[Fiches Draft] Isaiah Spiller, le solide rouage

Un excellent soldat dans le système bien huilé de Texas A&M. Peut-il franchir un palier ?

Isaiah SpillerRunning back – 20 ans – JuniorTexas A&M

Taille : 1m85

Poids : 102 kilos

Position estimée dans la draft : 2e tour

Stats 2021 : 179 courses, 1 011 yards, 6 touchdowns, 189 yards et un touchdown à la réception

Comparaison NFL : Joe Mixon

Points forts

– Savant mix de vitesse et de physique
– Vision et lecture des blocs
– Apport sur le jeu aérien

La constance et l’efficacité. Si tout n’a pas tourné rond offensivement pour Texas A&M, en 2021, du fait d’un changement de quarterback et d’un renouvellement massif de la ligne offensive, Isaiah Spiller a été l’une des rares boussoles des Aggies tout au long de la saison. A la clé, une troisième saison de suite à plus de 950 yards et une deuxième de suite à plus de 1 000. Assez grand et costaud pour la position, Spiller a bien entendu des armes dissuasives pour se faire respecter à l’impact et pour grapiller des yards précieux, notamment sur courte distance. Pourtant, c’est bien dans sa science du jeu et sa mobilité qu’il n’a cessé de se mettre en valeur. L’un des atouts majeurs de l’intéressé, c’est tout d’abord sa lecture des blocs et la patience qu’il a su démontrer pour exploiter certains boulevards mis à sa disposition. Certains diront que le schéma de bloc en zone lui a facilité la tâche, surtout derrière un colosse comme Kenyon Green, attendu comme l’un des principaux guards de cette classe, mais c’est aussi grâce à la discipline et la capacité d’accélération du coureur que de nombreuses actions ont été décisives. L’autre aspect de son jeu, encore plus dans la NFL moderne, c’est son aptitude à sortir du backfield. Spiller sait se faire oublier et proposer une solution rapide à son quarterback hors de la poche. Pour un running back, ses mains sont en plus assez fiables et sa fluidité de mouvement post-réception n’a rien à envier à d’autres. Parlant de son agilité, elle peut aussi être mise en valeur sur le jeu à la course, avec des appuis intéressants et une mobilité qui lui permettent, outre sa simple puissance, de casser des plaquages et de gagner du terrain.

Points faibles

– Pas assez incisif

– Pass pro perfectible

Qu’on se le dise : parmi les running backs du plateau, Spiller est un de ceux qui peut prétendre à un rôle sur trois tentatives. Encore lui faudrait-il perfectionner sa technique sur le pass pro ? S’il a un QI football indéniable et une capacité à lire la pression adverse, son placement dans un premier temps et, du même coup, son placement des mains dans un second, ont tendance à le mettre en difficulté au moment de devenir un bloqueur supplémentaire.

Sur le jeu de course, certains lui reprocheront aussi certaines hésitations et le don d’en faire trop sur ses cuts pour se mettre en position préférentielle. Avec les attributs qui sont les siens, le joueur des Aggies doit être poli par son futur coaching staff et réfléchir moins pour punir plus.

Destinations possibles

Miami Dolphins, Houston Texans, New York Giants, Atlanta Falcons 

Complet, besogneux et un minimum frais, de par l’alternance qui s’est opéré sur le poste de running back à Texas A&M, en 2021, Isaiah Spiller a un profil qui a de quoi plaire chez les pros, d’autant qu’il sait se montrer utile à la réception. Son principal défaut, c’est peut-être d’être bon partout sans être excellent nulle part, et par les temps qui courent, le manque de glamour coûte souvent un premier tour de draft aux coureurs. Sa future équipe récupérera en tout cas un joueur au solide plancher, apte à être un titulaire intéressant dès sa première saison, mais qui devra changer quelque peu son style pour pouvoir être performant sur la durée en NFL.

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires