France Autriche Football americain

[Fiches Draft] Matt Corral (QB), un espoir sur la bonne voie ?

Matt Corral ne rassure pas dans tous les domaines, mais a démontré un développement notable ces deux dernières saisons.

Matt Corral – Quarterback – 23 ans – JuniorOle Miss

Taille : 1m88

Poids : 96 kilos

Position estimée à la draft : 1er tour

Stats 2021 : 3 349 yards pour 20 touchdowns et 5 interceptions, 614 yards et 11 TDs au sol

Comparaison NFL : Dak Prescott

Points forts

  • Lancer rapide et précision dans les zones intermédiaires
  • Mobilité et lancer en mouvement
  • Bon bras

Le symbole d’une renaissance. Personnelle et collective. Quarterback très coté, à sa sortie du lycée, Matt Corral aura connu des hauts et des bas du côté d’Oxford avant de devenir un des quarterbacks les plus en vue du pays. Initialement barré par les blessures et la concurrence dans un système inadapté, le Californien a fini par rebondir à l’entame de la saison 2020, sous la coupe de Lane Kiffin, pour remettre efficacement Ole Miss sur la carte. Ces deux dernières années, Corral a été responsable de près de 7 800 yards et 64 touchdowns cumulés, emmenant en 2021 les Rebels jusqu’à un bowl majeur. Il faut dire que le joueur de 23 ans a des outils précieux pour faire des différences. Certes, comme beaucoup d’autres prospects de cette classe, il n’a pas la taille « standard » (plus d’un mètre 90) mais son bon bras, sa lecture rapide et son profil de mitrailleur lui ont permis de monter en puissance au fil des mois. Doté d’une précision diabolique dans les zones intermédiaires, Corral n’a pas peur de jouer dans des fenêtres serrées pour offrir une position optimale à son receveur après réception. L’efficacité de sa collaboration avec Elijah Moore, futur deuxième tour de draft et rookie émérite avec les New York Jets, a été en cela un modèle du genre. Mais réduire le joueur de Mississippi à un simple pocket passer serait une grosse erreur. Véritable athlète, sa mobilité lui permet d’être un vrai danger sur les situations de short-yardage ou de gagner du temps à la passe pour sortir de la poche et trouver de manière fluide sa cible en mouvement.

Points faibles

  • Lecture à perfectionner
  • Gestion de la poche sous pression
  • Doit savoir se protéger

Beaucoup de cases semblent donc cochés concernant Corral. Mais l’habituelle frilosité des scouts NFL a de quoi être exacerbée au vu du profil du joueur. Outre la taille, déjà abordée plus haut, c’est bien le système préférentiel, fait de RPO et de jeu uptempo, en marge des formations pro-style retrouvées majoritairement en NFL, qui interroge sur l’adaptabilité de Corral chez les pros. Dans cette logique, est-il capable de lire toutes les défenses efficacement et de s’adapter en cas de contretemps ? Sa gestion de la poche, sous la pression, a parfois laissé perplexe, et beaucoup d’observateurs revoient avec anxiété son exercice compliqué de 2020 (voir la stat). Dernier élément non négligeable : la santé du joueur. On l’a dit : Matt Corral a connu quelques blessures, dont la dernière en date, à la cheville, lors du Sugar Bowl. Une blessure qui n’a rien de rédhibitoire mais qui peut refroidir certaines franchises, le gabarit du joueur n’étant peut-être pas à même de prendre autant de chocs en NFL qu’en College Football. Sa future équipe devra savoir le canaliser et le protéger pour éviter un scénario à la Robert Griffin III …

La stat : 5

Soit le nombre d’interceptions concédé par l’intéressé en 2021, en 13 matches disputés. A titre de comparaison, il avait cédé 14 picks en 10 matches la saison précédente. Preuve que Matt Corral a su limiter les erreurs gratuites, préférant souvent prendre un sack ou expédier le ballon hors des limites du terrain plutôt que de rendre la balle à l’adversaire en mauvaise posture. Eviter les risques inconsidérés sera la première mission du quarterback pour ne pas trop rapidement cogiter chez les professionnels.

Destinations possibles

Carolina Panthers, Atlanta Falcons, Seattle Seahawks, New Orleans Saints, Pittsburgh Steelers

Un jeu à la passe efficace, mais au panel limité. Un jeu au sol létal, mais qui doit être maîtrisé. C’est sans doute ces aspects contradictoires qui peuvent envoyer Matt Corral dans le top 10 comme au deuxième tour sur certains big boards. Si le quarterback laisse entrevoir beaucoup de promesses, il doit démontrer qu’à l’instar de sa saison 2021, il peut continuer de gommer les imperfections inhérentes à son jeu. Si le coaching staff semble avoir une importance dans le rendement à court ou moyen terme du prospect d’Oxford, son style de jeu et sa maturité pourraient lui permettre de faire front et de franchir les étapes petit à petit pour devenir un solide titulaire à l’échelon supérieur.

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires