France Autriche Football americain

[NCAA] Edition spéciale – l’avenir leur appartient : les défenseurs

Déjà au top, ces défenseurs feront le bonheur des franchises NFL en...2023.

La saison régulière 2021 est terminée en football universitaire et attendant les playoffs, voici un point sur les meilleurs joueurs universitaire encore trop jeunes pour se présenter à la draft 2022. Ces joueurs vous régaleront lors de la saison 2022 et lors des Bowl Games qui arrivent (qui vous seront présentés vendredi 17 décembre).

Préambule

Les joueurs universitaires ayant passé trois années après le lycée sont éligibles à la draft NFL. La date butoir pour s’y inscrire est le 21 janvier 2022. Certains joueurs, en 3e ou 4e année (bénéficiant d’une année bonus) ont donc jusqu’à cette date pour se déclarer ou pour signifier leurs intentions de rester à l’université. Ces joueurs, junior et senior, ne seront pas évoqués dans cet article. Seuls les freshman et sophomore 2021 ont droit de citer ci-dessous, car eux n’ont pas le choix : ils ne sont pas éligibles à la draft 2022..

Edge Rushers

Defensive-End de défenses organisées en 43 ou linebackers extérieurs en défense 34, ceux qui débordent depuis l’extérieur de la ligne défensive, sont toujours des joueurs prisés lors de la draft NFL. Cela tombe bien, il y a un monstre du coté de Alabama : Will Anderson (photo de couverture). Rapide, athlétique, polyvalent et leader dans l’âme, sauf incident il sera un candidat très sérieux pour le top 3 de la draft 2023. Plus costaud, Myles Murphy (Clemson) a lui aussi ce potentiel hors-norme. En 2021, il a signé 8 sacks en 9 matchs ! Le rapide BJ Ojulari (LSU) marche sur les traces de son frère Azeez (Giants) alors que Nick Herbig suit celles de Tj Watt à Wisconsin. Jack Sawyer (Ohio State), Korey Foreman (USC) et Leonard Taylor (Miami) ne seront disponibles pour une franchise NFL qu’à partir de la draft 2024 mais, ils seront des joueurs majeurs de la saison 2022 du CFB (College FootBall). Lui sera disponible pour la draft 2023, l’explosif Felix Anudike-Uzomah (Kansas State). Il est l’auteur de 11 sacks en 12 matchs 2021 et ses qualités couplées à son jeune âge (né en 2002), offrant donc une grande marge de progression, séduisent les scouts NFL.

Defensive Tackles

Joueur rappelant JJ Watt, Bryan Bresee (Clemson) a tout d’un futur top 10 de la draft : défense de course, agression du quarterback, moteur toujours en action, c’est un phénomène. Paraissant moins explosif mais tout aussi impressionnant, Gervon Dexter (Florida). Jalen Carter, malgré 8 plaquages pour pertes en 2021, est dans l’ombre de Jordan Davis, Devonte Wyatt et de Travon Walker. En 2022, le premier rideau de Georgia sera sien, tout comme pour Tim Smith : déjà titulaire avec Alabama, sans tous les Phidarian Mathis et autres LaBryan Ray, il aura encore plus l’occasion de se mettre en valeur l’an prochain. À suivre également, Alfred Collins (Texas), les joueurs du Pacifique JT Tuimoloaiu (Ohio State) et Tuli Tuipolotu (USC) ainsi que Brandon Dorlus (Oregon), Jaquelin Roy (LSU) et Akheem Mesidor (West Virginia).

Bien entendu, il faudra suivre la recrue numéro 1 du niveau « Junior College » : le Français Jeffrey M’Ba est extrêmement recruté et va rejoindre une université de premier plan. Ce jour, nous savons qu’il devrait rejoindre une de ces cinq universités : Miami, Oregon, Tennessee, Auburn ou Missouri.

Linebackers

Si la cuvée de la draft 2022 est talentueuse, elle ne possèdera pas en son sein, un joueur du calibre de Noah Sewell (Oregon). Le frère du tackle offensif des Lions est aussi costaud qu’explosif, il parait le linebacker ultime ! Son coéquipier Justin Flowe offre un mix puissance/vitesse incroyable alors, s’il parvient à rester en bonne santé, ce duo sera détonnant. Cody Simon (Ohio State) a montré ses qualités en 2021, s’il progresse comme attendu alors, il sera un top 5 à sa position pour la draft 2023. Le cas également dans une université réputée pour sa formation des linebackers : Curtis Jacobs à Penn State. Fait pour jouer à l’extérieur d’une défense en 43, Trenton Simpson (Clemson) est un joueur hyper athlétique qui sait être efficace contre la course et pour mettre la pression. Jouant dans des conférences moins suivies, Darius Hodge (Tulane) et Ivan Pace (Miami of Ohio) sont à surveiller.

Secondary

Comme pour les autres joueurs, il faut bien sur attendre de voir si certains joueurs éligibles resteront (ou pas) à l’université. C’est le cas du safety de Northwestern Brandon Joseph comme du cornerback de East Carolina Ja’Quan McMillian. Redshirt sophomore, et donc éligible, le cornerback Cam Smith devrait cependant rester à South Carolina et après Stephon Gilmore et Jaycee Horn, il pourrait être le prochain à rejoindre la NFL par la grande porte. Déjà titulaire à Georgia et à Alabama, Kelee Ringo et Malachi Moore joueront un plus grand rôle encore dans leurs défenses respectives. Auteur d’une saison freshman de premier plan, le cornerback Eli Ricks a décidé de quitter LSU après la seconde. À lui de bien choisir sa prochaine équipe car son potentiel est immense (USC serait en pole position). Lui restera dans son université, celle de North Carolina : Tony Grimes a même été surclassé en 2020, intégrant les rangs universitaires alors qu’il lui restait une année de lycée. Grand, fluide et avec de bons instincts (9 passes défendues en 2021), il a tout d’un futur 1e tour de la draft. Son partenaire, le safety Ja’Qurious Conley est un joueur hyper athlétique, pouvant défendre depuis les positions de safety ou de linebacker.

Autre cornerback avec beaucoup de qualités, Emmanuel Forbes de Mississippi State. Autre sensation en conférence SEC, l’immense cornerback Jaylon Jones de Texas A&M (1m90 pour 92 kilos). Joueur physique, il sait défendre les meilleurs receveurs adverses mais aussi être un support contre la course. La prochaine sensation au poste de cornerback, d’une université habituée à en former, est Denzel Burke de Ohio State. Mais pour lui, il faudra attendre la draft 2024. Idem pour le clone de Derwin James (Chargers), le joueur de Miami James Williams (numéro 0 dans la vidéo ci-dessous).

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires