Touchdown Shop

[Preview] Semaine 4 : Josh Allen vs. Lamar Jackson, AFC et MVP dans le viseur

Des deux meilleurs joueurs de la ligue face à face pour un duel électrique.

Après le retour sur terre des Dolphins, place désormais au reste de la NFL. Ce week-end, un affrontement attirera tout particulièrement notre attention, celui entre Josh Allen et Lamar Jackson. Les deux quarterbacks se battent pour une suprématie en AFC, mais aussi pour la course au MVP. C’est en tout cas LE duel à ne pas manquer.

Pour ce qui est du match à ne pas manquer de la semaine, il sera en prime time dimanche avec le remake du Super Bowl 2020. À l’affiche aussi Londres, Doug Pederson, et Justin Herbert. Voici justement le programme de la semaine 4.

Le match à ne pas manquer

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Tampa Bay Buccaneers (2-1) – Kansas City Chiefs (2-1)

Rappelez-vous : nous sommes en 2018, New England sort d’un Super Bowl perdu face aux Eagles et veut à tout prix reprendre son dû. Kansas City est l’équipe qui monte et qui fait peur à tout le monde. À la tête de ces deux équipes ? D’un côté, Tom Brady qui vient d’être élu MVP en 2017. De l’autre, Patrick Mahomes qui remportera le titre de MVP en 2018. Les deux formations s’affrontent en finale de conférence dans un match d’anthologie qui finira en prolongations. Deux semaines plus tard, Tom Brady empochera sa 6e bague et déjà des rumeurs de retraite au sommet commencent à fleurir. On se dit alors que la passation de pouvoir est en marche et qu’on ne verra plus de rencontre en ces deux hommes… Que neni !

Brady poursuit sa carrière, encore et encore. Depuis, ils se sont de nouveau joués à trois reprises, dont une fois au Super Bowl. Chacun a remporté une bague de plus et leurs chemins se croisent de nouveau ce dimanche. Cette fois-ci, cela ressemble fort au dernier affrontement entre deux QBs prédestinés au Hall of Fame (encore qu’avec Tom Brady on est à l’abri de rien). Pour revenir à l’actualité, Tampa Bay et Kansas City ont chuté pour la première fois de la saison la semaine dernière. Les lacunes ont été les mêmes : une absence de constance dans le jeu au sol et une ligne offensive perméable. Ce Sunday Night Football nous permettra de voir si ces maux sont bien réels ou si la défaite était un simple faux pas.

Le duel : Lamar Jackson vs. Josh Allen

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Baltimore Ravens (2-1) – Buffalo Bills (2-1)

Si la saison s’arrêtait maintenant, premièrement cela n’aurait aucun sens car nous ne sommes qu’à la quatrième journée, et deuxièmement Josh Allen et Lamar Jackson seraient certainement sur le podium du trophée de MVP. On ne sait pas dans quel ordre ils se retrouveraient, mais ils sont, avec Jalen Hurts, les trois joueurs les plus en forme de ce début de championnat. Draftés la même année (2018), ces deux lanceurs seront liés à jamais. Le Raven a déjà remporté un titre de meilleur joueur de la saison (2019). Allen, lui, s’en rapproche saison après saison. Voilà pourquoi une opposition entre c’est deux-là est toujours un évènement. La différence dimanche est qu’il n’affronteront pas la même défense.

Pour Lamar Jackson, la mission est difficile. Buffalo possède tout simplement l’une des meilleures escouades défensives de la ligue. Avec seulement 156.3 yards encaissés dans les airs par rencontre (2e en NFL) et 214 yards autorisés au total (1e), les attaques ont du mal à se frayer un chemin face à cette muraille. Normalement, les coéquipiers du quarterback de Baltimore savent faire. Avec 33 points engrangés par rencontre, ils forment l’attaque la plus prolifique de la ligue actuellement. Pour Josh Allen, la tâche semble plus facile. Une fois n’est pas coutume, les Ravens ont des difficultés défensives en ce moment, notamment dans les airs. C’est simple, ils sont la pire défense aérienne de la ligue (353.3 yards/match). L’ancien de Wyoming pourrait alors les découper.

La stat : 7.0

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Giants (2-1) – Chicago Bears (1-2)

Voilà la moyenne de yards gagnés par course par Chicago la semaine dernière. Les hommes de Matt Eberflus ont fait complétement exploser Houston, enregistrant pas moins de 281 yards au sol. Un nombre qui représente le plus haut total pour les Bears depuis 1984 et un certain Walter Payton. Cette fois-ci, la franchise de l’Illinois l’a fait avec Khalil Herbert. Le joueur de deuxième année a terminé la partie avec 157 yards en 20 courses et pourrait bien de nouveau être l’arme principale des visiteurs dimanche, car David Montgomery est toujours incertain. Les Giants sont prévenus, ils vont devoir ne laisser aucun espace dans ce secteur de jeu.

Mauvaise nouvelle, ce n’est pas forcément un point fort pour cette défense. Solide dans les airs (203.3 yards/match, 10e), elle a beaucoup plus de mal face aux running backs (138.3 yards/rencontre, 25e de la ligue). Le deux premier match de New York avaient été corrects face à la course, mais les Giants ont explosé contre Dallas, encaissant plus de 200 yards. Le sol sera aussi un élément essentiel de l’autre côté du terrain avec un Saquon Barkley qui revient à un très bon niveau et qui doit être le moteur de cette attaque des Giants.

Le joueur : Justin Herbert

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Houston Texans (0-2-1) – Los Angeles Chargers (1-2)

Justin Herbert est le baromètre des Chargers. Ou plutôt son état de santé. Lors du premier match de la saison, le quarterback a pris feu face aux Raiders avec notamment 3 touchdowns et une victoire à la clé. Depuis, le lanceur s’est blessé aux côtes et l’attaque de Los Angeles n’est plus la même. Face aux Chiefs il n’a pas réussi à revenir. Contre les Jaguars, on a bien senti qu’il n’était pas à 100 %. Pas sûr qu’il le soit de nouveau ce dimanche contre les Texans. D’ordinaire, Herbert est très performant à l’extérieur. Il a d’ailleurs lancé plus de 300 yards lors de ses six derniers matchs hors de Los Angeles.

Dimanche, il pourrait même s’approcher du record de Rich Gannon qui s’était arrêté à 8 avec les Raiders entre 2001 et 2002. Pour cela, sa ligne devra de nouveau être efficace pour le protéger. D’une part, pour ne pas aggraver sa blessure. D’autre part, pour le tenir écarté d’un pass-rush de Houston plutôt efficace en ce début de saison. Les Texans sont 5e dans ce domaine avec 10 sacks. Malgré une pression sur les quarterbacks adverses, les joueurs de Lovie Smith n’ont toutefois toujours pas engrangé leur première victoire. Le talent leur fait défaut, mais ils vont tout faire pour accrocher une équipe des Chargers qui pourrait de nouveau être décimée.

L’entraîneur : Doug Pederson

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Philadelphia Eagles (3-0) – Jacksonville Jaguars (2-1)

Pour la première fois depuis le Super Bowl gagné, Doug Pederson va revenir à Philadelphia sous de nouvelles couleurs. En cinq ans chez les Eagles, le tacticien affiche un bilan de 42 victoires pour 37 défaites et 1 match nul. Son équipe s’est qualifiée à trois reprises pour les playoffs, tout en remportant deux titres de division. Mais le souvenir le plus vivant reste forcément ce Super Bowl LII. Un match remporté au terme d’une rencontre d’exception et d’une action rentrée dans la légende. Une statue du coach (et de Nick Foles) existe même à l’extérieur du stade. Pederson est un coach apprécié et on est curieux d’observer l’accueil que lui réservent les supporters de Philadelphie qui restent toujours autant imprévisibles.

D’autant que Pederson ne revient pas en victime. Avec lui, les Jaguars font un très bon début de saison. Jacksonville affiche un bilan positif de 2 victoires pour une seule défaite. Ce qui représente déjà une grande avancée pour une équipe qui n’avait gagné que 4 rencontres en deux saisons. Il faut d’ailleurs remonter à la saison 2019 pour retrouver trace de deux victoires consécutives. Est-ce enfin la bonne saison pour renverser la dynamique du côté de la Floride ? Les ingrédients sont là en tout cas et le chef Doug Pederson nous livre pour l’instant un plat cohérent. La rencontre de dimanche sera en revanche d’un tout autre niveau pour les coéquipiers de Trevor Lawrence qui affrontent l’une des équipes les plus en forme de la ligue. Jalen Hurts marche sur l’eau et la défense martyrise les quarterbacks. Espérons que le retour sur terre ne soit pas trop brutal.

London Calling

Coup d’envoi dimanche à 15h30 (à Londres)
New Orleans Saints (1-2) – Minnesota Vikings (2-1)

Londres n’est pas forcément accueillante pour tout le monde. Denis Allen, l’entraîneur de New Orleans, en garde certainement un mauvais souvenir. En 2014, alors qu’il est à la tête des Raiders, son équipe s’incline lourdement à Wembley (38-14) face aux Dolphins. Un revers qui fait passer Oakland à 0-4 et enchaîner une 10e défaite consécutive. Le jour suivant, Allen était viré. Pas sûr que le même sort lui soit réservé ce dimanche, même s’il venait à s’incliner. Cette fois, ce sera dans le Tottenham Hotspur Stadium, histoire de vaincre la malédiction.

Pour ce premier match international de l’année, les deux équipes n’ont pas opté pour la même stratégie. Les Saints ont décidé d’arriver dans la capitale anglaise le plus tôt possible pour éviter de trop subir le décalage horaire. Il faut dire qu’ils ont l’habitude de commencer leur rencontre façon diesel. Les coéquipiers de Jameis Winston ont en effet du mal à démarrer. Sur les 51 points inscrits depuis le début de la saison, 38 sont venus dans le dernier quart-temps. C’est près de trois quart des points de New Orleans. Ils veulent donc tout faire pour être d’attaque d’entrée. À l’inverse, les Vikings ont préféré rester à Minneapolis le plus possible. Ils ont quitté le territoire américain jeudi soir seulement pour une arrivée ce vendredi matin à Londres. Reste à voir quelle stratégie sera payante.

Les (autres) duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Dallas Cowboys (2-1) – Washington Commanders (1-2)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Indianapolis Colts (1-1-1) – Tennessee Titans (1-2)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Las Vegas Raiders (0-3) – Denver Broncos (2-1)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
San Francisco 49ers (1-2) – Los Angeles Rams (2-1)

La tournée de la NFC Est continue pour Dallas. Après un succès face aux Giants lors du Monday Night Football, il faut vite se remettre au travail pour les Cowboys qui accueillent les Commanders. Un match qui pourrait marquer le retour de Dak Prescott, alors que Cooper Rush a fait le boulot avec 2 victoires. Pour voir le dernier duel de division en NFC, il faudra de nouveau attendre le dernier match de la semaine lundi soir. Direction cette fois la NFC Ouest avec le déplacement des Rams à San Francisco. Un duel entre Kyle Shanahan et Sean McVay est toujours un évènement particulier.

En AFC Sud, la nouveauté réside dans le fait que les équipes courent désormais après les Jaguars. Indianapolis et Tennessee sont donc aux trousses de Jacksonville. Les deux franchises s’affrontent à 19h dans une rencontre qui pourrait s’annoncer défensive. Pour terminer, l’AFC Ouest, décevante depuis le début de la saison, nous offre un nouveau match entre deux de ses pensionnaires. Les Raiders et les Broncos ont absolument besoin de victoires et vont devoir élever le niveau de jeu s’ils veulent être à la auteur de leurs ambitions.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Atlanta Falcons (1-2) – Cleveland Browns (2-1)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Detroit Lions (1-2) – Seattle Seahawks (1-2)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Pittsburgh Steelers (1-2) – New York Jets (1-2)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Carolina Panthers (1-2) – Arizona Cardinals (1-2)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
New England Patriots (1-2) – Green Bay Packers (2-1)

Dans le reste des matchs de 19h, seul Cleveland affiche pour l’instant un bilan positif. Les Browns ont eu 10 jours pour préparer leur déplacement à Atlanta. Face aux Falcons, la bataille se jouera certainement au sol. Autre équipe qui sort d’un Thursday Night Football : Pittsburgh. Les Steelers eux reçoivent des Jets en difficultés. Entre ces deux franchises de fond de tableau dans l’AFC, l’affrontement doit leur redonner un coup de boost. Enfin, dans l’autre conférence, Detroit accueille des Seahawks qui restent sur deux défaites consécutives.

Pour terminer, en deuxième partie de soirée, les Panthers veulent valider leur première victoire de la saison avec la réception des Cardinals. Arizona compte beaucoup trop sur Kyler Murray en ce début de saison et doit trouver un moyen d’être constant sans trop se reposer sur son quarterback. Côté Patriots justement, il va certainement falloir apprendre à vivre sans le lanceur titulaire. Mac Jones pourrait être absent pour cette rencontre face à des Packers actuellement sur une bonne dynamique.

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 15h30 (à Londres)
New Orleans Saints (1-2) – Minnesota Vikings (2-1)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Atlanta Falcons (1-2) – Cleveland Browns (2-1)
Baltimore Ravens (2-1) – Buffalo Bills (2-1)
Dallas Cowboys (2-1) – Washington Commanders (1-2)
Detroit Lions (1-2) – Seattle Seahawks (1-2)
Houston Texans (0-2-1) – Los Angeles Chargers (1-2)
Indianapolis Colts (1-1-1) – Tennessee Titans (1-2)
New York Giants (1-2) – Chicago Bears (1-2)
Philadelphia Eagles (3-0) – Jacksonville Jaguars (2-1)
Pittsburgh Steelers (1-2) – New York Jets (1-2)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Carolina Panthers (1-2) – Arizona Cardinals (1-2)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
New England Patriots (1-2) – Green Bay Packers (2-1)
Las Vegas Raiders (0-3) – Denver Broncos (2-1)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Tampa Bay Buccaneers (2-1) – Kansas City Chiefs (2-1)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
San Francisco 49ers (1-2) – Los Angeles Rams (2-1)

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires