unibet
Decathlon

Bears – Ravens (13-16) : Tyler Huntley plus clutch qu’Andy Dalton

L'ancien quarterback des Bengals pensait jouer un mauvais tour aux Ravens, mais le remplaçant de Lamar Jackson a répondu présent au meilleur moment.

Chicago Bears (3-7) – Baltimore Ravens (7-3) : 13-16

Ce n’est pas forcément le duel qu’on attendait, mais il a eu le mérite de nous tenir en haleine jusqu’au bout. En l’absence de Lamar Jackson, Tyler Huntley était aux commandes de l’attaque de Baltimore ce dimanche à Chicago. En face ? Une tête bien connue des Ravens : Andy Dalton. L’ancien quarterback des Bengals a remplacé le rookie Justin Fields (blessé) en cours de match, et a failli être le héros du jour.

Les défenses dominent

Très vite, Tyler Huntley (26/36 à la passe, 219 YDS, 1 INT, 40 YDS au sol) se rend compte que la défense de Chicago est sans pitié pour lui. Malgré l’absence de joueurs comme Khalil Mack, Akiem Hicks ou encore Danny Trevathan, les Bears parviennent à le mettre sous pression par l’intermédiaire de Robert Quinn, tandis que Roquan Smith est comme d’habitude omniprésent.

De l’autre côté du ballon, le scénario est un peu similaire. Mis à part un premier drive intéressant qui débouche sur un… field goal raté, Justin Fields (4/11, 79 YDS, 23 YDS au sol, 1 fumble perdu) et ses coéquipiers galèrent pour avancer. Les drives sont courts et quand ils ne se terminent pas par un punt, c’est Fields qui relâche le ballon sur un sack. C’est le neuvième fumble de la saison pour le jeune quarterback des Bears.

Il faut patienter jusqu’aux dernières minutes de la première mi-temps pour enfin voir des points s’ajouter au tableau d’affichage. Tyler Huntley trouve progressivement son rythme en s’appuyant notamment sur son tight end Mark Andrews (8 REC, 73 YDS), et se montre plutôt propre. Il n’hésite pas non plus à utiliser ses jambes pour réaliser sa meilleure imitation de Lamar Jackson. Au final, les Ravens marquent un premier field goal, puis un second juste avant la pause pour prendre un avantage de 0-6.

Revoilà Andy Dalton !

La deuxième mi-temps repart sur les mêmes bases, jusqu’à ce qu’Andy Dalton (11/22, 201 YDS, 2 TD) fasse une entrée tonitruante. Oui, Andy Dalton mesdames et messieurs. Touché aux côtes, Justin Fields laisse sa place au vétéran, qui n’a besoin que de deux jeux pour débloquer le compteur des Bears. Son premier lancer ? 23 yards pour Jimmy Graham. Le second ? Une screen pass pour Darnell Mooney (5 REC, 121 YDS, 1 TD) qui se transforme en un touchdown de 60 yards ! 7-6 Chicago.

Menés pour la première fois du match, les Ravens n’arrivent pas à retrouver leur rythme offensif. Punt, punt, punt, voilà ce que propose l’attaque de Baltimore au retour des vestiaires. Et même quand la défense parvient à stopper les Bears sur un quatrième down au milieu du terrain, les visiteurs n’en profitent pas. Au contraire, Tyler Huntley est intercepté par le safety de Chicago Tashaun Gipson.

C’est finalement un big play des équipes spéciales qui va aider Baltimore à se remettre en selle. Sur un punt des Bears, le ballon est dévié, ce qui permet aux Ravens de le récupérer en excellente position, dans le camp de Chicago. Et après avoir obtenu un first down, le kicker Justin Tucker redonne l’avantage aux siens avec un field goal de 46 yards (7-9).

Une fin de match complètement folle

Moins de quatre minutes à jouer, trois points suffisent pour gagner le match, et le public du Soldier Field pousse. C’est l’occasion rêvée pour Andy Dalton de prendre le costume de héros. Et il va la saisir des deux mains. Dos au mur, sur une quatrième tentative avec onze yards à parcourir au milieu du terrain, le quarterback vétéran trouve un Marquise Goodwin (4 REC, 104 YDS, 1 TD) complètement démarqué, qui s’en va marquer un touchdown de 49 yards (13-9, conversion à deux points manquée). Énorme trou d’air chez les Ravens, énorme coup de massue sur la tête de John Harbaugh.

Vu le niveau de l’attaque des Ravens sur l’ensemble de la deuxième mi-temps, ainsi que la solidité défensive des Bears, difficile d’imaginer Baltimore se relever. Et pourtant. Avec moins de deux minutes à jouer, Tyler Huntley va se métamorphoser, et par la même occasion réduire le stade de Chicago au silence. L’attaque de Baltimore profite d’abord d’une pénalité défensive, Huntley trouve ensuite Devin Duvernay pour 21 yards avant d’envoyer une bombe vers Sammy Watkins (3 REC, 49 YDS). L’exploit est proche, et c’est Devonta Freeman (16 courses, 49 YDS, 1 TD, 6 REC, 30 YDS) qui le valide avec un touchdown au sol (13-16). Les Bears ne parviendront pas à s’en remettre. Désolé Andy Dalton, le héros se nomme finalement Tyler Huntley.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés

TouchDown