[Power Ranking] Quarterbacks : les papys font de la résistance

Le rajeunissement continue, mais les vieilles gloires font mieux que résister.

Dans le cadre de la semaine des Power Rankings TDActu, voici le classement des quarterbacks titulaires en NFL pour le début de la saison.

Dans le haut du classement, les jeunes talents côtoient les expérimentés vétérans, dans un top 10 plein de paradoxes.

LES SUPERSTARS

1. Patrick Mahomes, Kansas City Chiefs

Stats 2020 : 15 matches, 4 740 yards, 38 touchdowns, 6 interceptions, 308 yards au sol, 2 touchdowns au sol

Pas de débat pour la première place. Bien qu’il n’ait fini « que » 3e dans la course au MVP 2020, il reste le quarterback le plus dominant de la ligue. En trois saisons, il a réussi à disputer deux Super Bowls, gagnant une bague et un titre de MVP du plus grand match de la saison. Également impressionnant en saison régulière et MVP en 2019, il ne peut pas tout faire tout seul comme l’a montré l’affrontement contre Tampa Bay, mais il reste la figure de proue de la nouvelle génération.

2. Aaron Rodgers, Green Bay Packers

Stats 2020 : 16 matches, 4 299 yards, 48 touchdowns, 5 interceptions, 149 yards au sol, 3 touchdowns au sol

M-V-P. Aaron Rodgers fait partie des immortels comme Tom Brady, et il l’a encore prouvé en 2020. Impérial durant la saison, il a tiré le meilleur d’une attaque assez complète, démontrant encore une fois son immense talent. Le plus impressionnant chez Rodgers reste sa capacité à ne pas perdre la balle, l’attaque de Green Bay ne perdant le ballon que sur 5.6% des drives, de loin le meilleur score de la ligue. Malgré une intersaison perturbée et des relations difficiles avec son manager, il sera bien de retour pour espérer franchir enfin la finale de conférence, ce qu’il n’a pas fait depuis un très long moment.

3. Tom Brady, Tampa Bay Buccaneers

Stats 2020: 16 matches, 4 633 yards, 40 touchdowns, 12 interceptions, 6 yards au sol, 3 touchdowns au sol

Première saison en Floride, et 7e titre pour Tom Brady. Extrêmement bien entouré, Brady a réussi à tirer le meilleur de l’effectif à sa disposition, confortant son statut de leader hors du commun. Immortel malgré ses 44 ans, le déclin n’est toujours pas à l’ordre du jour et l’ancien de Michigan aura le luxe de voir revenir l’intégralité de son attaque de la saison dernière. L’occasion idéale pour écrire un nouveau chapitre à sa légende.

4. Deshaun Watson, Houston Texans

Stats 2020: 16 matches, 4 823 yards, 33 touchdowns, 7 interceptions, 444 yards au sol, 3 touchdowns au sol

Sur le terrain, Deshaun Watson est un des meilleurs quarterbacks de la ligue. Mais verra-t-il le terrain ? Poursuivi au civil et au pénal, Deshaun Watson est pour le moment disponible puisque non suspendu. Malgré un jeu de course inefficient et une défense absente en 2020, il a une nouvelle fois prouvé qu’il est un des meilleurs quarterbacks de la ligue. Difficile de vraiment se projeter dans le futur pour Watson, mais sur le terrain il mérite cette 4e place.

5. Russell Wilson, Seattle Seahawks

Stats 2020 : 16 matches, 4 212 yards, 40 touchdowns, 13 interceptions, 513 yards au sol, 2 touchdowns au sol

Pour la huitième saison consécutive, record en NFL, Russell Wilson a encaissé plus de 40 sacks. Cette statistique illustre encore et toujours la carrière de Wilson : joueur extraordinaire dans le jeu, il paye une protection insuffisante et un jeu parfois trop risqué. Il reste cependant un des joueurs les plus constants des cinq dernières années et sera encore très attendu en 2021. La bonne nouvelle, c’est qu’il a plus de receveurs de talents que jamais, la mauvaise c’est que la ligne ne semble pas vraiment meilleure.

6. Matt Ryan, Atlanta Falcons

Stats 2020 : 16 matches, 4 581 yards, 26 touchdowns, 11 interceptions, 92 yards au sol, 2 touchdowns au sol

Si l’équipe des Falcons n’est pas au mieux au global, Matt Ryan est toujours aussi performant. L’ancien MVP a réussi à faire de l’attaque d’Atlanta la 5e plus prolifique dans les airs, malgré un Julio Jones blessé et une aide quasi nulle du jeu de course, sans parler d’une défense catastrophique et d’une ligne inconstante. Ryan est une lumière dans la nuit, et il est toujours capable de porter son équipe sur son dos. Avec l’arrivée de Kyle Pitts, il aura encore de belles armes et devra mener la transition vers une nouvelle ère en Géorgie.

LES STARS

7. Josh Allen, Buffalo Bills

Stats 2020 : 16 matches, 4 544 yards, 37 touchdowns, 10 interceptions, 421 yards au sol, 8 touchdowns au sol

Josh Allen est à l’image des Bills, en pleine progression chaque année. Arrivé très « brut » en NFL, il n’a cessé de devenir meilleur chaque semaine, au point de devenir un franchise quarterback en 2021. Second du vote de MVP, il a réussi une saison à 107.2 d’évaluation avec 69.2% de réussite à la passe (+10.4% par rapport à 2019) et 7.9 yards par passe (+1.2). Simple phénomène d’une saison ou tendance durable ? La progression constante d’Allen donne envie d’être optimiste, et une deuxième saison de ce niveau ferait de lui une superstar.

8. Matthew Stafford, Los Angeles Rams

Stats 2020 : 16 matches, 4 084 yards, 26 touchdowns, 10 interceptions, 112 yards au sol

Contrairement à Barry Sanders et Megatron, Matthew Stafford a réussi à s’échapper de Detroit pour trouver un nouveau souffle. Toujours aussi performant saison après saison, Stafford retrouve un effectif plus complet que ce qu’il n’a jamais connu, avec une attaque complète et une défense redoutable, ce qui soulage aussi un quarterback et ce que Stafford a très rarement connu. Avec la blessure de Cam Akers, la pression est plus forte que jamais pour l’ancien joueur de Georgia, qui devra enfin prouver qu’il n’est pas seulement un grand quarterback de saison régulière, mais aussi un joueur capable de porter son équipe en playoffs.

9. Dak Prescott, Dallas Cowboys

Stats 2020 : 5 matches, 1 856 yards, 9 touchdowns, 4 Interceptions, 93 yards au sol, 3 touchdowns au sol

Alors que Jared Goff et Carson Wentz, les deux premiers choix de la draft 2016, sont loin derrière, Dak Prescott (choix 135) est lui dans le top 10. Il faut dire qu’il brille par sa constance depuis son arrivée dans la ligue, et qu’il est le moteur de l’attaque des Cowboys. Son absence la saison dernière après seulement 5 matches suite à une grave blessure a montré que sans lui la machine se grippe rapidement. Kellen Moore sait comment utiliser le joueur, qui maximise cette attaque avec un QI football supérieur. Il aurait pu être plus haut, mais sa blessure le pénalise un peu car c’est toujours l’incertitude.

 

10. Lamar Jackson, Baltimore Ravens

Stats 2020 : 15 matches, 2 757 yards, 26 touchdowns, 9 interceptions, 1 005 yards au sol, 7 touchdowns au sol

Lamar Jackson n’est pas un quarterback traditionnel, et sûrement pas un top 10 lanceurs, mais il est un joueur incroyablement efficace et polyvalent qui enchaîne les victoires. En 3 saisons, il cumule 30 victoires pour 7 défaites et de nombreuses récompenses individuelles dont un titre de MVP. Version améliorée de Michael Vick, il lui reste à franchir un palier en playoffs. Il a le temps, et cela va dans le bon sens car il a enregistré sa première victoire en match éliminatoire l’année dernière contre les Titans. Point supplémentaire, il est un des joueurs les plus funs à regarder sur un terrain.

11. Ryan Tannehill, Tennessee Titans

Stats 2020 : 16 matches, 3 819 yards, 33 touchdowns, 7 interceptions, 266 yards au sol, 7 touchdowns au sol

La belle histoire de ces deux dernières saisons. Incapable de passer un cap à Miami sous Adam Gase, Tannehill s’est métamorphosé à Tennessee, devenant un game manager de grand talent. Attendu au tournant après une belle saison 2019, l’ancien quarterback de Texas A&M a fait mieux que confirmer en 2020, il a encore été meilleur. Ne commettant que peu d’erreurs, il est l’élement manquant à cette attaque pour devenir létale. En 2021 il aura encore plus de cibles avec Julio Jones, de quoi être optimiste pour la suite malgré le départ d’Arthur Smith. Tannehill n’est pas une superstar, mais il est la preuve qu’un bon mariage entre un game manager est une attaque bien structurée peut changer une équipe.

12. Derek Carr, Las Vegas Raiders

Stats 2020 : 16 matches, 4 103 yards, 27 touchdowns, 9 interceptions, 140 yards au sol, 3 touchdowns au sol

Si les Raiders ont loupé les playoffs en 2020, ils le doivent à leur défense plus qu’a l’attaque. Menée par Derek Carr, cette dernière a marqué sur 47,9% des drives offensifs, soit la 2e meilleure marque de la ligue à égalité avec les Titans et les Chiefs. Derek Carr continue de remonter la pente après deux saisons moyennes en 2017 et 2018, et il a réussi à maintenir Las Vegas à flot. Avec une ligne offensive affaiblie la saison prochaine s’annonce plus difficile, mais Carr reste une star de cette ligue capable de dynamiter un match à lui tout seul.

STARS EN DECLIN / JEUNES PROMETTEURS

13. Baker Mayfield, Cleveland Browns

Stats 2020 : 16 matches, 3 563 yards, 26 touchdowns, 8 interceptions, 165 yards au sol, 1 touchdown au sol

Peu de quarterbacks ont été aussi bien entouré en 2020, avec une ligne hors norme et un jeu de course ultra efficace. Cependant, il faut rendre hommage à l’ancien quarterback d’Oklahoma qui a su se relever après une saison sophomore difficile pour rendre une copie bien plus propre la saison dernière. Il est aujourd’hui un excellent game manager, et ne faut pas grand-chose avant de faire de lui une star. Si on compare à un autre gestionnaire, Ryan Tannehill, il lui faut emmener son équipe un peu plus loin en playoffs et être plus décisif semaine après semaine. Il peut grimper haut dans le classement après une nouvelle grosse saison, mais il a déjà réussi à ramener l’espoir à Cleveland : c’est déjà beaucoup.

14. Justin Herbert, Los Angeles Chargers

Stats 2020 : 15 matches, 4 336 yards, 31 touchdowns, 10 interceptions, 234 yards au sol, 5 touchdowns au sol

Peut-être le quarterback le plus difficile à placer. Si on se projette après une saison rookie historique, il pourrait être top 10, mais certains destins comme celui de RGIII incite à la prudence. Le paradoxe de Justin Herbert est qu’il est plus efficace sous pression que tranquille dans sa poche, ça sera son principal axe de progression attendu, surtout qu’il devrait être mieux protégé cette année avec notamment le recrutement du centre Corey Linsley. La lune de miel est terminée, et la pression sera énorme sur les épaules du jeune quarterback.

15. Ben Roethlisberger, Pittsburgh Steelers

Stats 2020 : 15 matches, 3 803 yards, 33 touchdowns, 10 interceptions, 11 yards au sol

Big Ben a connu une carrière exceptionnelle, et il aura sûrement son buste à Canton après sa carrière. Cependant la saison 2021 s’annonce difficile pour un quarterback qui rentre dans la dernière partie de sa carrière. S’il a réussi une bonne saison statistique après une année quasi-blanche, il a manqué de jus en fin de saison et sa capacité à tenir une saison entière est en doute. La ligne s’est considérablement affaiblie pour 2021, et cela risque d’avoir un gros impact sur la production du quarterback. Roethlisberger saura-t-il une nouvelle fois surprendre positivement ? Le doute est permis.

16. Kyler Murray, Arizona Cardinals

Stats 2020 : 16 matches, 3 971 yards, 26 touchdowns, 12 interceptions, 819 yards au sol, 11 touchdowns au sol

Comme Justin Herbet ou Baker Mayfield, Kyler Murray fait partie de cette nouvelle génération de quarterback qui pourrait prendre le pouvoir vite. Joueur extrêmement mobile et spectaculaire, il lui manque encore une saison référence, sachant qu’il est très bien entouré et qu’il en a les capacités. Il doit briser le plafond de verre et faire gagner son équipe. Tout autre résultat que les playoffs serait une déception.

17. Kirk Cousins , Minnesota Vikings

Stats 2020 : 16 matches, 4 265 yards, 35 touchdowns, 13 interceptions, 156 yards au sol, 1 touchdown au sol

Kirk Cousins est symptomatique du quarterback bon. Pas très bon, pas mauvais, sur l’ensemble d’une saison il sera juste bon. Bien aidé par ses skill players et malgré une mauvaise ligne il a encore réalisé une belle saison statistique en 2020. L’effectif autour n’étais pas suffisant pour atteindre les playoffs, mais lui n’a pas à rougir de sa performance. Il ne fait pas gagner seul son équipe, mais il est capable de tirer le meilleur de son attaque. Solide.

18. Joe Burrow, Cincinnati Bengals

Stats 2020 : 10 matches, 2 688 yards, 13 touchdowns, 5 interceptions, 142 yards au sol, 3 touchdowns au sol

Encore une projection ici. Joe Burrow a montré de belles choses malgré une ligne poreuse en 2020, avant de se blesser gravement. S’il revient à 100%, et sachant il va avoir une bien meilleure équipe autour de lui notamment son ancien ami de LSU Ja’Marr Chase, il devrait avoir l’occasion d’exprimer son talent. Dans une division AFC Nord redoutable, il n’aura pas la pression de devoir accrocher les playoffs, mais une progression est attendue notamment sur les lancés longs.

LES BONS QUARTERBACKS

19. Ryan Fitzpatrick, Washington Football Team

Stats 2020 : 9 matches, 2 091 yards, 13 touchdowns, 8 interceptions, 151 yards au sol, 2 touchdowns au sol

Fitzmagic reprend du service, et il va être titularisé dans une 9e franchise NFL dans sa carrière. Comme Kirk Cousins, difficile d’en attendre une performance hors norme mais il devrait faire le travail. La bonne nouvelle pour lui est qu’il sera bien entouré, et il aura pour objectif de permettre à Washington de faire le doublé en NFC Est pour mettre fin à une malédiction de presque 20 ans. Leader incontesté, il a l’intelligence de ne pas en faire trop, et il pourrait être parfait pour le système de Ron Rivera.

20. Jimmy Garoppolo, San Francisco 49ers

Stats 2020 : 6 matches, 1 096 yards, 7 touchdowns, 5 interceptions, 25 yards au sol

Après avoir connu une première saison complète en 2019, menant son équipe au Super Bowl (dans un système où le quarterback n’est pas aussi important que dans d’autres), il a connu à nouveau une grave blessure en 2020, dans une saison galère pour lui et son équipe. De retour à 100%, il a encore normalement une saison devant lui tant Trey Lance est brut, et il va profiter d’un effectif au complet pour débuter la saison. Il convient au système Shanahan, et devrait faire le travail si son corps le laisse tranquille.

21. Carson Wentz, Indianapolis Colts

Stats 2020 : 12 matches, 2 620 yards, 16 touchdowns, 15 interceptions, 276 yards au sol, 5 touchdowns au sol

Carson Went est probablement la plus grosse énigme de la saison. Quasiment MVP en 2017, il a alterné le bon et le (très) mauvais depuis. Miné par les blessures, il s’est totalement effondré en 2020, devenant le pire quarterback de la ligue selon PFF avec notamment 24 jeux « méritants » des interceptions. Dans un nouvel environnement et entouré par son ancien coordinateur offensif Franck Reich, Wentz doit relancer sa carrière. Le début de saison s’annonce compliquée, puisque le fragile quarterback a déjà connu une grave blessure au pied.

22. Jared Goff, Lions

Stats 2020 : 15 matches, 3 952 yards, 20 touchdowns, 13 interceptions, 99 yards au sol, 4 touchdowns au sol

Après le numéro 2 de la draft 2016, voici le numéro 1. En retrait depuis deux saisons, Goff n’a lui non plus pas atteint les espérances placées en lui. Malgré un groupe de receveurs XXL et un excellent coaching, il n’a jamais réussi à être le type de quarterbacks qui fait gagner son équipe. Du côté de Detroit, il aura beaucoup moins de cibles (et de pression), mais une meilleure ligne. De quoi restaurer son crédit en tant que quarterback gestionnaire ?

23. Jameis Winston, New Orleans Saints

Stats 2020 : 4 matches, 75 yards, -6 yards à la course

Quel est le niveau de Jameis Winston ? Vous avez 4 heures. Joueur le plus divertissant de la ligue, il a marqué l’histoire à sa façon en 2019 avec 33 touchdowns et 30 interceptions. Remplaçant en 2020 aux Saints, il a été battu durant la saison par Taysom Hill qui a pris la place de Brees quand il était blessé. Jameis Winston va avoir sa chance en 2021 et il devra prouver qu’il a réussi à gommer ses trop nombreuses erreurs mentales qui le font sortir d’un match et qui font automatiquement perdre son équipe.

ROOKIES / QUARTERBACKS QUI DOIVENT PROUVER / QUARTERBACKS LIMITÉS

24. Trevor Lawrence, Jacksonville Jaguars

Stats 2020 : N/A (rookie)

Trevor Lawrence est le prospect le plus attendu depuis Andrew Luck, il est destiné à devenir un des meilleurs quarterbacks de la ligue. Cela reste cependant à prouver sur le terrain. Il aura la chance d’être relativement bien entourée, et d’avoir son coéquipier à Clemson Travis Etienne à ses côtés. Personne n’attend des Jaguars d’atteindre les playoffs en 2021, mais Lawrence doit donner de la vie à son équipe rapidement.

25. Daniel Jones, New York Giants

Stats 2020 : 14 matches, 2 943 yards, 11 touchdowns, 10 interceptions, 423 yards au sol, 1 touchdown au sol

S’il y a bien un joueur qui a la pression en 2021, c’est Daniel Jones. Décevant depuis sa sélection au 6e choix de la draft 2019, l’ancien quarterback de Duke va devoir faire beaucoup mieux. Il faut dire qu’il n’a jamais été aidé par le casting autour de lui, mais les arrivées de Kenny Golladay et Kadarius Toney notamment devrait donner beaucoup plus d’armes à Jones. Il va devoir limiter les erreurs, notamment les fumbles (29 en deux saisons !). L’objectif est clair pour lui : garder son poste.

26. Teddy Bridgewater, Denver Broncos

Stats 2020 : 15 matches, 3 733 yards, 15 touchdowns, 11 interceptions, 279 yards au sol, 5 touchdowns au sol

Après sa grave blessure, Teddy Bridgewater a confirmé ses deux dernières saisons qu’il avait le niveau requis en NFL. Malheureusement il n’a jamais pu franchir un cap, restant un bon titulaire sans plus. Trop conservateur et très inconstant en passe longue, il est pour l’instant un bon gestionnaire, mais ne fait pas gagner les matches seul. Heureusement pour lui, il va avoir un bel effectif autour de lui à Denver, ce qui lui donne des armes dans ce qui est surement sa dernière chance pour obtenir un poste de titulaire long terme.

27. Tua Tagovailoa, Miami Dolphins

Stats 2020 : 10 matches, 1 814 yards, 11 touchdowns, 5 interceptions, 109 yards au sol, 3 touchdowns au sol

Tua Tagovailoa n’est pas arrivé en NFL de manière optimale, puisque l’ancienne star d’Alabama est arrivé blessé chez les Dolphins, et a par conséquent connu une année rookie difficile. Son classement est un de ceux qui peut évolué le plus raidement, puisqu’il a maintenant eu une inter-saison entière pour apprendre l’attaque des deux coordinateurs offensifs, Eric Studesville et George Godsey. Il a un playbook adapté et des cibles, dont son encien coéquipier Jaylen Waddle. Il doit performer, et retrouver son aisance dans la poche qui a fait sa réputation pour devenir un grand espoir dans cette ligue.

28. Sam Darnold, Carolina Panthers

Stats 2020 : 12 matches, 2 208 yards, 9 touchdowns, 11 interceptions, 217 yards au sol, 2 touchdowns au sol

Ancien 3e choix de draft, Sam Darnold a déçu à New York. Pas aidé par le casting et par le « génie offensif » Adam Gase, il a la chance d’obtenir une possibilité de rédemption chez les Panthers. Dans l’équipe de Matt Rhule les skill players de talents sont légion, plutôt une bonne nouvelle pour l’ancien de USC. Pas d’axe de progression particulier, il va falloir tout faire mieux : précision, vision, résistance à la pression… Tout le monde n’a pas une seconde chance, à lui de la saisir et de ne pas se faire rattraper par ses anciens fantômes.

29. Zach Wilson, New York Jets

Stats 2020 : N/A (rookie)

Deuxième rookie de la liste, Zach Wilson est comme Lawrence décoté car rookie, il a donc tout à prouver. Belle histoire de la saison 2020 du CFB avec BYU, il possède un potentiel élevé avec un style de jeu proche de Mahomes, ce qui fait de lui un prospect excitant. Il disposera d’une attaque plutôt correcte pour sa première année, et les Jets semblent patients avec Wilson. Il devra faire oublier le loupé Sam Darnold, dans une ville en manque de victoire.

30. Jalen Hurts, Philadelphia Eagles

Stats 2020 : 1 061 yards, 6 touchdowns, 4 interceptions, 354 yards au sol, 3 touchdowns au sol

Sélectionné à la surprise générale au deuxième tour de la draft 2020, Jalen Hurts a été lancé dans le grand bain plus vite que prévu pour le dernier quart de la saison dernière. En quatre matches, il a alterné le bon et le moins bon, étant un prospect conforme à ce qui était attendu : joueur mobile et excellent leader, l’ancien d’Oklahoma doit progresser en précision de passe et en vision. Il n’a plus d’excuse cette année, avec les retours de blessures et un playbook fait pour lui. Il doit réussir, sous peine d’être vite remplacé.

31. Mac Jones, New England Patriots

Stats 2020 : N/A (rookie)

Mac Jones va avoir sa chance plus tôt que prévu, puisqu’il sera titulaire dès la semaine 1. Impeccable dans l’impitoyable attaque d’Alabama, il ne disposera pas des mêmes armes chez les Pats. Dans un style de quarterback de poche, il aura la lourde tâche de ramener l’équipe vers les sommets. 2021 sera pour lui une année de rodage, et les choses sérieuses commenceront normalement en 2022 où il devra redresser une attaque des Patriots plutôt faible sur le papier.

32. Justin Fields, Chicago Bears

Stats 2020 : N/A (rookie)

Comme pour Jones, le début de saison de Justin Fields sera probablement sur le banc. Et vu l’attaque des Bears, ce n’est peut-être pas plus mal. S’il semble être le prospect le plus prêt pour la NFL avec Lawrence, il aura le temps d’apprendre les schémas de jeu avant de connaître le feu des projecteurs. Chicago compte sur lui pour enfin redonner de la vie à l’attaque, et il pourrait avoir sa chance en milieu de saison.

33. Andy Dalton, Chicago Bears

Stats 2020 : 11 matches, 2 170 yards, 14 touchdowns, 8 interceptions, 114 yards au sol

Andy Dalton a été un grand quarterback, emmenant les Bengals en playoffs à de nombreuses reprises. Mais l’âge et les blessures ne laissent pas optimiste pour l’avenir. Sa dernière saison complète remonte à 2017, et son corps ne semble plus être au niveau que l’on a connu. Il va débuter la saison devant Fields, en tentant de garder sa place le plus longtemps possible. Tout est provisoire, mais Dalton l’est plus que les autres.

34. Tyrod Taylor, Houston Texans

Stats 2020 : 2 matches, 208 yards, 7 yards au sol

L’étrange carrière de Tyrod Taylor continue. Titulaire presque par accident pendant 3 saisons chez les Bills, Taylor est devenu un remplaçant de luxe. Après avoir perdu sa place de titulaire aux Chargers en 2020 à cause de Justin Herbert (et des médecins du club), il va avoir une nouvelle chance à Houston. La situation Deshaun Watson (voir plus haut) devrait lui faire débuter la saison, et il aura pour objectif de préparer le terrain pour David Mills ou une future recrue 2022. La définition même du « bridge » quarterback.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
ESPN Player

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés