Touchdown Shop

[Fantasy] Semaine 4 : pour Olave l’affront

Vous êtes à 0-3, le rookie des Saints peut vous aider à vous relever.

C’est le retour de la rubrique Fantasy sur Touchdown Actu, chaque samedi retrouvez nos bons plans, nos coups de coeur, et les écueils à éviter.

Vous avez raté votre début de saison, trois défaites en autant de matches ? Vous êtes moqué par vos adversaires ? L’heure est venue de vous venger et de faire pleuvoir les points.

Les absents

Les semaines s’enchaînent et les bobos avec. Plusieurs titulaires seront absents pour cette 4e semaine. La coqueluche du début de saison chez les receveurs Amon Ra St Brown est forfait et laissera un vide important aussi bien chez les Lions que chez les managers de fantasy qui ont cru en lui. Autre absent de marque, le coureur David Montgomery. Sorti en début de match la semaine dernière, il n’est pas remis pour défier les Giants. A New York justement, les receveurs sont sur le flanc et laisse Daniel Jones toujours plus seul.

Quarterbacks

La valeur sûre : Russell Wilson. L’heure du déclic pour Wilson ? Après trois matches plus que poussif, un duel de division face à une défense de bas de tableau devrait permettre à Russell de redevenir « Dangerous ». La connexion avec Sutton fonctionne et Jerry Jeudy est de retour. Les Raiders ont concédé au moins 20 points aux quarterbacks adverses, de bonne augure pour une attaque qui a besoin d’un match référence.
Le pari : Trevor Lawrence. C’est le nom qui monte, y compris en fantasy. Le grand espoir confirme en ce début de saison son potentiel avec des prestations sérieuses et solides. Avec 23 points de moyenne, il s’impose comme un titulaire en puissance. Mais face aux Eagles invaincus, le match up sera encore un cran au-dessus. Lawrence devra encore monter le curseur. Bien entouré, il semble en être capable.
A éviter : Matt Stafford. Derrière une ligne encore incertaine et irrégulière, Matt Stafford devrait être régulièrement sous lés pression de la solide défense des 49ers, Nick Bosa en tête. Même avec Cooper Kupp, le quarterback devrait une nouvelle fois être limité dans ses performances et donc des statistiques.

Running back

La valeur sûre : Jamaal Williams. Avec D’Andre Swift très incertain, sa doublure devrait prendre la lumière. Déjà redoutablement efficace la semaine dernière après la blessure de son coéquipier, Williams fait parler sa polyvalence pour lui. Très efficace en goal line, il sait aussi gagner des yards grâce à son physique et ses efforts. Il sait aussi être une solution fiable en sorti de backfield. De quoi marquer une nouvelle fois de gros points.
Le pari : Breece Hall. Le rookie monte en puissance. La semaine dernière il a pour la première fois été plus utilisé que son compère Michael Carter. Sa polyvalence peut être un très gros atout dans les ligues PPR.
À éviter : Clyde Edwards-Helaire. Avec 9 points concédés par match et moins de 80 yards, le défi s’annonce costaud pour le coureur du Missouri. Trop. Manquant encore de régularité dans ses performances, et faisant face à Vita Vea puis Devin White en 2e lame, la soirée risque d’être longue.

Receveurs

La valeur sûre : Chris Olave. Receveur le plus productif parmi les rookies, il ne manque qu’un touchdown à Olave. Le backfield approximatif de Minnesota qui s’est montré très généreux avec les receveurs adverses les semaines passées pourrait être un terrain de jeu idéal pour qu’Olave vous permette de prendre un ascendant majeur dans votre match de la semaine.
Le pari : DJ Chark. L’attaque des Lions est la bonne surprise de ce début de saison. Mais avec Amon Ra St. Brown forfait, c’est bien DJ Chark qui sera la menace aérienne numéro un. Si sa connexion avec Goff n’est pas encore parfaite, la défense des Seahawks pourrait être un terrain de jeu favorable pour enfiler les yards et les points.
À éviter : Allen Lazard. Si l’attaque de Green Bay va mieux, ce n’est pas encore redevenu une puissance de feu aérienne. Et face aux Patriots, un Allen Lazard toujours diminué par sa cheville pourrait être bien contenu. L’émergence de Romeo Doubs offre désormais une autre alternative crédible à Rodgers et le jeu de course des Packers devrait également être remis au centre du jeu. Suffisant pour laisser Lazard au chaud sur le banc.

Tight end

La valeur sûre : Zach Ertz. Dépeuplé au poste de receveur, Kyler Murray devrait continuer à s’appuyer sur son tight end pour faire bouger les chaines. Ciblé 21 fois lors des deux derniers matches, les ligues PPR se raviront de l’apport de l’ancien Eagle.
Le pari : Daniel Bellinger. C’est la valeur montante dans l’attaque des Giants. Propulsé numéro 1 avec la blessure de Seals-Jones, le rookie prend à chaque match un peu plus d’épaisseur dans le jeu. Les blessures conjuguées de Shephard et Toney devraient l’impliquer encore d’avantage.
A éviter : Dawson Knox. Moins impliqué que la saison passée, Knox pâti de la pléthore de cibles dont disposent Josh Allen et notamment l’excellente forme de Stefon Diggs. Seulement 9 ballons captés et 71 yards en 3 matches, le rendement est loin d’être rentable pour un titulaire. Le backfield défensif des Ravens largement friable pourrait aussi offrir un terrain de jeu à un jeu long plus favorable aux receveurs qu’aux tight end de Buffalo.

Top 5 waivers de la semaine

1. Khalil Herbert – RB
2. Romeo Doubs – WR
3. Mack Hollins – WR
4. Daniel Bellinger – TE
5. Andy Dalton – QB

La Griz’League

Et 1, et 2, et 3-0, elle est facile quand on parle d’un champion du monde de foot, mais c’est bien le bilan d’Antoine qui réalise le début de saison parfait en s’offrant la tête de Romain, toujours champion en titre, mais mal embarqué en ce début de campagne. Deux autres invaincus, Mathieu qui balaye Alexandre très facilement, et Marc qui enchaine, porté par un Derrick Henry retrouvé et inflige au passage sa première défaite à Tiffany.

Victor débloque son compteur face à Gregory qui cherche encore à passer la barre des 100 points pour la première fois de la saison. Idem pour Xavier qui réalise la 2e meilleure performance de la semaine grâce à un « grand » Marquise Brown et la surprise Jamal Williams. Cruelle défaite pour Alain pour moins d’un demi point. Trahi par ses coureurs, il n’est plus invaincu.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires