France Autriche Football americain

Colts – Buccaneers (31-38) : Leonard Fournette éclipse Jonathan Taylor

Le grand coureur du soir n'a pas été celui que l'on pensait

Indianapolis Colts (6-6) – Tampa Bay Buccaneers (8-3) : 31-38

Fin de match haletante à Indianapolis !

A 31-31, les Buccaneers et Tom Brady (25/34, 226 yards, 1TD, 1INT) récupère le cuir avec trois minutes à jouer. Une situation que le quarterback des Buccaneers connait trop bien pour rater sa chance.

A coup de passes et de courses, les visiteurs remontent tout le terrain et inscrivent ce qui semble être le touchdown de la victoire (31-38 à 20 secondes de la fin) sur une course de 28 yards d’un Leonard Fournette (17 courses, 100 yards, 3TD ; 7 réceptions, 31 yards, 1TD) en forme olympique ce soir.

Mais sur le kickoff, l’équipe spéciale des Buccaneers se troue et laisse le retourneur des Colts remonter 72 yards ! Avec 10 secondes à jouer et 38 yards pour le touchdown, Indianapolis tente 2 passes : la première pour se rapprocher un peu plus mais Jack Doyle (6 réceptions, 81 yards, 1TD) est bloqué par Lavonte David. La seconde, voit Carson Wentz (27/44, 306 yards, 3TD, 2 INT) manquer de jus dans son lancer et se faire intercepter par Pierre Desir juste devant l’endzone.

Les Colts sont passés tout près de faire tomber les champions en titre malgré un Jonathan Taylor (16 courses, 83 yards, 1TD) plus secret que ces dernière semaines.

Rien ne sert de courir…

Première mi-temps aux deux visages du côté d’Indianapolis. Le premier quart-temps est celui des défenses avec des escouades qui musèlent complètement les attaques adverses. Sur les 8 premières séries on compte 5 3rd&out, deux fumble provoqués (un de chaque côté) et un field goal pour Indianapolis (3-0).

En revanche, le second quart voit les attaques prendre le pas sur leurs adversaires. Ce sont d’abord les Buccaneers qui frappent après un turnover provoqué par leur défense. En repartant des 34 yards adverses, Leonard Fournette fini par inscrire le premier touchdown du match (3-7) mais non sans mal après tout de même 8 actions pour gagner cette trentaine de yards.

Les locaux répondent immédiatement par l’intermédiaire de leur jeu aérien et de Carson Wentz qui envoie une bombe en profondeur pour une réception-touchdown de 62 yards d’Ashton Dulin (10-7).

Les Colts accentuent leur avantage quand leur défense parvient à intercepter Tom Brady qui tentait de joueur la profondeur. Derrière, l’attaque réussie la meilleure série offensive du match en remontant 90 yards en 6 minutes et 9 actions concluent par une réception de Jack Doyle dans l’endzone (17-7).

Le match ressemble alors de plus en plus à un match de boxe où les adversaires se rendent coup pour coup. En effet, Tampa Bay répond à son tour avec 84 yards que Brady conclue en -trouvant Fournette pour le touchdown (17-14) à 2 minutes de la fin.

Suffisamment de temps aux Colts pour jouer leur chance et ajouter un touchdown par TY Hilton à 18 secondes de la mi-temps (24-14). Un touchdown qui symbolise la dynamique dans laquelle sont les Colts depuis 1 mois puisque celui-ci arrive sur une 4&1 tentée sur les 4 yards de Tampa Bay.

Les Colts mènent donc de 10 points à la mi-temps avec seulement 25 yards au sol gagnés par Jonathan Taylor !

… Il faut partir à point

Alors qu’Indy avance très bien et est aux portes de la red zone après une grosse série de passes de Wentz, le quarterback perd la balle sous la pression de Shaq Barrett. Une offrande que l’attaque ne laisse pas passer avec un nouveau touchdown à la course pour Fournette (24-21).

Bis repetita sur le drive suivant lorsque le quarterback des Colts se fait cette fois intercepter par Antoine Winfield. En repartant de leurs 35 yards, il ne faut que quelques actions aux Buccaneers pour ajouter un touchdown (24-28), passant pour la 1ere fois devant au score depuis le début du 2e quart-temps.

Les Colts semblent définitivement couler quand ils voient Hines perdre la balle sur le punt de Tampa Bay. Mais la défense des locaux abat un énorme bouleau défensif et maintient l’espoir en limitant Tampa à un simple field goal (24-31) malgré un drive début sur les 10 yards adverse.

Un espoir que Jonathan Taylor amplifie sur la série suivante. Inutilisé jusque-là, le coureur sort un drive XXL en étant utilisé sur les 10 actions (8 courses et 2 réceptions) qu’il conclue par un touchdown après 6 minutes de possession (31-31).

Le problème pour les Colts c’est qu’avec trois minutes à jouer et Tom Brady en face, la mission s’annonce compliquée. Le quarterback vétéran fait effectivement avancer les siens et peut compter sur Fournette pour enfoncer le clou avec son 4e touchdown du soir (31-38).

Derrière un retour de coup d’envoi donnera un peu d’espoir aux locaux, mais le miracle n’aura pas lieu à cause d’un Ave Maria raté par Wentz.

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires