Les Ravens de Baltimore, les Raiders de Las Vegas ou les Packers de Green Bay auront aussi ce joueur à l’œil.

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires