unibet
Decathlon

Patriots – Cowboys (29-35, a.p) : Dallas s’est fait peur, mais sauvegarde l’essentiel

Sur le fil, Dallas enchaîne une 5e victoire de rang.

New England Patriots (2-4) – Dallas Cowboys (5-1) : 29-35, a.p

Favori dans ce match, Dallas a finalement remporté une précieuse victoire après un match a suspens, qui a fini en prolongations. Les Cowboys ont pourtant dominé ce match assez clairement (567 yards contre 335), mais ont constamment échoué en redzone, multipliant les pertes de balles et les mauvais choix.

C’est une victoire tout de même logique pour Dallas qui peut toujours compter sur une attaque de feu, avec en chef de file Dak Prescott (36/51, 445 yards, 2 TD, 1 INT), CeeDee Lamb (149 yards, 2 TD) et Ezekiel Elliott (119 yards). C’est l’ancien receveur d’Oklahoma qui a donné la victoire en prolongation sur un touchdown de 35 yards.

Avec ce succès les Cowboys sont plus que jamais les grands favoris de la NFC Est. C’est en revanche une défaite cruelle pour une réaliste équipe des Patriots, portée par un jeu au sol efficace et un Mac Jones qui aura fait encore une belle prestation (15/21, 229 yards, 2 TD, 1 INT). Quatrième défaite pour la franchise de New England, qui s’éloigne dans la course aux playoffs.

Les Patriots plus réalistes

Alors que Dallas commence en attaque, ce sont les Patriots qui frappent en premier. Ezekiel Elliott ne parvient pas à convertir une 3e et une 4e tentative et un yard, New England récupère alors la balle dans le camp Texan. Damien Harris (108 yards, 1 TD) fait le travail au sol pour ouvrir le score (7-0).

Heureusement pour Dallas, l’attaque a de la ressource. Dak Prescott fait ce qu’il fait depuis le début de la saison : il distribue à ses cibles, notamment CeeDee LambAmari Cooper (55 yards) et Dalton Schultz. C’est finalement Blake Darwin qui trouve la zone d’en-but pour l’églisation (7-7).

Mais ce match est décidément offensif. La défense de Dallas est absente, et Mac Jones en profite pour trouver Rhamondre Stevenson(62 yards, 1 TD) dans le drive avant de conclure avec Hunter Henry (25 yards, 1 TD) (14-7). Les Patriots ne sont pas venus pour faire de la figuration.

Dak Prescott repart au charbon, et fait à nouveau avancer son équipe. Mais alors que les Cowboys sont en redzone, la passe du quarterback est intercepté par Kyle Dugger. Alors que Dallas mène 186 yards à 94, ce sont bien les Patriots qui ont le contrôle du match.

La défense des Cowboys montre alors signe de vie, en provoquant un fumble de Mac Jones par l’intermédiaire de Randy Gregory. Dallas échoue encore en zone rouge, Cedrick Wilson relâchant le ballon dans la endzone. Les Cowboys se contentent d’un field goal et sont derrière (14-10).

Et Dallas récupère encore le ballon, cette fois sur un punt bloqué. Malheureusement pour Dallas la réussite fuit l’équipe en zone rouge. Dak Prescott fumble à 1 yard de la endzone, et les Patriots sont devant à la pause. En 3 passages dans la zone rouge, les Cowboys ont marqué 3 points, c’est insuffisant.

Dallas enfin efficace

Le début de deuxième mi-temps ressemble à s’y méprendre au premier acte : une domination du terrain et de l’horloge par Dallas. La seule différence est que Dallas va faire preuve d’efficacité, et que Dak Prescott trouve CeeDee Lamb dans la endzone. Le travail de Prescott est facilité par un jeu au sol dominant, notamment par Ezekiel Elliott (14-17).

Dallas est libéré, et ne lâche pas sa proie. La recette est toujours la même : CeeDee Lamb détruit la défense et les Cowboys avancent. Un field goal pour conclure, et Dallas prend de l’avance (14-20). ALors que le match semble avoir basculé, New England trouve les ressources pour revenir.

Un jeu au sol performant et un Jakobi Meyers de gala permettent de transpercer la défense des Cowboys, et presque facilement les hommes de Bill Belichick repassent devant (21-20).

C’est alors que Trevon Diggs, le héros de ce début de saison réussit un pick six sur Mac Jones, pensant alors donner la victoire à son équipe (21-26). Sauf que sur l’action suivante Kendrick Bourne marque le touchdown de 75 yards après avoir pris le meilleur sur… Trevon Diggs, pas aidé par son safety sur le coup (29-26). Incroyable ascenseur émotionnel et le match est plus que jamais indécis.

Dallas va revenir, par un field goal de Greg Zuerlein qui avait manqué un essai quelques minutes avant, direction la prolongation !

Alors que l’attaque des Patriots va échouer rapidement, celle de Dallas finit le travail et la franchise Texane l’emporte sur le fil.

 

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés

TouchDown