unibet
Decathlon

Steelers – Seahawks (23-20) : T.J. Watt sauve Pittsburgh en prolongation

Même sans Russell Wilson, les Seahawks ont chèrement vendu leur peau. Mais Geno Smith a fini par craquer.

Pittsburgh Steelers (3-3) – Seattle Seahawks (2-4) : 23-20 a.p.

Les grands défenseurs peuvent forcer la décision dans un match. Exemple : Seattle a le ballon en prolongation, T.J. Watt surgit pour arracher le ballon des mains de Geno Smith. Le fumble est recouvert par Pittsburgh. Et comme les Seahawks se trouvaient loin dans leur propre moitié de terrain, l’attaque n’a plus grand chose à faire, si ce n’est transformer le field goal de la victoire.

La conclusion d’un match de haut vol pour Watt, déjà auteur d’un sack plus tôt dans la prolongation pour faire caler la première offensive de Seattle.

Le pass rusher termine avec une fiche de 7 plaquages, 2 sacks, 3 plaquages pour perte de yards, 3 passes déviées et 4 quarterbacks hits. Le leader des Steelers, c’est plus que jamais lui.

Car l’attaque de Ben Roethlisberger (29/40, 229 yards, 1 TD), elle, ne fonctionne encore que par intermittence.

Au diesel

La défense des Steelers est affutée d’entrée. Elle n’autorise pas le moindre point en première mi-temps. L’attaque ? Beaucoup moins. Sur leurs trois premières séries, Big Ben et compagnie ne vont chercher qu’une grosse quarantaine de yards cumulés et trois punts. Il faut attendre le second quart pour voir Najee Harris (24 courses, 81 yards – 6 rec, 46 yards, 1 TD) puis Eric Ebron trouver la end zone.

14-0 à la mi-temps, et les locaux ne semblent plus avoir qu’à dérouler.

Mais Geno Smith (23/32, 209 yards, 1 TD) aussi est du genre lent au démarrage. Au retour des vestiaires, il sort enfin la tête de l’eau. Seattle marque grâce à Alex Collins (20 courses, 101 yards, 1 TD) puis une passe de Smith pour Will Dissly (2 rec, 8 yards, 1 TD) dans la end zone. Les Steelers ont calé un field goal entre les deux, mais leurs adversaires ajoutent aussi un coup de pied pour revenir à 17 partout au début du dernier quart.

Et puis, plus rien

L’emballement ? Non. Plutôt un sursaut. Roethlisberger perd le ballon sur un sack, puis trois punts suivent.

Chris Boswell marque un field goal pour mettre Pittsburgh devant (20-17) avec 1mn30 à jour. Mais Geno Smith se réveille à nouveau et permet à son équipe de parcourir 50 yards sur le temps restant. Jason Myers marque à son tour, de 43 yards, pour envoyer le match en prolongation.

C’est alors le show J.J. Watt, qui ruine à lui seul les espoirs des visiteurs. Heureusement, parce que l’attaque n’avait pas l’air décidée à conclure.

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés

TouchDown