France Autriche Football americain

[Le bon numéro] #96 : Cortez Kennedy, le balbuzard fidèle

Bataile de volatiles.

Un joueur est reconnaissable à son style de jeu, sa personnalité, son physique… mais aussi son numéro. Signe d’un fort attachement, les joueurs gardent souvent le même numéro (si possible) lorsqu’ils changent d’équipe, et il devient parfois un outil de communication.

Durant 99 épisodes, nous allons parler des meilleurs joueurs par numéro en NFL. Avec à chaque fois un titulaire et un remplaçant.

Dans ce 96e épisode, un joueur fidèle même dans une période sombre.

Titulaire : Cortez Kennedy (DT, Seattle Seahawks 1990-2000)

Choisi par les Seahawks au troisième choix de la draft 1990, Cortez Kennedy a connu une carrière riche dans une franchise en totale perdition dans les années 90. La preuve ? Il est défenseur de l’année en 1992, alors que la franchise ne remporte que deux matches sur l’ensemble de la saison !

Il ne disputera d’ailleurs qu’un match de playoffs dans sa carrière, limitant son rayonnement à la manière d’un Calvin Johnson (toutes choses égales par ailleurs). Pourtant, sa domination au poste pendant 10 ans lui a permis d’obtenir un palmarès individuel conséquent : défenseur de l’année donc, mais aussi quintuple All Pro, octuple Pro Bowler et Hall of Famer.

Fidèle parmi les fidèles, il a son maillot retiré à Seattle, et son décès soudain en 2017 a profondément affecté une fan base qui n’a eu que lui comme espoir dans les années 90. Un symbole donc, et un hommage avec notre place de titulaire.

Remplaçant : Clyde Simmons (DL, Philadelphia Eagles 1986-93, Arizona Cardinals 1994-95, Jacksonville Jaguars 1996-97, Cincinnati Bengals 1998, Chicago Bears 1999-2000)

Dans un numéro globalement faible, la place de remplaçant revient à un joueur dont l’impact statistique a fait de lui un pilier de la fin des années 80 et le début des années 90. Choisi au 9e tour de la draft par les Eagles, Simmons est monté en puissance années après années au point de devenir une pièce maîtresse d’une défense restée dans l’histoire : les Eagles de 1991.

1991 et 1992 sont d’ailleurs le sommet de sa carrière, puisque ces deux années sont les deux qui lui rapportent des sélections All Pro et des Pro Bowls. Auteur de 121.5 sacks en carrière, il a plus brillé par sa régularité que par sa domination, suffisant cependant pour être un beau remplaçant.

Mentions : Adalius Thomas (LB), Gary Walker (DL), Alex Brown (DE), Carlos Dunlap (DE), Muhammad Wilkerson (DT), James Hall (DE)

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires