unibet
Decathlon

[Preview] Semaine 11 : les Cowboys viennent tester les Chiefs

C’est le moment de prouver pour Kansas City.

Alors que New England a largement dominé Atlanta, place désormais au reste de la NFL. Après leur belle victoire face aux Raiders la semaine dernière, les Chiefs semblent être de retour. Ils ont en tout cas une belle occasion de le confirmer puisqu’ils reçoivent les Cowboys ce dimanche. C’est LE match à ne pas manquer cette semaine.

Pour savoir où et quoi regarder, on vous fait un petit tour d’horizon. Kansas City accueille Dallas, un lanceur qui retrouve son ancien coach, les Eagles face à un immense défi, un coureur en folie, un entraîneur qui doit remobiliser ses troupes, une équipe toujours sans victoire et les traditionnels duels de division : voici le programme de la semaine 11.

Le match à ne pas manquer

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Kansas City Chiefs (6-4) – Dallas Cowboys (7-2)

L’ArrowHead va enfin retrouver la meilleure attaque de la ligue dans son stade. Sauf que pour une fois, ce ne sera pas les Chiefs. Depuis le début de la saison, c’est bien Dallas qui possède l’escouade la plus explosive en NFL. Plus grand nombre de yards gagnés (433,9) et plus grand nombre de points marqués (31,6), les statistiques sont sans appel pour les visiteurs du week-end. Des deux côtés du terrain, les Cowboys sont sûrs de leurs forces. Tout l’inverse pour l’instant des Chiefs. Kansas City progresse en défense depuis quelques semaines et a enfin retrouvé son mojo offensif lors du Sunday Night Football face aux Raiders. Mais tout cela demande confirmation et la réception des Cowboys sera le test parfait.

En défense d’abord. Depuis trois semaines, Steve Spagnuolo a semblé avoir réussi à remettre son escouade à l’endroit, mais elle n’a pas encore passé l’épreuve du feu. Face à Dak Prescott (2341 yards, 20 TDs et 5 INTs), CeeDee Lamb (726 yards et 6 TDs), Amari Cooper (583 yards et 5 TDs), Ezekiel Elliott (663 yards et 7 TDs) et tous les autres le challenge ne pouvait pas être plus élevé. De l’autre côté du ballon, il y a eu un net mieux contre Las Vegas, mais l’escouade défensive de Dallas offre une opposition plus relevée. Les Cowboys sont opportunistes et s’appuient sur des joueurs de grands talents comme Micah Parsons ou Trevon Diggs capables de faire basculer un match. Mike McCarthy devrait certainement opter pour une défense majoritairement avec deux safeties dans le fond du terrain. Un schéma qui pose des soucis à Patrick Mahomes (2940 yards, 25 TDs et 10 INTs) depuis le début de la saison. On observera ainsi l’adaptation de l’ancien MVP. En tout cas, l’équipe qui remportera ce match enverra un message fort à la ligue.

Le duel : Cam Newton vs. Ron Rivera

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Carolina Panthers (5-5) – Washington Football Team (3-6)

La semaine dernière, Cam Newton a parfaitement fêté son retour en NFL. Deux touchdowns lors de ses deux premiers snaps et une entrée en matière remarquée. Quelques jours plus tard, il devrait déjà être nommé titulaire par Matt Rhule. L’épisode deux de la carrière du quarterback à Carolina va donc officiellement démarrer par un match face… à son ancien coach. En effet, puisque l’histoire fait bien les choses, cette rencontre entre les Panthers et Washington sera surtout l’occasion de voir Ron Rivera affronter Cam Newton. Les deux hommes ont passé neuf saisons ensemble avec à la clé trois titres de divisions. Surtout, ils ont atteint le Super Bowl en 2015. Mais dimanche, ils seront adversaires.

L’entraîneur connait donc son ancien lanceur par cœur. Ce sera donc un bon test d’entrée pour le nouvel arrivant. Cam Newton sera forcément scruté. Ses premiers pas étaient réussis, mais mener l’attaque durant tout le match est bien différent. Il pourra en tout cas profiter de joueurs de talent autour de lui avec Robbie Anderson (243 yards et 3 TDs), D.J. Moore (701 yards et 3 TDs) et surtout Christian McCaffrey (348 yards au sol et 1 TD + 283 yards dans les airs) qui tente de revenir à son meilleur niveau. De son côté, Washington vient de livrer son meilleur match défensif de la saison face au champion en titre. On va rapidement savoir si c’était une anomalie ou si cette escouade a enfin retrouvé son allant de la saison passée. On pourrait presque s’attendre à un match avec peu de points, car la défense de Carolina est elle revenue à son niveau du début de saison.

La stat : 72,9

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Philadelphia Eagles (4-6) – New Orleans Saints (5-4)

Voilà le nombre de yards que les Saints autorisent par match aux coureurs adverses. Une statistique qui fait d’eux la meilleure défense au sol de la ligue. Une mauvaise nouvelle pour Philadelphia. La franchise coachée par Arthur Smith semblait en effet en train de se trouver une véritable identité. Les Eagles courent beaucoup et ça leur réussit. Malgré l’absence de Miles Sanders (63 courses pour 300 yards), le commité de running backs réussi à avancer. À l’image de Jordan Howard (41 courses, 211 yards et 3 TDs), Boston Scott (40 courses, 205 yards et 3 TDs) et Kenneth Gainwell (43 courses, 155 yards et 3 TDs) qui font des dégâts à tour de rôle. Bien aidés aussi par leur quarterback qui est une véritable menace dans ce secteur (96 courses, 549 yards au sol et 5 TDs pour Jalen Hurts).

Résultat, cette attaque assume son déséquilibre vers le sol. Ce qui permet à Hurts d’avoir moins de pression à la passe. Et comme sa relation avec DeVonta Smith (42 réceptions, 603 yards et 4 TDs) grandit de jour en jour, le domaine aérien devient aussi dangereux. Mais tout part de la capacité à cette équipe d’imposer sa loi au sol. Les Eagles possèdent d’ailleurs la 3e attaque de la ligue dans ce domaine (144,5 yards/match) derrière les Browns et les Ravens. Sauf que s’il y a bien une équipe sur qui il est quasiment impossible de courir, c’est bien New Orleans. Dans ce domaine les Saints sont des références. C’est simple, ils n’ont plus autorisé un coureur à plus de 100 yards depuis 12 matchs. La dernière fois qu’ils ont été mis en difficultés dans ce domaine, c’était en décembre dernier… face à Philadelphia. Les Eagles leur avaient passé 246 yards au sol donc 106 pour Hurts. Alors, vengeance ou bis repetita ?

Le joueur : Jonathan Taylor

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (6-3) – Indianapolis Colts (5-5)

Depuis la blessure longue durée de Derrick Henry, il y a une place à prendre pour le trône officieux de meilleur running back de la ligue. Pour l’instant, celui qui s’en approche le plus se nomme : Jonathan Taylor. Statistiquement d’abord puisqu’il est à égalité au nombre de yards avec le Titan (937) en tête du classement. Sauf catastrophe, il devrait donc le dépasser ce dimanche. Mais aussi dans l’impression visuelle et sa capacité à porter son équipe. Depuis plusieurs semaines, il est le meilleur joueur offensif d’Indianapolis et si les Colts sont encore dans la course pour une place en playoffs, ils peuvent le remercier. Dimanche, ils vont affronter une équipe qui va leur rappeler de mauvais souvenirs.

La dernière fois que Frank Reich et les siens se sont déplacé à Buffalo, ils s’étaient fait éliminer de la course au titre lors du Wild Cards Round en janvier dernier (une défaite 24-27). Depuis beaucoup de choses ont changé et si ce match ne sera pas à élimination directe il a beaucoup d’importance pour les deux équipes. Côté Buffalo, le bilan est bon pour l’instant, mais la constance n’est pas encore au rendez-vous. Depuis le début de la saison, leurs 6 victoires l’ont été face à des adversaires au bilan cumulé de 18-39. Tandis que leurs défaites sont venues de franchise avec un bilan total de 15-12-1. Leurs six prochains matchs sont face à des franchises à 50 % de victoire ou plus à l’heure actuelle. Ce sera donc le moment de prouver qu’ils peuvent battre n’importe qui. À commencer par les Colts.

L’entraîneur : Bruce Arians (et Todd Bowles)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Tampa Bay Buccaneers (6-3) – New York Giants (3-6)

Après la défaite des siens face à Washington dimanche dernier, Bruce Arians n’a pas été tendre. Il a exigé que tout le monde, y compris Tom Brady, prenne ses responsabilités après ce revers. Le technicien sent bien que la saison ne se passe pas exactement comme il l’espérait. Non pas que les Buccaneers soient en danger. Ils restent parmi les grands favoris à leur propre succession, mais certaines de leurs performances soulèvent parfois quelques interrogations. Il leur reste du temps pour monter en puissance avant les playoffs. Ils l’ont fait l’an dernier, il n’y a pas de raison qu’ils ne le fassent pas cette année. Mais pour cela, Bruce Arians doit remobiliser ses troupes. L’attaque fait toujours partie des plus prolifiques (31 points par match, 3e de la ligue), mais les absences d’Antonio Brown, Rob Gronkowski et autres commencent à peser.

Surtout, l’axe principal d’amélioration reste la défense. C’est là qu’intervient Todd Bowles. Le coordinateur défensif doit aussi composer avec beaucoup de blessés dans le backfield, mais Tampa Bay prend trop de points (23,6 unités/rencontre, 18e) et autorise trop de yards dans les airs (254,2 par match, 22e). Face à une attaque aérienne moyenne (238,9 yards par match pour les Giants, 16e en NFL) lors de ce Monday Night Football, Tampa Bay a l’occasion de (re)prendre de la confiance dans ce secteur de jeu. Mais attention toutefois à un excès de suffisance. New York avait embêté les Floridiens l’an dernier lors d’un match du lundi soir et les Bucs s’en étaient sortis de justesse. Cette année, on (et Bruce Arians aussi) attend d’eux qu’ils montrent leur supériorité pour attaquer parfaitement leur deuxième partie de saison.

À la recherche du premier succès

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cleveland Browns (5-5) Detroit Lions (0-8-1)

Une chose est sûre désormais, Detroit ne sera pas la première franchise à afficher un bilan de 0-17. Le pire que les Lions peuvent faire maintenant sera 0-16-1. Ce n’est pas beaucoup mieux certes, mais au moins le symbole est moins fort. Toutefois, après leur match nul la semaine dernière face aux Steelers, ils sont toujours à la recherche de leur premier succès de la saison. Pour cela, ils vont rester dans l’AFC Nord, avec cette fois un déplacement à Cleveland. Il y a quelques semaines, les Browns auraient certainement fait qu’une bouchée des Lions. Mais depuis plusieurs matchs, les hommes de Kevin Stefanski ne sont pas rassurants. Ils ont du mal à trouver de la constance et sortent surtout d’une déculottée face aux Patriots. Ce match face à la pire équipe de la ligue devrait les remettre d’aplomb, encore faut-il qu’ils le prennent du bon bout.

Dans un premier temps, il faudra observer le statut de Nick Chubb. Le running back, absent la semaine passée pour cause de test positif au COVID, est le meilleur joueur de cette attaque (120 courses, 721 yards et 6 TDs). Avec lui, l’escouade prend une autre dimension. Il est l’une des raisons principales qui font de Cleveland la meilleure attaque au sol de la ligue (154,1 yards/match, à égalité avec Baltimore). Une présence d’autant plus importante que Detroit arrive dans l’Ohio avec l’une des pires défenses dans ce domaine (135,7 yards autorisés par match, 30e en NFL). Un secteur qui sera aussi important de l’autre côté du ballon. Jared Goff, blessé, est incertain et le poids de cette attaque reposera quoiqu’il arrive sur D’Andre Swift (123 courses, 419 yards et 3 TDs). Le running back sort d’une belle performance face à Pittsburgh (33 courses pour 133 yards). D’ordinaire, Cleveland est solide face aux coureurs adverses (94,7 yards autorisés par match, 5e de la ligue), mais a complètement craqué la semaine passée (184 yards autorisés face aux Pats). Il faut donc se reprendre pour ce match qui devrait donc se jouer au sol.

Les duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Jets (2-7) – Miami Dolphins (3-7)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tennessee Titans (8-2) – Houston Texans (1-8)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Minnesota Vikings (4-5) – Green Bay Packers (8-2)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Seattle Seahawks (3-6) – Arizona Cardinals (8-2)

Et si Miami enchainait une troisième victoire consécutive ? Si cette phrase parait improbable au vu de la saison des Dolphins, elle n’en reste pas moins vraie puisqu’après deux succès, les hommes de Brian Flores se déplacent à New York. Ils vont y affronter les Jets, l’une des rares équipes qui semblent encore plus en difficultés qu’eux cette année. Robert Saleh a décidé de titulariser Joe Flacco en espérant donner un coup de fouet à son équipe. Au Sud, on peut difficilement faire des dynamiques plus opposées. Les Titans recherchent restent sur six victoires consécutives quand les Texans eux ont enchaîné huit revers d’affilés. Malheureusement pour eux, il y a de grandes chances que ces séries se poursuivent tant Houston ne semble pas avoir les armes des deux côtés du terrain pour mettre en danger la tête de série numéro une de la conférence.

Dans l’autre conférence, Minnesota peut faire basculer sa saison du bon côté. Les Vikings cherchent un véritable match référence face à un prétendant depuis le début de la saison. Ça tombe bien, l’un des leaders de la NFC se déplace à Minneapolis. L’occasion de frapper un grand coup, même si pour cela il va falloir faire un match plein. Les Packers affichent une défense de fer depuis quelques semaines (18 points encaissés par match seulement) et peuvent toujours compter sur Aaron Rodgers et Davante Adams (malgré l’absence d’Aaron Jones). Enfin, le match hebdomadaire entre deux équipes de la NFC Ouest se déroulera en deuxième partie de soirée. Si les deux équipes ont perdu la semaine dernière, l’urgence est plutôt du côté des Seahawks. On observera dans ce match l’état de santé des deux quarterbacks, Russell Wilson et Kyler Murray, si tant est qu’ils jouent.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Jacksonville Jaguars (2-7) – San Francisco 49ers (4-5)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Chicago Bears (3-6) – Baltimore Ravens (6-3)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Las Vegas Raiders (5-4) – Cincinnati Bengals (5-4)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Los Angeles Chargers (5-4) – Pittsburgh Steelers (5-3-1)

Dans le reste des matchs de la semaine, après leur première victoire à domicile depuis plus d’un an, les 49ers ne sont plus qu’à un match du bilan équilibré. Ce dimanche, ils traversent le pays jusqu’en Floride pour y affronter des Jaguars qui ont gagné leurs deux derniers matchs (considérés) à domicile. Face aux Rams, les hommes de Kyle Shanahan ont montré de quoi ils étaient réellement capables. Il leur faut être constants désormais. À Chicago, les Bears sont à la recherche de leur quatrième victoire depuis plus d’un mois. Les coéquipiers de Justin Fields n’ont plus gagné depuis le 10 octobre et accueillent cette semaine Baltimore. Dix jours après leur revers en Floride, les Ravens doivent se rattraper et montrer que ce n’était qu’un léger accident de parcours.

Plus tard dans la soirée, les Raiders et les Bengals s’affrontent dans une rencontre qui pourrait faire basculer leur saison. Les deux franchises ont un bilan et un parcours similaire depuis le début de l’année. Ils restent sur deux défaites consécutives et ne veulent pas gâcher leur belle entame. Ils sont pour l’instant toujours en course pour la tête de leur division, mais s’ils veulent s’assurer une qualification en Wild Cards il faudra battre des adverses directs. À commencer par dimanche. Enfin, le Monday Night Football opposera deux équipes de l’AFC. Les Chargers accueillent des Steelers qui n’ont plus perdu depuis un mois et demi. La grande interrogation est de savoir si Ben Roethlisberger ET T.J. Watt seront aptes à jouer dès dimanche soir.

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Philadelphia Eagles (4-6) – New Orleans Saints (5-4)
New York Jets (2-7) – Miami Dolphins (3-7)
Carolina Panthers (5-5) – Washington Football Team (3-6)
Buffalo Bills (6-3) – Indianapolis Colts (5-5)
Cleveland Browns (5-5) Detroit Lions (0-8-1)
Jacksonville Jaguars (2-7) – San Francisco 49ers (4-5)
Tennessee Titans (8-2) – Houston Texans (1-8)
Minnesota Vikings (4-5) – Green Bay Packers (8-2)
Chicago Bears (3-6) – Baltimore Ravens (6-3)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Las Vegas Raiders (5-4) – Cincinnati Bengals (5-4)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Seattle Seahawks (3-6) – Arizona Cardinals (8-2)
Kansas City Chiefs (6-4) – Dallas Cowboys (7-2)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Los Angeles Chargers (5-4) – Pittsburgh Steelers (5-3-1)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Tampa Bay Buccaneers (6-3) – New York Giants (3-6)

Au repos
Los Angeles Rams (7-3) et Denver Broncos (5-5).

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés

TouchDown