Rams – 49ers (24-27) : San Francisco arrache les playoffs au bout du suspense !

Dans les dernières minutes de la prolongation, l'interception du rookie Ambry Thomas a scellé l'incroyable remontée des 49ers, menés de 17 points au cours du match.

Los Angeles Rams (12-5) – San Francisco 49ers (10-7) : 24 – 27

Quel match ! Dans une rencontre pleine de rebondissements, les 49ers étaient menés de 17 points au bout de 25 minutes de jeu, puis de 7 points à 1 minute 30 de la fin mais ils sont toujours revenus pour s’imposer finalement au bout de la prolongation.

A une minute 30 de la fin de celle-ci, les 49ers menaient de 3 points grâce à un fied goal lorsque Matthew Stafford a cherché Odell Beckham Jr. loin sur sa droite. Le jeune Ambry Thomas a bien lu la trajectoire de la balle trop courte, donnant la victoire de son équipe. San Francisco inflige ainsi une sixième défaite d’affilée aux Rams en face à face et file en playoffs au nez et à la barbe des Saints.

Rien dans la première mi-temps ne laissait envisager un pareil résultat. Après 5 défaites d’affilée face aux 49ers, les Rams en ont assez, et les deux premiers quart-temps sont un carnage. En défense, Jimmy Garoppolo (23/32, 316 yards, 1 TD, 2 interceptions) est assiégé et le jeu de course inexistant. Résultat, il faut attendre le milieu de deuxième quart-temps pour que San Francisco dépasse le yard effectif et le total de 1 first down obtenu.

En face, les Rams n’ont pas fait de politesse, et si la défense des Niners retient le jeu de course, Matthew Stafford  (21/32, 218 yards, 3 TD, 2 interceptions) commence par un 9 sur 9. Après un field goal pour ouvrir le score (3-0), Tyler Higbee a signé un doublé, d’abord sur une play action astucieuse en en 4&1 sur les 2 yards (10-0), puis sur une passe de 16 yards sur une drive démarré sur les 20 yards adverses grâce à un retour de punt de 31 yards de Brandon Powell (17-0).

Avec cet état du match, l’interception lancée par Jimmy Garoppolo sur une pression de Leonard Floyd à 5 minutes de la pause semblait devoir sceller le sort du match, mais les Rams n’en ont rien fait, et les 49ers se sont miraculeusement réveillés. Ils signent un bon drive rapide avant la pause pour se mettre dans le match (17-3) puis au retour des vestiaires deux touchdowns coup sur coup pour débuter la mi-temps. Garoppolo est précis, mais c’est Deebo Samuel (1 TD à la passe, 8 courses pour 45 yards et 1 TD, 4 réceptions pour 95 yards) qui prend les choses en main littéralement. Sur le premier, il transperce la défense sur 16 yards (17-10), et sur le deuxième, c’est lui qui trouve Jauan Jennings pour l’égalisation express (17-17).

La défense des 49ers fait aussi des siennes. Après avoir forcé les Rams à leur premier 3 and out entre les deux touchdowns, elle réalise une interception par le biais d’Emmanuel Moseley sur ses 35 yards. Stafford est constamment sous pression et les Rams n’obtiennent qu’un seul first down en deuxième mi-temps avant sept dernières minutes complètement irréelles.

Une fin de match complètement dingue

7 minutes à jouer dans le quatrième quart-temps, 17 partout, et les 49ers espèrent passer devant après avoir remonté 17 points de retard. Sous pression, Jimmy Garoppolo lance une passe risquée à un endroit couvert par plusieurs défenseurs, et notamment le All-Pro Jalen Ramsey. La passe est détournée deux fois, mais le cornerback s’en empare dans un exercice d’acrobatie impressionnant.

L’interception relance son équipe en difficulté. Cooper Kupp signe deux réceptions, de 30 yards puis surtout de 4 yards pour le touchdown (24-17). Un sack de Von Miller plus tard, et San Francisco a un pied dehors….

Sauf que non. Les 49ers s’offrent une deuxième chance grâce à un 3 and out, et Garropolo se rattrape. Implacable, Jimmy G remonte le terrain et peut compter sur Deebo Samuel. Une réception de 43 yards plus tard, les 49ers frappent à la porte des Rams, et Juan Jennings conclue sur 14 yards pour son deuxième touchdown du soir.

Les Rams face aux Cards, les 49ers à Dallas

Les 49ers obtiennent le ballon, et descendent le terrain grâce notamment à deux conversions de troisième tentative par Jennings. Ils bloquent en redzone, mais marquent tout de même un field goal (24-27). Derrière, on les voit déjà vainqueurs quand les Rams ne transforment pas une troisième tentative, mais une interférence sur Cooper Kupp est sifflée. C’est finalement Ambry Thomas qui apporte la délivrance, sur une passe trop courte de Matthew Stafford, diminué par une douleur à la jambe en fin de match.

La victoire héroïque des 49ers (les Rams étaient à 43-0 sous McVay en menant à la mi-temps) leur offre le droit d’aller à Dallas en Wild Card. Les Rams gagnent eux la NFC Ouest grâce à la défaite des Cards, qu »ils recevront la semaine prochaine au premier tour des playoffs.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires