Touchdown Shop

[Preview] Semaine 18 : premier tour de playoffs en AFC Ouest

La post-saison commence déjà pour Los Angeles et Las Vegas.

La fin approche. Dimanche, 18 franchises termineront leur saison 2021 et commenceront déjà à penser à la suite. Pour les quatorze autres, ce sera le début d’une aventure, plus ou moins longue selon les parcours. Pour l’instant, seules onze formations ont déjà composté leur billet. Les autres devront arracher cette qualification en semaine 18. C’est le cas des Raiders et des Chargers qui s’affronteront dans une rencontre ou le gagnant sera en Wild Cards. C’est donc logiquement LE match à ne pas manquer.

Pour savoir où et quoi regarder, on vous fait un petit tour d’horizon. Déjà les playoffs pour l’AFC Ouest, un quarterback sous pression, une équipe qui veut casser la série, le retour d’une star, un duel d’entraîneurs, l’AFC Est et Nord et un samedi soir chargé : voici le programme de la semaine 18.

Le match à ne pas manquer

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Las Vegas Raiders (9-7) – Los Angeles Chargers (9-7)

Pas de calcul ici. Le gagnant est qualifié, le perdant rentre chez lui (à moins d’un improbable concours de circonstances pour les Raiders). Le choix est binaire et c’est ce qui rend ce match excitant. Pas étonnant que la NFL l’ait décalé pour en faire son dernier Sunday Night Football de la saison régulière. Les playoffs commencent déjà. À vrai dire, pour Las Vegas, cela fait quelques semaines que les matchs à élimination directe ont commencé. Depuis trois semaines, la moindre défaite les aurait sortis de la course. Ils ont activé le mode survie. Ils restent sur trois victoires consécutives par un écart de 4 points ou moins. À l’arracher, Derek Carr et ses coéquipiers ont gagné le droit de jouer leur peau en semaine 18.

Pour ça, il vaut mieux aborder le combat avec toutes ses armes. Dans cette optique, le retour de Darren Waller ferait énormément de bien à cette attaque. Le tight end, blessé au genou lors du week-end de Thanksgiving, n’avait pas pu revenir la semaine passée à cause d’un test positif au Covid. Il apporte une nouvelle dimension à cette attaque qui va certainement devoir suivre le rythme des Chargers. Los Angeles aussi doit gagner et compte naturellement sur son quarterback. Nouveau détenteur du record de touchdowns sur une saison de la franchise, Justin Herbert veut valider cette belle saison par une qualification en playoffs. Ce serait la première pour le sophomore. Et c’est peu dire que les matchs en prime time ne lui font pas peur. Depuis qu’il a été drafté, il a joué 9 rencontres aux heures de grandes écoutes. Résultat ? 14 TDs pour seulement 2 INTs pour une évaluation globale 109,5. Le jeune joueur n’est pas effrayé par les grands moments. Bon signe quand on a l’ambition d’aller en playoffs.

Le duel : le pass-rush vs. Matt Ryan

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Atlanta Falcons (7-9) – New Orleans Saints (8-8)

Aussi improbable que cela puisse paraitre, malgré tout ses blessés, New Orleans est encore dans la course aux Wild Cards avant le dernier match de la saison. Certes les Saints n’ont pas leur destin entre les mains et doivent espérer la défaite de San Francisco, mais le seul fait d’être encore là est un miracle pour Sean Payton et ses hommes. Pour ne pas avoir de regret, ils doivent battre les Falcons chez eux. Comme depuis plusieurs semaines désormais, la franchise de Louisiane sera portée par sa défense. Puisque son attaque a beaucoup de mal, ce sera l’escouade défensive qui devra faire gagner la rencontre une fois de plus. Pour cela, la performance doit être irréprochable. À commencer par la ligne défensive et plus généralement le pass-rush de cette équipe. Figure de proue de cette escadron de chasseurs de quarterback, Cam Jordan doit continuer sur sa lancée.

Depuis trois matchs, il martyrise les lanceurs adverses avec 7,5 sacks en trois semaines et à la clé deux titres de joueur défensif de la semaine en NFC. Il a quasiment fait dérailler l’attaque de Carolina a lui tout seul dimanche dernier avec 3,5 sacks et 11 plaquages. Dans son sillage, c’est tout le front seven de New Orleans, à l’image par exemple de Marcus Davenport, qui s’en donne à coeur joie. Depuis le début de la saison, New Orleans a déjà enregistré 43 sacks. Le problème pour Matt Ryan est que sa ligne offensive n’est pas une assurance tout risques. Le Falcon s’est déjà fait sacker à 37 reprises cette saison (dont 5 la semaine dernière). Une statistique à laquelle il faut ajouter les 83 pressions qu’il a subit, soit le plus haut total en NFL. Il devra donc se débarrasser vite et bien du ballon s’il veut donner une chance à son équipe. Atlanta n’a certes plus rien à jouer, mais anéantir les rêves de son rival est toujours jouissif.

La stat : 2014

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Jacksonville Jaguars (2-14) – Indianapolis Colts (9-7)

Plus qu’une statistique, une date cette semaine. Celle de la dernière victoire d’Indianapolis à Jacksonville. En résumé, pour atteindre les playoffs, les Colts doivent faire quelque chose qu’ils n’ont plus réussi à faire depuis 7 ans. Une éternité quand on sait que la franchise se déplace une fois par an en Floride. Sauf que cette fois, la défaite est interdite. Les visiteurs ont fait le plus dur et doivent uniquement finir le travail. Perdre face à une franchise au bord du gouffre et qui n’a plus rien à jouer, mis à part le premier choix de la draft, serait une catastrophe industrielle. Surtout, cela ouvrirait la porte à Baltimore ou Pittsburgh qui pourraient éjecter les Colts des playoffs (s’il n’y a pas de match nul entre les Chargers et les Raiders).

On a toutefois du mal à y croire quand on voit d’un côté l’incapacité à offrir des matchs compétitifs de la part de Jacksonville et de l’autre le niveau que peut atteindre Indianapolis quand tout fonctionne. Les Jaguars sortent d’une défaite historique à New England (50-10) et n’offrent quasiment aucun rayon de soleil. Les Colts, eux, se sont mis dans cette situation à cause d’une défaite face à Las Vegas dimanche dernier. Avant cela, ils s’étaient imposés comme l’un des vrais poils à gratter de cette conférence. Pas sûr que beaucoup de franchise serait heureuse de les affronter au moment des matchs décisifs. Mais pour y arriver, Frank Reich et ses hommes doivent casser cette spirale négative en Floride.

Le joueur : Derrick Henry

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Houston Texans (4-12) – Tennessee Titans (11-5)

Imaginez une équipe en tête de sa conférence qui voit en plus le retour de son meilleur joueur, accessoirement le meilleur running back de la ligue, après plusieurs mois d’absence. C’est ce qui arrive aux Titans cette semaine. Tennessee vient d’annoncer le retour dans l’effectif de Derrick Henry. Une énorme nouvelle pour cette franchise parfaitement placée à l’approche des playoffs. Reste désormais à savoir si le coureur va fouler la pelouse. On ne sait pas si Henry est parfaitement à 100 % après sa blessure au pied. On sera donc attentif à la décision de Mike Vrabel. Préfèrera-t-il le faire jouer pour le remettre dans le bain avant (potentiellement) une semaine de repos ? Ou bien le garder bien au chaud au risque qu’il n’ait pas de rythme au moment des playoffs ? En tout cas, Tennessee ne doit pas se voir déjà arrivé.

Assurés de remporter l’AFC Sud, les Titans lorgnent surtout sur la première place de la conférence. Pour cela, il va falloir battre les Texans à Houston. La veille, Kansas City aura certainement battu les Broncos (voir ci-dessous) pour reprendre la tête en AFC. Les Chiefs vont mettre la pression sur Tennessee. Au vu des bilans, on pourrait imaginer que ce ne sera qu’une partie de plaisir pour les visiteurs, mais les hommes de Mike Vrabel savent bien à quel point Houston peut-être dangereux. À l’image du premier match entre ces deux franchises cette saison et de la défaite des Titans (22-13). S’ils sont sérieux, ils devraient pouvoir s’en sortir. Encore faut-il l’être.

Les entraîneurs : Sean McVay et Kyle Shanahan

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Los Angeles Rams (12-4) – San Francisco 49ers (9-7)

Les deux hommes se connaissent parfaitement. Ils sont même amis. Sean McVay et Kyle Shanahan (avec Matt LaFleur) représentent la nouvelle génération d’entraîneur à succès. Leur parcours est relativement similaire. Engagés pour leur premier job en 2017, ils ont déjà mené leur équipe à un titre de la NFC et un Super Bowl (perdu). Quand on se penche sur le bilan comptable des deux hommes, Sean McVay a nettement l’avantage. L’entraîneur des Rams affiche 55 victoires pour 25 défaites, tandis que Shanahan lui en est à 38-42. Mais ce qui nous intéresse ce dimanche reste les face à face. Et là, le rapport de force s’inverse totalement. Le coach des 49ers est largement devant avec 6 victoires pour 3 défaites seulement face à son homologue.

Surtout, San Francisco reste sur 5 succès consécutifs avec en point d’orgue le « match aller ». Une déroute 31-10 pour Los Angeles à l’extérieur qui reste certainement en travers de la gorge des Rams. Et ce qui rend cette rencontre encore plus excitante est que l’enjeu est au plus haut pour ces deux franchises. D’un côté, San Francisco doit absolument gagner pour espérer entrer en playoffs. Les 49ers possèdent actuellement la sixième place, mais sont à la merci des Saints (et donc de l’élimination) en cas de défaite. Sauf que Los Angeles ne va pas leur faire cadeau de ce match. Pour les Rams aussi, la victoire est importante. Les hommes de Sean McVay doivent s’assurer le titre de la NFC Ouest et au moins deux matchs à domicile en playoffs. Non négligeable pour une équipe avec de grandes ambitions.

AFC Est

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Miami Dolphins (8-8) – New England Patriots (10-6)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Buffalo Bills (10-6) – New York Jets (4-12)

Parmi les huit divisions en NFL, deux seulement n’ont pas encore totalement rendu leur verdict à l’orée de cette dernière semaine. En NFC, cela se passe à l’Ouest, mais en AFC, c’est bien à l’Est qu’on attend la décision. Buffalo et New England ont le même bilan et se livrent toujours un duel à distance. Avant cette semaine 18, les Bills sont en ballotage favorable. Le tie breaker est de leur côté et une victoire suffit pour s’assurer un deuxième titre de division consécutif. Ce serait une première depuis plus de 30 ans et les 4 premières places d’affilée entre 1988 et 1991. Mais attention, les Jets n’ont pas abandonné cette fin de saison.

Ils ont donné du fil à retordre aux champions en titre la semaine dernière et Buffalo ne doit pas prendre cette rencontre à la légère. Car dans le même temps, les Patriots seront à l’affût. New England espère forcément une défaite de son rival pour le coiffer au poteau. Bill Belichick et ses hommes se rendent en Floride pour y affronter des Dolphins parfaitement à l’équilibre. Après un début de saison catastrophique, puis une série de victoires incroyable, Miami est à 8-8 et souhaite basculer du bon côté. Brian Flores avait d’ailleurs battu son mentor lors du « match aller » en ouverture du championnat (17-16). Cette guerre des nerfs entre Buffalo et New England est d’autant plus importante qu’il se pourrait que ces deux franchises se retrouvent dès la semaine prochaine lors du premier tour des playoffs.

Samedi Soir Football

Coup d’envoi samedi à 22h30
Denver Broncos (7-9) – Kansas City Chiefs (11-5)

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h15
Philadelphia Eagles (9-7) – Dallas Cowboys (11-5)

Malheureusement, les matchs de samedi n’auront pas le charme de rencontres couperets comme on aurait pu se l’imaginer pour une semaine 18. Le week-end démarrera dans le Colorado avec la réception de Kansas City par les Broncos. Denver est déjà éliminé, mais les Chiefs peuvent mettre la pression sur les Titans. Une victoire et ils repasseraient en tête en attendant le match de Tennessee 24h plus tard. Patrick Mahomes et ses coéquipiers ne viennent pas en touriste dans les Rocheuses. Surtout qu’ils aiment bien affronter Denver puisqu’ils restent sur 12 victoires consécutives face à leur adversaire de division. Difficile de ne pas imaginer la 13e ce samedi.

Cap à l’Est ensuite, pour le Saturday Night Football. Il sera en NFC cette fois. Les Eagles accueillent Dallas en Pennsylvanie. Les deux franchises sont déjà qualifiées pour les Wild Cards et ne peuvent rien espérer de plus que de grappiller une place (voire deux dans le cas de Dallas). Mais un affrontement de division dans la NFC Est n’est jamais anodin et entre ces deux rivaux historiques, il n’y a pas besoin de beaucoup d’enjeux pour assister à un match compétitif. Eagles et Cowboys utiliseront peut-être cette partie comme une répétition générale avant de réellement rentrer dans le vif du sujet dès la semaine prochaine.

AFC Nord

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Baltimore Ravens (8-8) – Pittsburgh Steelers (8-7-1)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cleveland Browns (7-9) – Cincinnati Bengals (10-6)

Parmi toutes les divisions en NFL, l’AFC Nord a toujours une saveur particulière. Si le niveau n’a pas toujours été au rendez-vous cette année avec pas mal de déceptions, cela reste un quatuor compétitif et indécis. Avant le dernier match de cette saison, cette division a déjà livré son verdict. Les Bengals vont finir en tête pour la première fois depuis 2015. Cet ultime déplacement à Cleveland n’aura donc que peu d’intérêt sportif. Zac Taylor ne prendra aucun risque avec ses joueurs majeurs. Joe Burrow est déjà annoncé au repos par exemple. En face, côté Browns, le quarterback titulaire ne sera pas là non plus. Baker Mayfield va se faire opérer et ne participera pas au dernier match de la saison. Son avenir dans l’Ohio est plus que jamais incertain.

Pour les Ravens et les Steelers en revanche, l’espoir des playoffs existe encore. Et même s’il est maigre, avec un bon nombre de résultats qui doivent tourner en la faveur de l’une ou de l’autre équipe pour une qualification, il serait dommage de ne pas faire le travail de son côté. Les deux franchises doivent s’imposer, mais une seule sortira victorieuse de ce duel. Et même si les playoffs ne sont pas à la clé, quelques records pourraient tomber dans ce match. À commencer par celui des sacks. Il ne faut plus que 1,5 sacks à TJ Watt pour dépasser Michael Strahan (22,5 en 2001). Enfin, cette rencontre sera aussi l’occasion de voir Ben Roethlisberger jouer pour la dernière fois en NFL.

Le reste en NFC

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Detroit Lions (2-13-1) – Green Bay Packers (13-3)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Giants (4-12) – Washingon Football Team (6-10)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Minnesota Vikings (7-9) – Chicago Bears (6-10)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Tampa Bay Buccaneers (12-4) – Carolina Panthers (5-11)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Arizona Cardinals (11-5) – Seattle Seahawks (6-10)

Avec seulement une place encore à jouer dans la conférence nationale, plusieurs matchs n’auront pas de réels enjeux. En première partie de soirée notamment, Green Bay se déplace à Detroit avec l’assurance de finir premier. Matt LaFleur va devoir composer entre le désir de reposer ses joueurs pour éviter toutes blessures et celui de ne pas leur faire perdre trop de rythme avant plusieurs jours sans football. Pour les Giants et les Vikings, cette semaine 18 pourrait être la fin d’une ère. Ils accueillent respectivement Washington et Chicago avant peut-être de changer d’entraîneur.

En deuxième partie de soirée, Buccaneers et Cardinals joueront avec un œil sur le match des Rams. Pour ces deux franchises, l’enjeu de leur rencontre dépend quasi exclusivement de Los Angeles. Si les hommes de Sean McVay s’imposent, le classement dans le haut de cette NFC devrait rester sensiblement le même. À condition bien sûr que Tampa Bay et Arizona fassent le travail à domicile. En revanche, si les Californiens s’inclinent face aux 49ers (voir ci-dessus), alors la porte sera ouverte. Bruce Arians et ses hommes pourraient gagner une place dans le classement pour devenir dauphin de Green Bay. Tandis que Kyler Murray et ses coéquipiers auraient alors une occasion en or de remporter la NFC Ouest (et de jouer le premier tour à domicile). Les Buccaneers reçoivent les Panthers, pendant que les Cardinals accueillent les Seahawks.

Les affiches

Coup d’envoi samedi à 22h30
Denver Broncos (7-9) – Kansas City Chiefs (11-5)

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h15
Philadelphia Eagles (9-7) – Dallas Cowboys (11-5)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Detroit Lions (2-13-1) – Green Bay Packers (13-3)
Jacksonville Jaguars (2-14) – Indianapolis Colts (9-7)
New York Giants (4-12) – Washingon Football Team (6-10)
Minnesota Vikings (7-9) – Chicago Bears (6-10)
Houston Texans (4-12) – Tennessee Titans (11-5)
Baltimore Ravens (8-8) – Pittsburgh Steelers (8-7-1)
Cleveland Browns (7-9) – Cincinnati Bengals (10-6)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Los Angeles Rams (12-4) – San Francisco 49ers (9-7)
Tampa Bay Buccaneers (12-4) – Carolina Panthers (5-11)
Arizona Cardinals (11-5) – Seattle Seahawks (6-10)
Miami Dolphins (8-8) – New England Patriots (10-6)
Atlanta Falcons (7-9) – New Orleans Saints (8-8)
Buffalo Bills (10-6) – New York Jets (4-12)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Las Vegas Raiders (9-7) – Los Angeles Chargers (9-7)

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires