[Draft] Un an après, on refait la Mock 2021 !

La rédaction de Touchdown Actu visionnaire ? Réponse après un an.

La draft est un événement difficile à prévoir quelques jours à l’avance, alors c’est presque impossible un an avant. Chaque année, un Zach Wilson ou un Joe Burrow va surgir de l’ombre, alors que d’autres joueurs vont s’effondrer.

La rédaction TDA avait tenté l’expérience il y un an, avec une réussite relative. Retour sur une mock draft 2021 réalisée en mai 2020. Notre choix et en-dessous où a été sélectionné le joueur. Nos pronostics étaient parfois proches de la réalité, parfois pas du tout !

1. Jacksonville Jaguars : Trevor Lawrence, QB, Clemson

Choix réel : Tour 1, Choix 1 par les Jaguars

Bonne équipe, bonne recrue ! Cette revue commence bien pour l’équipe TDA (cela va se compliquer). Rien d’exceptionnel ici, s’il était destiné à être le premier choix depuis le high school, Trevor Lawrence a eu le mérite de confirmer et de ne jamais décevoir. À noter que les Jaguars étaient déjà prévu pour récupérer le #1 de la draft et donc d’effectuer la pire saison 2020 des 32 franchises.

Sa fiche ici :  Trevor Lawrence.

2. Cincinnati Bengals : Penei Sewell, OT, Oregon

Choix réel : Tour 1, Choix 7 par les Lions

Pas loin du deux sur deux mais les Bengals ont choisi une autre direction. Cependant comme attendu Sewell a fini premier tackle de cette cuvée. Son opt-out n’a pas eu d’impact sur sa valeur et il est vu par certain comme un tackle générationnel.

Sa fiche ici :  Penei Sewell.

3. Washington Redskins : Ja’Marr Chase, WR, LSU

Choix réel : Tour 1, Choix 5 par les Bengals

Un profil très similaire à Sewell, au sens où Chase était vu dès l’année dernière comme un prospect incroyable, et la décision d’opt-out n’a eu aucune conséquence. Il rejoint Joe Burrow dans la grande ligue, son quarterback en 2019 avec LSU. En se qualifiant pour les playoffs malgré un bilan négatif (7-9), Washington a finalement attendu le 3e tour (Dyami Brown) pour son escouade de receveurs, déjà renforcée lors du marché avec Curtis Samuel.

Sa fiche ici : Ja’Marr Chase.

4. New York Giants : Micah Parsons, LB, Penn State

Choix réel : Tour 1, Choix 12 par les Dallas Cowboys

Attendu comme le meilleur linebacker de la draft, Micah Parsons a lui aussi choisi d’opt out la saison 2020. Pourtant sa valeur a fluctué, notamment suite aux révélations sur une affaire de harcèlement en université dont il aurait été le meneur. Il a cependant été choisi très haut, comme deuxième défenseur de la draft et c’est bien en NFC Est qu’il évoluera, mais chez les rivaux de Dallas.

Sa fiche ici : Micah Parsons.

5. Miami Dolphins : Justyn Ross, WR, Clemson

Choix réel : retour en université.

Le genre de trajectoire qu’on ne peut prévoir. Le niveau qu’il avait montré en 2018 et 2019 devait lui assurer une place dans le top 10 de la draft 2021. Gravement blessé avant la saison 2020, Justyn Ross n’a pu jouer mais il sera de retour à Clemson en 2021 pour redorer son blason. Les Dolphins ont eux effectivement drafté un receveur tout en haut de leur draft, en la personne de Jaylen Waddle.

6. Carolina Panthers : Justin Fields, QB, Ohio State

Choix réel : Tour 1, Choix 11 par les Bears

Attendu comme le deuxième quarterback de la cuvée encore en Février, Fields a finalement fini 4e lanceur et aux portes du top 10. Mais le quarterback d’Ohio State sera tout de même titulaire en NFL, en 2021 ou en 2022. Les Jets et les 49ers se sont-ils trompés ? En mai 2020, lorsque cette mock draft a été réalisée, Zach Wilson sortait d’une saison avec 11 touchdowns lancés pour 9 interceptions !

Quant aux Panthers, ils n’ont pas sélectionnés de quarterback suite à l’arrivée de Sam Darnold.

Sa fiche ici :  Justin Fields.

7. New York Jets : Patrick Surtain II, CB, Alabama

Choix réel : Tour 1, Choix 9 par les Broncos

Encore une fois, pas loin d’être juste. Patrick Surtain a fini 9e choix. L’ancien d’Alabama est un joueur aussi rassurant que talentueux et il a tout pour réussir en NFL. En besoin d’un CB1, les Jets ont néanmoins privilégié d’autres positions. De plus, à cette époque Sam Darnold avait encore une saison devant lui pour continuer à être le visage de cette franchise. Raté. Et les Jets ont sélectionné un quarterback en 2021.

Sa fiche ici : Patrick Surtain II.

8. Las Vegas Raiders : Marvin Wilson, DT, Florida State

Choix réel : Non drafté

En voilà un qui aurait mieux fait d’opt out. Attendu au premier tour, Wilson a fini non drafté ! S’il a signé un contrat avec les Browns (192 000 dollars garantis, soit plus que de nombreux joueurs draftés), le defensive tackle a vu sa cote s’effondrer en 2020 semaine après semaine. Transparent sur le terrain, il a incarné la chute aux enfers de Florida State. Encore 2e, 3e ou 4e tour dans les mocks quelques jours avant la draft, sa chute est spectaculaire, presque inédite. A lui de prouver que c’était une erreur.

Sa fiche ici : Marvin Wilson.

9. Atlanta Falcons : Gregory Rousseau, DE, Miami

Choix réel : Tour 1, Choix 30 par les Bills

Un autre cas intéressant. Attendu comme le EDGE numéro 1, la cote de Rousseau a descendu notamment à cause de son opt out et du fait qu’il n’a qu’une seule saison en université. Lors de son Pro Day, où il n’a pas été mauvais, son coéquipier Jaelan Phillips a pris toute la lumière et Rousseau a glissé dans ce 1e tour.

Il reste cependant un gros potentiel et son combo qualités/défauts en font un joueur polyvalent, pouvant attaquer la poche depuis l’extérieur ou l’intérieur. Les Bills l’ont choisi puis pour contrebalancer ce pari, ils ont ajouté à cette position, un joueur au « plafond » moins élevé mais au « plancher » bien plus solide : Carlos Basham.

Sa fiche ici :  Gregory Rousseau.

10. Detroit Lions : Alex Leatherwood, OT, Alabama

Choix réel : Tour 1, Choix 17 par les Raiders

Trajectoire surprenante pour le tackle Alex Leatherwood. Attendu comme un top 10, il a montré en 2020 que, bien que talentueux, sa marge de progression n’est peut-être pas aussi importante que prévue. Il était donc attendu plus bas sauf que les Raiders ont créé la surprise en le prenant en 17e position. Il ne finit donc pas si loin de son estimation un an après. Muni de long bras et avec des qualités athlétiques au-dessus de la moyenne, encore mise en évidence lors de son Pro Day, Alex Leatherwood devrait démarrer sur le poste de tackle droit, au sein d’une ligne offensive très remaniée pour 2021. Les Lions eux, ont réalisé un des plus beau coup de la draft 2021, en récupérant Penei Sewell.

Sa fiche ici :  Alex Leatherwood.

11. Arizona Cardinals : Shaun Wade, CB, Ohio State

Choix réel : Tour 5, Choix 160 par les Ravens

Une chute prévisible, la projection étant importante. Performant dans le slot, Shaun Wade a voulu prouver qu’il pouvait évoluer à l’extérieur. Il n’aurait pas du ! Sa saison 2020 a été catastrophique et logiquement il a dégringolé dans les évaluations des scouts. Pari perdu, mais une place dans une des meilleures équipes de la ligue. Nul doute qu’avec Baltimore, Shaun Wade pourrait devenir un de ces joueurs, mentionnés parmi les bons joueurs NFL à avoir été sélectionné au 5e tour. Attendus pour prendre un cornerback dès le 1e tour, les Cardinals n’ont adressé le poste que bien plus tard lors de la draft 2021.

Sa fiche ici : Shaun Wade.

12. Miami Dolphins : Creed Humphrey, C/G, Oklahoma

Choix réel : Tour 2, Choix 63 par les Chiefs

Le meilleur centre de la cuvée ? Il a finalement fini 2e centre, loin de la douzième place. Pas forcément un désaveu pour un joueur évoluant à un poste très peu mis en valeur, mais une petite chute pas forcément en rapport avec la performance. Il a été bon, très bon même avec Oklahoma en 2020. Patient, les Chiefs ont encore récupéré un joueur pour l’intérieur d’une ligne offensive qui a, désormais, plus que fière allure.

Sa fiche ici : Creed Humphrey.

13. New England Patriots : Dylan Moses, LB, Alabama

Choix réel : Non drafté

Pour la deuxième et dernière fois dans ce top 32, un joueur a fini non drafté. Mais celui ci était beaucoup plus prévisible. Après une grave blessure, nous avions fait le pari que le joueur reviendrait à son niveau de 2018, cela n’a clairement pas été le cas. Vitesse, explosivité, réactivité… ce n’est plus le même joueur, et cela se ressent sur le terrain. Sa non-sélection à la draft reste une surprise, mais il n’était plus attendu dans les premiers tours depuis longtemps. Sans réel besoin au poste, les Jaguars de Jacksonville le récupèrent après la draft. Ils auront le loisir de voir si Dylan Moses parvient à compenser par sa science du jeu et sa qualité de plaquage. Les Patriots ont eux misé sur un autre linebacker : Cameron McGrone au 5e tour.

Quant à Mac Jones, choisi au 1e tour par New England, il sortait de trois bons matchs en remplacement de Tua Tagovailoa. Pourtant, la grande majorité des observateurs parlaient déjà de la recrue 5 étoiles Bryce Young comme du quarterback pour la saison 2020. Il n’en fut rien, Mac Jones remporta la compétition lors du camp puis fit la saison que l’on sait.

Sa fiche ici : Dylan Moses.

14. Denver Broncos : Walker Little, OT, Stanford

Choix réel : Tour 2, Choix 45 par les Jaguars

Autre joueur, autre pari. Après une saison 2019 loupée sur blessure, nous pensions que Walker Little reviendrait en 2020 pour prouver sa valeur. Il a finalement opt-out et sa cote a chuté vu la profondeur de la classe. Mais il a quand même été sélectionné dans le top 50. C’est un risque, mais le talent est là pour l’ancienne recrue 5 étoiles. Cam Robinson signé pour la saison (tag), les Jaguars pourront évaluer s’il peut devenir le protecteur de Trevor Lawrence sur le long terme. Les Broncos eux ont choisi ne pas adresser le poste de tackle offensif. Erreur ?

15. Green Bay Packers : Devonta Smith, WR, Alabama

Choix réel : Tour 1, Choix 10 par les Eagles

Il y avait de grandes attentes concernant Devonta Smith : il a largement dépassé les limites de l’imaginable, au point de devenir le premier receveur Heisman Trophy depuis 30 ans ! Ce qui l’a empêché d’être top 5 est un physique atypique qui peut faire peur. Fin et rapide, il a montré que son potentiel est encore plus haut qu’attendu et le top 10 semble mérité. Lancé dans le grand bain pour de bon, Jalen Hurts espère profiter avec Philadelphie, du talent d’un receveur avec qui il a joué à Alabama (saison 2018). Aaron Rodgers aura néanmoins une nouvelle cible en 2021 avec son homonyme Amari : Rodgers to Rodgers !

Sa fiche ici :  Devonta Smith.

16. Indianapolis Colts : Paulson Adebo, CB, Stanford

Choix réel : Tour 3, Choix 76 par les Saints

Voici un joueur qui aurait peut-être dû jouer au lieu de opt out. Après deux saisons 2018 et 2019 formidables, Paulson Adebo était envisagé comme un des meilleurs cornerbacks de la cuvée 2021. Son renoncement a permis à de nombreux cornerbacks (qui ont joué) de lui passer devant. Il est donc descendu au troisième tour mais devrait pouvoir bénéficier d’un joli temps de jeu chez les Saints.

Après la saison 2019, les cornerbacks Jaycee Horn et Greg Newsome étaient connus par tous ceux suivant le football universitaire, mais c’est bien en 2020 qu’ils ont confirmé les attentes et mérité un choix du 1e tour.

Sa fiche ici : Paulson Adebo.

17. Chicago Bears : Trey Lance, QB, North Dakota State

Choix réel : Tour 1, Choix 3 par les 49ers

Auteur de seulement 17 matchs en deuxième division universitaire, il est un phénomène physique mais ses capacités au lancer sont un gros point d’interrogation. Costaud et portant très bien le cuir (1243 yards et 16 touchdowns au sol en 17 matchs), sa fiabilité dans le jeu de passe doit progresser. Kyle Shanahan va avoir la pression pour faire de Trey Lance un franchise QB mais il semble être l’homme idoine pour cette tâche.

Peu recruté à sa sortie du lycée, ou alors pour jouer safety ou receveur, Trey Lance a préféré rejoindre une université du second niveau mais un programme lui proposant de jouer la position qu’il voulait : quarterback. Il a eu le temps de redshirt (s’entrainant et ne lançant qu’une passe sa première saison) puis de prendre les rênes d’une université restant sur 7 titres de champion en 8 saisons ! Il a bien entendu gagné le titre FCS (second niveau universitaire) en 2019. Le niveau FCS et ses conférences ayant décidé de ne pas jouer la saison d’automne, Trey Lance n’a joué qu’un seul match en 2020 : 2 touchdowns et une interception, 149 yards lancés avec 15 passes complétées sur 30 mais 143 yards et 2 TDs en portant le ballon. Son père, Carlton Lance, a lui joué cornerback en NFL Europe avec les London Monarchs en 1995.

Sa fiche ici : Trey Lance.

Plus sur cet enfant du Minnesota (coté rural), ci-dessous (en version originale).

18. Jacksonville Jaguars : Samuel Cosmi, OT, Texas

Choix réel : Tour 2, Choix 52 par Washington

Petite chute le jour de la draft pour Samuel Cosmi mais le talent est là. Il fait partie de ceux qui seront titulaire jour 1, vu le niveau de sa concurrence à Washington. Expérimenté (34 fois titulaire) et leader, il va faire un bien fou à la ligne de « l’équipe de football », qui a potentiellement une attaque explosive pour 2021. Si un quarterback serait une sélection logique en 2022, celui-ci pourra bénéficier d’un tackle de talent avec déjà une saison NFL dans les jambes.

Sa fiche ici : Samuel Cosmi.

19. Los Angeles Chargers : Jaylen Mayfield, OT, Michigan

Choix réel : Tour 3, Choix 68 par les Falcons

Encore un homme de ligne qui n’a pas forcément atteint le niveau attendu. Jalen Mayfield est un potentiel monstre, mais il est encore brut et son meilleur poste n’est pas encore connu. Puissant mais peu athlétique, Jalen Mayfield devrait passer du poste de tackle à celui guard en NFL. Dans ce contexte, sa sélection au tour 3 fait sens puisqu’il est attirant sans être une assurance tous risques. Les Chargers ont pu récupérer un tackle offensif de meilleur niveau avec Rashawn Slater.

Sa fiche ici : Jalen Mayfield.

20. Cleveland Browns : Xavier Thomas, DE, Clemson

Choix réel : retour en université

Après une saison 2019 moyenne, Thomas n’a eu que peu l’occasion de s’exprimer en 2020 puisqu’il n’a joué que 5 matches. De retour à Clemson, la prochaine saison sera décisive pour lui, puisqu’elle peut faire de lui un 1er tour de draft mais aussi un 6e tour en cas de contre performance. La ligne défensive de Clemson recèle déjà de beaucoup de pépites (Bresee et Murphy), à lui de prouver qu’il peut justifier une sélection dans le top 50 de la draft 2022. Après la signature de Jadeveon Clowney, il était peu probable que les Browns sélectionnent un defensive-end, mais ça en mai 2020, nous ne pouvions le prévoir.

21. Tennessee Titans : Rashod Bateman, WR, Minnesota

Choix réel : Tour 1, Choix 27 par les Ravens

Voilà un joueur qui a été sélectionné à peu près au niveau attendu. Receveur polyvalent, capable d’évoluer à l’extérieur ou dans le slot, Bateman est un joueur de grand talent, qui a pour seul défaut un trop grand nombre de drops. Il va faire beaucoup de bien à l’attaque des Ravens, qui semble vouloir équilibrer les menaces entre le sol et les airs. Dez Fitzpatrick ressemble à une bonne affaire pour les Titans (choix 109) car il est grand et rapide mais cela sera t’il suffisant pour équilibrer leur attaque ?

Sa fiche ici : Rashod Bateman.

22. Philadelphia Eagles : Jevon Holland, S, Oregon

Choix réel : Tour 2, Choix 36 par les Dolphins

Un an après, Jevon Holland est toujours un safety qui divise. Il est tellement polyvalent que personne n’est d’accord sur sa meilleure utilisation, ce qui est une opportunité et une menace dans le même temps. Il a finalement été appelé au début du second tour, ce qui n’est pas loin du niveau attendu. Miami s’en frotte les mains et s’est même permis de terminer le contrat de Bobby McCain dans la foulée de la draft.

Sa fiche ici : Jevon Holland.

23. Tampa Bay Buccaneers : Carlos Basham, Edge, Wake Forest

Choix réel : Tour 2, Choix 61 par les Bills

Encore un joueur qui a fait une excellente saison mais n’a peut-être pas atteint le potentiel attendu pour finir au premier tour. Pass-rusher extrêmement physique, il va pouvoir se développer dans une des meilleures équipes de la ligue (Bills), une belle opportunité. Les Buccaneers, finalement champion à l’issu de la saison 2020, ont effectivement choisi un pass rusher au 1e tour : Joe Tryon.

Sa fiche ici : Carlos Basham.

24. Dallas Cowboys : Eric Stokes, CB, Georgia

Choix réel : Tour 1, Choix 29 par les Packers

Conséquence directe de la finale de conférence ou non, les Packers ont choisi Eric Stokes pour renforcer le poste de cornerback. Le talentueux défenseur de Georgia a été pris proche de ce qui était anticipé un an avant, même si sa saison 2020 n’avait pas affirmé son potentiel d’être un choix du 1e tour. Son expérience dans la meilleure conférence universitaire ainsi que ses excellents tests athlétiques lors de son Pro Day, lui ont néanmoins permis de participer à la soirée du jeudi. Après la sélection d’un linebacker au 1e tour, les Cowboys ont adressé la position de cornerback dès le second tour (Kelvin Joseph).

Sa fiche ici : Eric Stokes.

25. Pittsburgh Steelers : Wyatt Davis, G, Ohio State

Choix réel : Tour 3, Choix 86 par les Vikings

La chute la plus inexplicable de la draft ? Il est difficile de comprendre comment un guard aussi complet que Wyatt Davis a pu tomber si bas. Peut-être un problème médical comme pour d’autres, ce qui pourrait expliquer le choix en 68. Cela ressemble en tout cas à une belle affaire pour Minnesota et Davis pourrait postuler à une place de titulaire. Quant aux Steelers, s’ils ont patienté jusqu’au 3e tour, ils ont effectivement ajouté un guard de qualité (Kendrick Green) à leur ligne offensive et ce, juste après la sélection de Wyatt Davis par les Vikings !

Sa fiche ici : Wyatt Davis.

26. Buffalo Bills : Asante Samuel Jr., CB, Florida State

Choix réel : Tour 2, Choix 47 par les Chargers

Encore un joueur qui pouvait prétendre au premier tour mais qui a finalement du attendre un peu plus longtemps. Joueur aussi décisif que spectaculaire, il n’a pas le physique parfait pour un cornerback, mais il a su convaincre les Chargers de faire le pari.

Sa fiche ici : Asante Samuel Jr.

27. Seattle Seahawks : Liam Eichenberg, OT, Notre Dame

Choix réel : Tour 2, Choix 42 par les Dolphins

Le pilier de Notre Dame a réussi une saison exceptionnelle en 2020, ne concédant aucun sack durant toute la saison. Pourtant le manque de mobilité de Liam Eichenberg lui a été fatal pour prétendre au premier tour. Une aubaine pour les Dolphins. Tua Tagovailoa étant gaucher, le nouveau venu s’occupera sans doute de son coté aveugle, sur la droite de la ligne offensive. Finalement privé de ce choix après l’échange pour Jamal Adams, les Seahawks ont sélectionné un tackle offensif lors du 6e tour (Stone Forsythe).

Sa fiche ici : Liam Eichenberg.

28. Minnesota Vikings : Jaylen Waddle, WR, Alabama

Choix réel : Tour 1, Choix 6 par les Dolphins

Voilà un joueur qui a fait bien mieux que prévu ! Vu comme un joueur intéressant, il a démontré qu’il était bien plus, profitant comme Devonta Smith des départs de Jerry Jeudy et de Henry Ruggs. Jaylen Waddle est une fusée, le receveur parfait pour la NFL moderne.

Sa fiche ici : Jaylen Waddle.

29. New Orleans Saints : Caleb Farley, CB, Virginia Tech

Choix réel : Tour 1, Choix 22 par les Titans

Pas de surprise, Caleb Farley a fini au premier tour. Et pourtant les problèmes médicaux qu’il a connu au dos ont fait croire à une chute probable, mais les Titans n’ont pas laissé passer l’occasion. Talentueux mais fragile, voici la définition de Caleb Farley, qui aura l’occasion de démontrer ses capacités en AFC Sud.

Fiche draft : Caleb Farley.

30. Kansas City Chiefs : Trey Smith, G, Tennessee

Choix réel : Tour 6, Choix 226 par les Chiefs

Bingo ! Trey Smith aux Chiefs, celui-là on l’avait. Oui mais. Loin, très loin du 1e tour. Lorsqu’il s’agit de problèmes médicaux, difficile de faire plus inquiétant que Trey Smith. Suite à des problèmes de caillots sanguins dans les poumons, il a loupé une grande partie de sa carrière universitaire. S’il est revenu en forme en 2020, nul doute que sa condition physique explique en grande partie sa chute. Reste à savoir s’il va retrouver 100% de ses capacités dans le Missouri. En plus du staff médical, il profitera de l’expertise de son nouveau coéquipier : le docteur Laurent Duvernay-Tardiff.

Sa fiche : Trey Smith.

31. San Francisco 49ers : Israel Mukuamu, CB, South Carolina

Choix réel : Tour 6, Choix 227 par les Cowboys

Sélectionné un choix après Trey Smith, comme dans notre mock draft ! Oui, mais Israel Mukuamu a été appelé 219 choix après son acolyte de South Carolina, Jaycee Horn. Dans l’ombre de ce dernier, il s’est même fait « piquer » son titre de cornerback le plus physique de la draft par Ifeatu Melifonwu (Lions). Il n’a pas montré en 2020 qu’il était aussi bon qu’attendu et il devra faire bien mieux dans le Texas. Défait au Super Bowl précédent, les 49ers étaient ici prévus pour y retourner, bien avant le début de la saison. Frappés par les blessures, ils n’ont finalement gagné que 6 matchs en 2020.

32. Baltimore Ravens : Rondale Moore, WR, Purdue

Choix réel : Tour 2, choix 49 par les Cardinals.

Encore une fusée dans cette draft mais Rondale Moore n’a clairement pas autant convaincu que Jaylen Waddle. Il faut dire qu’il n’a jamais vraiment produit depuis son historique saison freshman. Il reste donc une énigme plus qu’une valeur sûre, car pas épargné par les blessures. Le second tour semble juste, surtout qu’il rejoint une des attaques les plus excitantes de la ligue du coté de Phoenix. Les Ravens ont effectivement choisi un receveur au 1e tour mais un joueur d’un tout autre gabarit (Rashod Bateman).

Sa fiche ici : Rondale Moore.

Si cet exercice nous a permis quelques réussites, il a surtout montré à quel point il est difficile de prévoir quels joueurs seront choisis lors du 1e tour de la draft, un an avant. Mais qu’importe, dès demain : notre première mock draft 2022 !

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés
Parier en ligne sur la NFL avec