Touchdown Shop

[Intersaison] Jacksonville Jaguars : un nouvel espoir

Beaucoup de travail il a, dirait maitre Yoda. Mais Trevor Lawrence représente ce nouvel espoir.

Comment se relancer ou comment faire encore mieux ? La rédaction de touchdownactu vous propose un point de vue franchise par franchise : état des lieux des forces et faiblesses ainsi que des idées pour le marché et la draft. On commence avec ceux qui ont terminé la saison 2021 avec le moins bon bilan : les Jaguars de Jacksonville.

Ouch. La première saison de Trevor Lawrence a été douloureuse. Trois victoires seulement et sur le plan personnel, un médiocre ratio de 12 touchdowns pour 17 interceptions ! Finalement peu aidé par un entraineur viré en cours de saison et par un effectif au talent limité, le jeune Jedi a en mains le destin de cette franchise. Beaucoup de travail il a, dirait maitre Yoda. Mais Trevor Lawrence représente ce nouvel espoir. La République de Floride compte sur lui. Autrefois dominante, la défense actuelle n’est même plus dans la moyenne NFL. De ce coté là du ballon aussi, il faut réveiller la force.

Les tauliers

1. Josh Allen (Edge)
2. Trevor Lawrence (QB)
3. Myles Jack (LB)

Bon. Josh Allen est bon. Sa capacité à stresser le quarterback adverse est redoutable. Par contre, il n’est pas dans le top 20 en terme de sacks sur la saison 2021 ! Certes, mettre le quarterback au sol, n’est pas la seule mission d’un edge rusher mais s’il est efficace pour mettre la pression, Josh Allen doit monter encore son niveau d’un cran pour être un joueur vraiment dominant. Il a le potentiel pour être le Boba Fett de cet effectif : un chasseur de prime redoutable. Myles Jack lui, va entamer sa 7e saison avec les Jaguars et c’est surtout à ce titre qu’il peut être considéré comme un taulier de cet effectif. Pas le meilleur plaqueur ni le plus performant des linebackers en couverture, il est cependant un leader avec un rendement régulier. Sans blessure la saison de sa draft, il avait le profil d’un futur Pro Bowler en 2016. Depuis, il est un bon joueur en NFL. Ce qui est déjà beau, mais plus que cela ? Non. Le football est un sport collectif mais avoir des individualités capable de faire une vraie différence est indispensable, cela manque à la lecture de l’effectif de Jacksonville. Que ce soit en défense ou en attaque.

Trevor Lawrence a connu une saison rookie des plus pénibles, tant sur le plan collectif qu’individuel : moins de 60% de passes complétées et plus d’interceptions que de touchdowns lancés ! Pour l’instant, il ressemble plus à Jar Jar Binks qu’à Luke Skywalker, mais son sang possède un taux très élevé de Midi-Chlorien : numéro 1 chez les lycéens puis numéro 1 aussi au niveau universitaire, il est l’avenir de la franchise. Mais quel avenir ? Forcément, sa saison rookie n’engage pas à un optimisme démesuré mais, avec une importante marge de progression et l’espoir qu’il soit mieux entouré, il devrait assumer le rôle de leader de l’armée rebelle de Duuuval. Il est celui qui doit mener la contre-attaque d’une franchise en grande difficulté. Il sera en 2022 le Padawan de Maitre Doug. Après son succès avec les Eagles, l’expérimenté Doug Pederson va conduire le vaisseau principal en Floride. Sa relation sportive avec Trevor Lawrence décidera des résultats futurs de l’équipe. Vainqueur d’un Super Bowl et ancien quarterback lui-même, le nouvel entraineur devrait donner de la force au jeune élu.

Les indésirables

1. Taven Bryan (DL)
2. Andrew Norwell (OG)
3. AJ Cann (OG)

Choisi au 1e tour de la draft 2018, Taven Bryan n’a manqué que 2 matchs en 4 saisons et pourtant n’a été l’auteur que de 5,5 sacks en 4 saisons ! Sa draft au 1e tour interrogeait déjà en 2018, car si le joueur était bon avec l’université de Florida, son gabarit de tweener ne jouait pas en sa faveur : possédant un physique entre deux positions, il manque d’explosivité pour déborder depuis l’extérieur et de puissance pour vraiment jouer à l’intérieur. Arrivé à la fin de son contrat rookie, les offres ne se bousculeront pas pour s’attacher ses services. Y compris de la part des Jaguars. En 2021, Taven Bryan a joué 15 matchs sur 17 mais seulement 26% des jeux de sa défense ! Pas merci et au revoir.

Recruté contre l’équivalent de son poids en or, Andrew Norwell n’a pas justifié les attentes depuis 2018. Coupable de beaucoup de pénalités et d’un rendement dans la moyenne en 2021, il ne restera pas aux mêmes conditions. Plus que le joueur, c’est son contrat ou plutôt le rapport contrat/niveau sportif qui est indésirable. Son expérience pourrait jouer en sa faveur, si jamais il venait à accepter un contrat moindre : les dirigeants retiendront sans doute un guard offensif et cela se jouera entre lui et AJ Cann (voir plus bas).

Les Jaguars se doivent de mieux exploiter le talent de Laviska Shenault.

L’homme de l’été : Laviska Shenault (WR)

Sélectionné au 2e tour en 2020, Laviska Shenault doit devenir une cible d’impact pour Trevor Lawrence. Relâchant encore trop de ballons, il doit devenir plus fiable et aussi inscrire davantage son nom sur le tableau d’affichage. Costaud et sachant gagner des yards après contact, sa 3e saison doit être celle où il devient un acteur majeur de son équipe. Sa capacité à feinter les défenses, car sachant aussi porter occasionnellement le cuir, doit être mieux utilisée. Ou utilisée tout court : la copycat league (ou chacun adopte les idées qui fonctionnent) s’inspirera forcément des réussites de Cordarelle Patterson aux Falcons et surtout, de celle de Deebo Samuel avec les 49ers. À charge au nouveau staff en place de savoir profiter de son talent. C’est aussi au joueur de se donner les moyens d’être le meilleur possible à chaque occasion. C’est cela la NFL : être décisif sur chaque opportunité, ou en tout cas sur un maximum d’entre-elles. Blessé lors de sa saison rookie, le coureur Travis Etienne est bien entendu aussi, un joueur à suivre. Explosif et ayant développé des automatismes avec Trevor Lawrence à Clemson, il occupera le cockpit d’un X-Wing leader en 2022. L’Etoile Noire de la division AFC Sud se trouve actuellement à Nashville, chez les Titans du Tennessee, et là est l’objectif à détruire.

Les principaux free agents

1. Cam Robinson (OT)
2. DJ Chark (WR)
3. Tyler Shatley (OL)
4. Adam Gotsis (DL)
5. AJ Cann (OG)

Les autres : Laquon Treadwell (WR), Jihad Ward (DL), Damien Wilson (LB), Tre Herndon et James O’Shaughnessy (TE), Will Richardson (OT).

Cam Robinson a sans doute joué sa meilleure saison NFL en 2021. Pas à dire qu’il a été parmi les meilleurs à son poste mais il a enfin répondu à son statut d’ancien choix du 2e tour. Les Jaguars pourraient décider de le retenir. Ou pas. Le rookie Walker Little a montré de belles promesses en 2021, même si elles demandent confirmation avec davantage de temps de jeu. Avec un jeune quarterback à la mène, la position de tackle gauche est forcément à considérer. Cam Robinson est il ce joueur pour les 5 prochaines années ? En plus de l’étude de sa production, le processus draft est important quant à un éventuel nouveau contrat pour lui : bien que deux edge rushers semblent se disputer le 1e choix de la draft, les Jaguars pourraient décider de plutôt sélectionner un tackle pour protéger le blond visage de leur franchise. L’avenir de Cam Robinson dépend aussi de leur stratégie globale lors de cette intersaison. Il en va de même pour le receveur DJ Chark, car la politique lors du marché et de la draft décidera de son sort dans la franchise (voir « la cible »).

Non Tyler Shatley n’est pas dans le top 50 des free-agents 2021. Mais pouvant jouer les trois positions sur l’intérieur de la ligne offensive, il est ce 6e homme si précieux au sein d’une unité de la plus haute importance. En 2021, il a joué la moitié des snaps offensifs des Jaguars (et 61% en 2020) : un 6e homme bien utile donc. Protéger Trevor Lawrence et l’aider avec un jeu de course performant décidera des résultats futurs de l’équipe : la ligne offensive a un rôle prépondérant dans ces deux domaines. De l’autre coté du ballon, Adam Gotsis est lui aussi un joueur de rotation. Mais avoir une rotation de qualité est important sur le champ de bataille, dans un match et sur une saison. Joueur au niveau moyen mais régulier, il devrait obtenir un nouveau contrat : Stormtrooper de devoir et néanmoins indispensable.

Relativement performant en 2020, AJ Cann n’a pu jouer que 4 matchs en 2021, avant de se blesser. Arrivé en fin de contrat, il pourrait se voir prolonger mais plusieurs facteurs entrent en jeu : prolongation ou non de Andrew Norwell et comme toujours, la nature du contrat. En son absence, le jeune (et peu cher) Ben Bartch a montré le potentiel pour être un titulaire en NFL. Alors, AJ Cann et son agent ne devront pas être trop gourmand pour espérer rester dans le nord-est de la Floride. S’il ne peut être mieux qu’un WR3 en NFL, l’ancien 1e tour Laquon Treadwell mérite cependant de tenir, encore, ce rôle. Le retenir ne peut être une priorité de prime importance mais le laisser partir ressemblerait à une erreur. Avec un contrat raisonnable, les deux parties devraient trouver un accord.

Le Top 6 des besoins

1. Receveur
2. Ligne offensive
3. Safety
4. Linebacker
5. Tight-end
6. Ligne défensive

Avec les seuls Marvin Jones et Laviska Shenault sous contrat pour 2022, l’escouade de receveurs doit être sérieusement améliorée, pour espérer un rendement optimal du quarterback Trevor Lawrence. Via le mercato et la draft, des renforts sont demandés. Disposant d’une masse salariale permettant d’importantes signatures, les Jaguars vont forcément chercher à régler ce problème. La perspective d’évoluer avec un jeune QB de talent, de vivre sous le soleil de la Floride et surtout, le pouvoir d’un gros contrat devraient décider un receveur de bon niveau à les rejoindre cette intersaison. Qui de Davante Adams, Allen Robinson ou de Chris Godwin touchera le pactole en Floride ? Une autre piste est également évoquée plus bas (« la cible »). En tout cas, les Jaguars ont les Crédits Impériaux pour attirer des mercenaires de qualité.

Concédant peu de sacks, la ligne offensive des Jaguars n’est certainement pas coupable des mauvaises performances du jeune Trevor Lawrence. Oui mais trois titulaires et deux remplaçants sont arrivés en fin de contrat. De plus, le tackle droit Jawaan Jabba Taylor montre toujours des difficultés en protection depuis sa draft en 2019 : souvent dépassé, il concède des sacks (6) et en empêche d’autres en étant pénalisé pour « retenu » (11). Avec donc plusieurs joueurs en fin de contrats et d’autres donnant peu de certitudes, la ligne offensive doit être un chantier prioritaire pour les Jaguars en 2022. Pour faire chanter son sabre laser, Trevor Lawrence a besoin de receveurs, oui. Un bon tight-end pourrait aussi aider. Sans doute via la draft mais possiblement en free-agency (Zach Ertz ?), les Jags doivent investir sur cette position. Le premier rideau défensif possède lui des éléments prometteurs comme Davon Hamilton et Jay Tufele. Cependant, il convient de les encadrer avec un ou deux joueurs compétents et surtout plus confirmés : Jarran Reed (Chiefs), Akiem Hicks (Bears) ou Maliek Collins (Texans) pourraient apporter expérience et rotation de qualité.

La cible : Juju Smith-Schuster (WR)

Auteur de superbes deux premières saisons, Juju Smith-Schuster n’a ensuite pas suivi la marge de progression espérée. Mais pour un jeune quarterback comme Trevor Lawrence, il serait un renfort de choix. Capable d’attraper les ballons dans n’importe quelle zone du terrain, il offrirait bien des solutions. Il pourrait être une sorte de Poe Dameron, soit une première option au combat, pour le Jedi Trevor Lawrence.

Options : Zach Ertz (TE), Jarran Reed (DT), Brandon Schreff (OG), Terron Armstead (OT), Chris Godwin (WR).

Le sang neuf : Aidan Hutchinson (Edge)

Si Josh Allen est performant, le jeune K’Laivon Chaisson peine à trouver sa place. Les Jaguars pourraient sélectionner un autre edge rusher avec le 1e choix de la draft. Aidan Hutchinson propose un profil séduisant alors pourquoi ne pas en profiter ? Mettre la pression des deux cotés empêche le plus souvent les leaders ennemis d’atteindre leurs cibles aériennes. Homme agressif dans les affaires, le propriétaire Shahid Khan pense forcément à cette option. Maitre Sith, en 2022 il veut prendre sa revanche.

Options : Evan Neal (OT), Kayvon Thibodeaux (Edge), Ikem Ekwonu (OT), Charles Cross (OT).

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires