[NCAA] Le baromètre draft : Dillon Gabriel (QB/UCF) l’ange déchu

Fortunes diverses pour les quarterbacks de la draft 2022 : un a été éblouissant, un autre s'est blessé et un troisième est toujours fort (jeu de mot)

Chaque dimanche, la rédaction de TDActu vous propose un point sur les joueurs universitaires. Qui a été performants et qui a déçu ? Car il n’est jamais trop tôt pour se préparer à la draft 2022, un hebdomadaire axé sur les performances individuelles des futurs joueurs NFL. N’oubliez pas que vous pouvez suivre la saison NCAA sur ESPN Player.

Semaine 3 :

Une semaine marquée par le 1e choc entre deux universités de la meilleure conférence (SEC) : Florida et Alabama. Retrouvez la présentation de ce match qui a tenu toutes ses promesses ici. La course pour être le 1e quarterback choisi lors de la draft 2022 a tenu toutes ses promesses avec des réussites diverses pour les principaux candidats.

Temps ensoleillé

  • Matt Corral, QB, Ole Miss : 335 yards (23/31) et 3 touchdowns à la passe, 68 yards et 4 touchdowns au sol
  • Darrian Beavers, LB, Cincinnati : 9 plaquages dont 1 sack, 1 fumble forcé
  • DeMarvin Leal, DE, Texas A&M : 3 plaquages dont 1,5 sacks
  • Kyle Hamilton, S, Notre Dame : 10 plaquages et 1 interception

Le quarterback Matt Corral (Ole Miss) ne cesse d’impressionner. Face à une équipe de Tulane qui avait posé des problèmes à Spencer Rattler (Oklahoma), il a déroulé tout le match en variant les lancers et en prouvant qu’il était également très mobile. Plus important encore, il n’a pas lancé une seule interception cette saison, son principal défi après une saison 2020 riche en pertes de balle.

La défense à l’honneur cette semaine. Le lineman défensif DeMarvin Leal (Texas A&M), déjà auteur d’un sack en week 1 a remis cela contre New Mexico. Costaud (1m93 pour 130 kilos), il est difficile pour les coureurs adverses de déborder de son coté. Joueur athlétique, il sait également mettre la pression sur la poche en utilisant ses moves pour remporter des duels à l’extérieur ou davantage à l’intérieur. Après l’intouchable Kayvon Thibodeaux (Oregon), il est actuellement considéré comme le 2e defensive-end de la cuvée 2022 de la draft NFL. Darrian Beavers (Cincinnati) devrait lui être choisi un peu plus tard dans cette draft 2022 (3e ou 4e tour). Son gabarit (1m90 pour 110 kilos) et sa vitesse en font un prospect intéressant. Capable de produire des plaquages derrière la ligne d’engagement, cet ancien safety apporte aussi en couverture. Face à une coriace équipe de Indiana, il a encore été décisif.

Kyle Hamilton (Notre Dame) s’est à nouveau fait remarquer face à Purdue. Une vitesse d’intervention pour aller plaquer un coureur et une interception. Joueur complet, possédant intelligence de jeu et capacités athlétiques, il a tout d’un 1e tour de draft, malgré sa position de safety. Pouvant être aligné sur toutes les positions du second ou du troisième rideau, il se murmure qu’il devrait entendre son nom dès le top 10 de la draft 2022.

Mentions :

  • Sam Howell, QB, UNC : 307 yards (14/21), 5 touchdowns et 1 interceptions, 112 yards au sol
  • Spencer Rattler, QB, Oklahoma : 234 yards (24/34) et 1 touchdown à la passe, 35 yards et 1 touchdown au sol
  • Isaiah Spiller, RB, Texas A&M : 117 yards et 1 touchdown
  • Kenneth Walker, RB, Michigan State : 172 yards
  • Tyler Goodson, RB, Iowa : 153 yards et 3 touchdowns
  • Breece Hall, RB, Iowa State : 100 yards, 2 TD
  • Treylon Burks, WR, Arkansas : 127 yards en 3 réceptions (42y/rec) et 1 touchdowns
  • Drake London, WR, USC : 13 réceptions, 170 yards, 2 TD
  • Rasheed Walker, OT, Penn State
  • George Karlaftis, DE, Purdue : 2 plaquages dont 1,5 pour perte
  • Nik Bonitto, Edge, Oklahoma : 5 plaquages dont 2 sacks
  • Drake Jackson, Edge, USC : 4 plaquages dont 1 sack
  • Nolan Smith, Edge, Georgia : 8 plaquages, 1,5 sack
  • Devin Lloyd, LB, Utah : 13 plaquages dont 2,5 pour perte
  • Bubba Bolden, S, Miami : 10 plaquages dont 1 pour perte
  • Quindell Johnson, S, Memphis : 9 plaquages dont 1 pour perte, 2 passes défendues
  • Jalen Catalon, S, Arkansas : 9 plaquages, 2 passes défendues
  • Verone McKinley, S, Oregon : 3 plaquages et 2 interceptions
  • Kolby Harvell-Peel, S, Oklahoma State : 4 plaquages dont 1 pour perte, 1 interception
  • Martin Emerson, CB, Mississippi State : 8 plaquages dont 1 pour perte, 1 passe défendue
  • Derek Stingley, CB, LSU : 4 plaquages dont 1,5 pour perte
  • Jahan Dotson, WR, Penn State : 78 yards, 1 touchdown

Temps pluvieux

  • Dillon Gabriel, QB, UCF : 184 yards (22/29), 3 touchdowns et 1 interception, 1 touchdown au sol et 1 touchdown en réception
  • Jayden Daniels, QB, Arizona State : 265 yards (21/29), 2 interceptions, 8 yards au sol en 10 courses

Collectivement, Central Florida s’est incliné face à Louisville mais notre angle étant celui des joueurs alors, ce n’est pas pour cela qu’il se retrouve dans cette catégorie. Dillon Gabriel a une nouvelle fois montré tout son talent depuis la poche avec un pourcentage de réussite excellent et 8 receveurs différents trouvés. Dès son second lancer du match, il trouve un receveur avec une passe de 41 yards au timing parfait donnant un touchdown. Très efficace pour ces play-actions si utilisées désormais en NFL, il se pose plus que jamais comme un quarterback pouvant séduire une franchise. Si cela est anecdotique quant à sa cote en vu de la draft 2022, il a aussi réussi une réception pour un touchdown suite à un jeu feinté : passe en retrait vers un receveur, celui-ci lui lance alors le ballon et Dillon Gabriel réceptionne puis sprinte (20 yards) vers la zone d’en but pour inscrire un TD. Oui mais voila, intercepté en toute fin de match, il essaye d’aller plaquer le joueur adverse, un bloqueur de Louisville croise sa route pour l’en empêcher, Dillon Gabriel tombe et se casse la clavicule ! La suite de sa saison est compromise et il faut espérer pour lui qu’il puisse être remis à temps début 2022 pour le draft process.

Jayden Daniels n’est pas blessé, mais il a aussi perdu de sa superbe ce week-end. Face à BYU, le quarterback est apparu comme la caricature de lui-même : un release douteux, une précision moyenne et des failles mentales terribles. Il faudrait faire bien plus pour espérer être appelé à la draft, d’autant plus que Daniels a également été inefficace au sol, avec 8 yards en 10 courses, alors que c’est une de ses forces en théorie.

Mentions :

  • D’Eriq King, QB, Miami : 388 yards (38/59), 2 touchdowns et 2 interceptions
  • Manny Diaz, entraineur, Miami
  • Jarek Broussard, RB, Colorado : 5 courses pour 8 yards
  • Kevin Harris, RB, South Carolina : 16 courses pour 31 yards
  • Grant Wells, QB, Marshall : 433 yards (24/39), 1 touchdown pour 2 interceptions, 1 touchdown au sol

Sous les radars

  • Nate Landman, LB, Colorado : 13 plaquages dont 3 pour pertes

Nate Landamn est un « super senior », c’est à dire qu’il profite de l’année bonus donnée aux joueurs le souhaitant, pour pouvoir rester une 5e année sur le campus. Il est ce que l’on surnomme « une machine à plaquer » : 104 en 2018 et 113 en 2019 quand son université de Colorado a pu jouer 12 matchs. La saison tronquée par la pandémie en 2020 lui avait tout de même permis de signer 53 plaquages dont 9 pour pertes en seulement 5 matchs. Mais n’imaginez pas le retour de Luke Kuechly (ex Panthers). Il est ce type de joueur précieux au niveau universitaire mais limité athlétiquement comparés aux linebackers sévissant en NFL. Il pourrait cependant être drafté et devenir un joueur de rotation et apportant aussi en équipe spéciale. Voire mieux si tout se passe bien.

Mentions :

  • Tanner Mordecai, QB, SMU : 395 yards (36/48) et 5 touchdowns, 51 yards au sol
  • Brock Purdy, QB, Iowa State : 288 yards (21/24) et 3 touchdowns
  • Leddie Brown, RB, West Virginia : 161 yards et 1 touchdowns
  • Ronnie Rivers, RB, Fresno State : 136 yards et 2 touchdowns
  • Jerome Ford, RB, Cincinnati : 66 yards et 2 touchdowns
  • Camerun Peoples, RB, Appalachian State : 82 yards et 2 touchdowns
  • DJ Matthews, WR, Indiana : 120 yards (24 yards de moyenne par réception)
  • Charleston Rambo, WR, Miami : 156 yards et 2 touchdowns
  • Calvin Austin, WR, Memphis : 105 yards et 2 touchdowns
  • Xavier Hutchinson, WR, Iowa State : 133 yards et 2 touchdowns
  • Jaivon Heiligh, WR, Coastal Carolina : 91 yards et 1 touchdown
  • Rashee Rice, WR, SMU : 73 yards et 2 touchdowns
  • Sam Laporta, TE, Iowa : 65 yards et 1 touchdown
  • Grant Calcaterra, TE, SMU : 103 yards
  • Taylor Riggins, DE, Buffalo : 7 plaquages dont 2 sacks
  • Boye Mafe, DT, Minnesota : 2 sacks
  • Noah Taylor, LB, Virginia : 12 plaquages dont 1 pour perte
  • Mike Rose, LB, Iowa State : 7 plaquages dont 1 sack
  • Steven Gilmore, CB, Marshall : 7 plaquages dont 1 sack

Le débutant de la semaine

  • Montrell Johnson, RB, Louisiana : 84 yards et 4 touchdowns

Le coureur Montrell Johnson a pris la relève du duo parti en NFL : Elijah Mitchell (49ers) et Trey Ragas (Raiders). Face à Ohio, le natif de la Nouvelle-Orléans a éclaboussé de sa classe ce match. Il faut 3 années après le lycée pour être éligible à la draft NFL alors, il lui faudra attendre la draft 2024 ! Dans ce match, il a été aidé par un joueur qui lui pourra se présenter à la draft 2022 : le guard offensif O’Cyrus Torrence, un joueur à suivre.

Nul doute que cette rubrique aura d’autres occasions de parler d’autres débutants faisant sensation en ce début de saison, comme Bryce Young (QB/Alabama) ou TreVeyon Henderson (RB/Ohio State).

L’action de la semaine

On aurait pu parler de l’interception à une main du cornerback DJ Graham (Oklahoma) ou du retour d’engagement de Tre Walker (Cincinnati) pour 99 yards et un touchdown. Mais le quarterback Carson Strong (Nevada) est un possible choix du top 10 de la draft 2022 et peut-être le numéro 1. Et voila pourquoi : un bras surpuissant tout en étant précis. Ce que cette action ne montre pas est que Carson Strong a aussi été intercepté dans ce match et que son équipe s’est inclinée. Mais avec 27 touchdowns et seulement 4 interceptions en 9 matchs 2020 et 7 touchdowns pour 2 interceptions en 3 matchs 2021, il est un des quarterbacks les plus scrutés par les scouts NFL. À noter que le receveur profitant de cette longue passe est Romeo Doubs, un joueur dont la coté varie actuellement entre les tours 2 et 3 de la draft 2022.

Article : Jean-Michel Bougeard et Victor Roullier

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés