unibet
Decathlon

[NCAA] Le baromètre de la draft : Chris Olave plus blanc

Focus sur des receveurs talentueux et sur le fils d'une (pas si) ancienne gloire NFL.

Chaque dimanche, la rédaction de TDActu vous propose un point sur les joueurs universitaires. Qui a été performants et qui a déçu ? Car il n’est jamais trop tôt pour se préparer à la draft 2022, un hebdomadaire axé sur les performances individuelles des futurs joueurs NFL. Seuls les joueurs éligibles à la draft 2022 sont cités ici.

Semaine 12 :

Une semaine de compétition où les receveurs ont une nouvelle fois prouvé que la cuvée de la draft 2022 à ce poste sera séduisante.

Temps ensoleillé

  • Chris Olave, WR, Ohio State : 140 yards et 2 touchdowns
  • Garrett Wilson, WR, Ohio State : 126 yards et 2 touchdowns
  • Jameson Williams, WR, Alabama : 190 yards et 3 touchdowns
  • John Metchie, WR, Alabama : 173 yards et 1 touchdown
  • Treylon Burks, WR, Arkansas : 179 yards et 2 touchdowns
  • David Bell, WR, Purdue : 101 yards
  • Jalen Tolbert, WR, South Alabama : 143 yards et 1 touchdown
  • Khalil Shakir, WR, Boise State : 116 yards et 1 touchdown
  • Romeo Doubs, WR, Nevada : 159 yards et 2 touchdowns
  • Zay Flowers, WR, Boston College : 92 yards et 1 touchdown
  • Jordan Davis, DT, Georgia 
  • Desmond Ridder, QB, Cincinnati : 274 yards (17/23) pour 3 touchdowns à la passe, 46 yards et 1 touchdown au sol et 1 touchdown après réception

Le receveur Chris Olave confirme tout son talent semaines après semaines : 2 touchdowns face à Michigan State, 13 en 10 matchs 2021 ! Il ne sera pas forcément le premier receveur choisi lors de la draft 2022 car la cuvée est talentueuse et relativement homogène à son sommet. Ce qui semble certain est qu’il est le plus « pro ready » et qu’il contribuera dès sa saison rookie. Il est le « Wind » alors que son coéquipier Garrett Wilson est le « Fire » (le sophomore Jaxon Smith-Njigba étant le « Earth » de ce trio magique). Les deux joueurs sont des candidats très probable pour le 1e tour, tout comme le duo de Alabama. John Metchie et Jameson Williams ont eux aussi beaucoup de vitesse et se montrent être les dignes successeurs de Jaylen Waddle (Dolphins) et DeVonta Smith (Eagles). Autre futur possible choix du 1e tour, le receveur de Arkansas Treylon Burks. Joueur costaud, s’il ne marquera pas des points lors du sprint au NFL Combine, il a encore montré face à Alabama qu’il a suffisamment de vitesse pour se séparer des défenseurs. Sa performance XXL face à Alabama a solidifié son statut.

S’il n’a pas marqué face à Northwestern, David Bell a une nouvelle fois été décisif avec ses réceptions et ses mains sures. Jalen Tolbert joue avec les modestes Jaguars de South Alabama mais il est pourtant un receveur à considérer en vue de la draft 2022. Avec son mix de taille et de capacité en tracés, il est un joueur à suivre. Autre receveur mais autre profil, plus léger mais capable de contribuer partout sur le terrain, Khalil Shakir de Boise State. La cuvée 2022 de la draft sera très solide au poste de receveurs et tout cela, sans parler de jeunes joueurs pas encore éligibles comme le formidable Beaux Collins (Clemson).

Encore une grande performance du quarterback Desmond Ridder qui, comme toujours a été décisif dans les airs et au sol mais s’est aussi permis d’inscrire un touchdown après réception ! Après 4 saisons de haut vol avec Georgia, l’homme et demi Jordan Davis (2m pour 155 kilos) a joué son dernier match à domicile de sa carrière universitaire. Pour fêter cela, le defensive tackle a eu le droit de porter le cuir et d’inscrire un touchdown au sol avec une course de 1 yard. Il a ensuite eu l’honneur de prendre la place du chef d’orchestre pour diriger le Marching Band : une fin en fanfare en somme.

Mentions 

  • Charlie Kolar, TE, Iowa State : 152 yards et 1 touchdown
  • Zach Charbonnet, RB, UCLA : 167 yards et 1 touchdown
  • Tyler Allgeier, RB, BYU : 136 yards et 1 touchdown
  • Brian Robinson, RB, Alabama : 122 yards
  • Kyren Williams, RB, Notre Dame : 56 yards et 2 touchdown au sol, 31 yards après réceptions
  • George Karlaftis, DE, Purdue : 5 plaquages dont 1 sack
  • Nik Bonitto, Edge, Oklahoma : 5 plaquages dont 2,5 pour pertes dont 1 sack
  • Trajan Jeffcoat, Edge, Missouri : 4 plaquages pour pertes dont 1 sack
  • DeMarvin Leal, DL, Texas A&M : 4 plaquages dont 1 sack
  • Henry To’o To’o, LB, Alabama : 13 plaquages dont 2 sacks
  • Devin Lloyd, LB, Utah : 6 plaquages dont 1 pour pertes
  • Andrew Booth, CB, Clemson : 2 passes défendues et 1 interception
  • Jermaine Waller, CB, Virginia Tech : 4 plaquages et 2 passes défendues
  • Trent McDuffie, CB, Washington : 4 plaquages et 1 passe défendue
  • Quindell Johnson, S, Memphis : 6 plaquages et 2 passes défendues
  • Brandon Joseph, S, Northwestern : 3 plaquages et 1 passe défendue
  • Quentin Lake, S, UCLA : 7 plaquages dont 2 pour pertes et 1 interception

Temps pluvieux

  • Carson Strong, QB, Nevada : 351 yards (27/44), 4 touchdowns et 1 interception, 1 fumble
  • Phil Jurkovec, QB, Boston College : 148 yards (10/24) pour 1 touchdown et 1 interception, 59 yards et 1 touchdown au sol
  • Breece Hall, RB, Iowa State : 58 yards en 19 courses (3,1) et 1 touchdown

Alors qu’il est considéré comme un top 5 à sa position pour la draft 2022, Carson Strong et Nevada se sont fait surprendre par Air Force (qui contrairement à son corps d’armée, a joué au sol 83 fois contre seulement 5 passes tentées !). S’il a aussi réussi de belles choses, notamment en trouvant son receveur star Romeo Doubs, son interception, son ballon perdu et un taux de complétions plus faible qu’à son habitude font tache. Alors qu’il a vu sa saison perturbée par une blessure, le quarterback Phil Jurkovec avait une belle occasion de se montrer face à Florida State. Occasion ratée avec une défaite collective et une performance individuelle très mitigée.

Considéré par beaucoup comme le meilleur coureur de la cuvée 2022 de la draft, Breece Hall n’a rien pu faire face à l’agressive défense de Oklahoma. Si les grands joueurs brillent dans les matchs importants, il n’a pas fait monté sa cote.

Mentions 

  • Adrian Martinez, QB, Nebraska : 351 yards (23/35) pour 1 touchdown et 2 interceptions, 23 yards et 1 touchdown au sol
  • Jayden Daniels, QB, Arizona State : 166 yards (16/27) pour 1 interception, 46 yards au sol
  • Emory Jones, QB, Florida : 261 yards (20/32)

Sous les radars

  • Bryant Koback, RB, Toledo : 230 yards et 4 touchdowns
  • Max Borghi, RB, Washington State : 139 yards et 2 touchdowns
  • BJ Baylor, RB, Oregon State : 150 yards
  • Malik Cunningham, QB, Louisville : 303 yards (18/25) et 5 touchdowns à la passe, 224 yards et 2 touchdowns au sol
  • Grayson McCall, QB, Coastal Carolina : 319 yards (22/28) et 5 touchdowns
  • Carlton Martial, LB, Troy : 18 plaquages
  • Darius Muasau, LB, Hawaï : 13 plaquages dont 2 sacks

Le coureur Bryant Koback continue sa saison fantastique avec 4 touchdowns de plus ! Ce qui porte son total à 13 en 11 matchs 2021 et à 43 en carrière (42 matchs). Joueur puissant, il ressemble comme deux gouttes d’eau à ce type de running-back qu’une franchise NFL choisira à partir du tour 5 ou 6 de la draft, et qui pourra contribuer dans un comité. Idem pour Max Borghi. Joueur qui possédait en 2019 une belle cote auprès des scouts, il a très peu joué en 2020 en raison d’une blessure et d’une saison écourtée par la pandémie. En 2021, il confirme son talent avec 10 touchdowns en 11 matchs. Après Jermar Jefferson, sélectionné au 7e tour par les Lions de Detroit, Oregon State pourrait en 2022 voir un autre de ses coureurs être choisi à la draft. BJ Baylor, s’il n’a pas marqué face à Arizona State, a à nouveau été décisif avec ses 150 yards. Il est l’auteur de 12 touchdowns sur ses 10 premiers matchs 2021.

Par contre le quarterback Malik Cunningham a peu de chances d’être drafté, malgré une performance mémorable face à Duke. Titulaire du poste dès 2019, il était connu comme étant Malik Cunningham. Sauf qu’en milieu de saison, il informa tout le monde qu’il fallait l’appeler désormais Micale Cunningham, car Malik n’est en fait que son second prénom : Micale Malik Cunningham. Sauf que les Américains n’y arrivaient pas !

« Les gens le prononcent mal : un coup c’est « Michelle », un autre « Michael ». Du coup, j’ai décidé de reprendre mon second prénom et de l’utiliser comme si c’était le premier. Après tout, c’est toujours mon prénom. », nous apprenait Malik Cunningham en 2020

On ne sait pas encore si le quarterback Grayson McCall va se présenter à la draft ou rester à Coastal Carolina en 2022. S’il décide de rejoindre les pros alors, il aura une chance d’être sélectionner grâce à sa précision et à son intelligence de jeu. Si à 1m75 il manque de taille pour être un titulaire en NFL, le linebacker Carlton Martial trouvera sans doute une place dans un effectif NFL. Il est l’auteur de 120 plaquages en 11 matchs 2021 ! Et ce n’est pas son coup d’essai puisqu’il en avait signé 114 en 2020 et 127 en 2019. Autre linebacker qui aura sa chance, après avoir été drafté dans les derniers tours ou après avoir été signé après la draft, le joueur de Hawaï Darius Muasau.

Mentions

  • Holton Ahlers, QB, East Carolina : 405 yards (27/32) pour 3 touchdowns, 48 yards au sol
  • Hendon Hooker, QB, Tennessee : 273 yards (17/20) pour 2 touchdowns, 21 yards et 1 touchdown au sol
  • Chris Rodriguez, RB, Kentucky : 119 yards et 1 touchdown
  • Tyler Goodson, RB, Iowa : 132 yards
  • George Holani, RB, Boise State : 114 yards
  • Wan’Dale Robinson, WR, Kentucky : 181 yards
  • Dante Wright, WR, Colorado State : 150 yards et 1 touchdown
  • Calvin Turner, WR, Hawaii : 94 yards
  • Jake Ferguson, TE, Wisconsin : 92 yards
  • Trey McBride, TE, Colorado State : 89 yards
  • Cole Turner, TE, Nevada : 54 yards et 2 touchdowns
  • Isaiah Likely, TE, Coastal Carolina : 62 yards et 1 touchdown
  • Ali Fayad, Edge, Western Michigan : 4 plaquages dont 3 pour pertes dont 1 sack et 1 passe défendue
  • CJ Brewer, DT, Coastal Carolina : 5 plaquages dont 1,5 sacks
  • Nesta Silvera, DT, Miami : 6 plaquages dont 1,5 pour pertes
  • Deslin Alexandre, DL, Pitt : 6 plaquages dont 2 sacks
  • James Patterson, LB, Buffalo : 11 plaquages dont 3,5 pour pertes
  • Jack Campbell, LB, Iowa : 8 plaquages et 1 interception retournée pour un touchdown
  • Jahad Woods, LB, Washington State : 12 plaquages dont 1,5 pour pertes et 1 interception
  • Marcus Jones, CB, Houston : 6 plaquages et 2 interceptions
  • Rashad Wisdom, S, UTSA : 10 plaquages et 1 passe défendue
  • Kolby Harvell-Peel, S, Oklahoma State : 2 plaquages dont 1 sack
  • JL Skinner, S, Boise State : 9 plaquages dont 1,5 pour pertes et 1 fumble récupéré

L’action de la semaine

L’action de la semaine est une superbe passe de 39 yards pour un touchdown. Wow ! What ? Si cette action ne semble pas si spectaculaire, le contexte va vous faire comprendre l’inverse. Décimée par les blessures, la « quarterback room » de Southern Miss était tout simplement vide au moment d’affronter Louisiana Tech. Le receveur Jakarius Caston a donc lancé une passe. Le coureur Dajon Richard aussi. Le cornerback Antavious Willis en lui lancé 3 pour un gain total de 32 yards et un touchdown ! Mais c’est finalement un autre coureur qui en a lancé le plus : 8 dont 4 complétées pour un gain de 75 yards, 2 touchdowns et une interception. Ce coureur porte un nom familier aux amateurs de ce sport : Frank Gore junior. Il est le fils de l’ancien coureur des 49ers et de 3 autres franchises NFL. Ci-dessous, le fiston en action, également auteur d’un touchdown au sol dans ce match, avec la dite passe de 39 yards pour un touchdown.

 

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés

TouchDown