unibet
Decathlon

[NCAA] Le baromètre de la draft : Jameson Williams, la marche impériale

Un receveur et un Français ont brillé et car la cuvée défensive sera énorme lors de la draft 2022, beaucoup d'entre eux se sont encore distingués.

Chaque dimanche, la rédaction de TDActu vous propose un point sur les joueurs universitaires. Qui a été performants et qui a déçu ? Car il n’est jamais trop tôt pour se préparer à la draft 2022, un hebdomadaire axé sur les performances individuelles des futurs joueurs NFL. Seuls les joueurs éligibles à la draft 2022 sont cités ici.

Semaine 11

Temps ensoleillé

  • Jameson Williams, WR, Alabama : 158 yards et 3 touchdowns
  • Desmond Ridder, QB, Cincinnati : 304 yards (31/39), 2 touchdowns et 1 interception à la passe, 65 yards et 1 touchdown au sol
  • Brandon Joseph, S, Northwestern : 7 plaquages et 1 interception
  • Aidan Hutchinson, DE, Michigan : 7 plaquages dont 3 sacks

Recruté par Ohio State, le receveur Jameson Williams a eu du temps de jeu dès sa saison freshman mais relativement peu. Sa seconde, il est le 3e receveur de l’escouade derrière Chris Olave et Garrett Wilson. Oui mais voila, la fac de l’Ohio ayant recruté et très bien recruté à son poste depuis deux saisons, il n’avait aucune certitude quant à son temps de jeu en 2021. L’université de Alabama ayant perdu Devonta Smith (Eagles) et Jaylen Waddle (Dolphins) lors de la draft 2021, il décida de répondre favorablement à leur appel. Joueur évoquant justement Devonta Smith, de par son physique longiligne et sa vitesse, il s’impose en 2021 comme l’arme aérienne principale de la meilleure équipe en NCAA ! Il est l’auteur de 10 touchdowns en 10 matchs et il permet à « l’empire » de Alabama de continuer de dominer le football universitaire. Dans une cuvée de qualité mais relativement homogène à son sommet, Jameson Williams pourrait tirer son épingle du jeu et être, pourquoi pas, le 1e receveur choisi à la draft 2022 ?

Semaines après semaines, Cincinnati confirme (10-0) et Desmond Ridder aussi. S’il a encore des progrès à faire en terme de lectures, le joueur manifeste une progression nette en tant que passeur. De plus, il est toujours autant capable de gagner des yards au sol avec ses grandes qualités athlétiques. Dans une cuvée 2022 qui sera moyenne au mieux au poste, il pourrait tirer son épingle du jeu lors de la draft 2022. Bien que le sport soit le même, la différence de niveau entre la conférence American et la NFL est immense alors, il est encore impossible de déterminer quel sera l’impact de Desmond Ridder chez les pros. Josh Allen (Bills) ou Jacoby Brissett (Dolphins) ? En tout cas, une franchise tentera le pari car le talent est là.

Un safety avec des qualités en couverture est une denrée recherchée par les scouts NFL. Après une saison 2020 à 6 interceptions en 8 matchs, Brandon Joseph a signé sa 3e de la saison 2021 face à Wisconsin. Si son équipe est en perdition (3-7), lui confirme tout son talent et il pourrait être choisi dans le top 50 de la draft 2022. Le defensive-end Aidan Hutchinson continue de faire monter sa cote en vue de la draft. Encore 3 sacks face à Penn State ! Joueur puissant et explosif, il est un candidat au top 10 (voire mieux) de la prochaine draft NFL. Joseph et Hutchinson sont d’ailleurs évoqué dans notre dernier podcast comme absolument tous les joueurs mentionnés ci-dessus et ci-dessous.

Mentions

  • Garrett Wilson, WR, Ohio State : 126 yards et 3 touchdowns
  • Kenneth Walker, RB, Michigan State : 143 yards et 2 touchdowns
  • DeMarvin Leal, DT, Texas A&M : 7 plaquages dont 2 pour pertes dont 1 sack
  • Perrion Winfrey, DT, Oklahoma : 2 plaquages pour pertes
  • Jermaine Johnson, Edge, Florida State : 7 plaquages dont 3 sacks
  • Kayvon Thibodeaux, Edge, Oregon : 6 plaquages dont 2 sacks
  • Nakobe Dean, LB, Georgia : 11 plaquages dont 2 pour pertes dont 1 sack
  • Brandon Smith, LB, Penn State : 10 plaquages et 1 passe défendue
  • Devin Lloyd, LB, Utah : 4 plaquages dont 1 pour pertes et 1 passe défendue
  • Ahmad Gardner, CB, Cincinnati : 1 sack et 1 interception
  • Kaiir Elam, CB, Florida : 4 plaquages et 2 passes défendues
  • Derrion Kendrick, CB, Georgia : 6 plaquages et 1 interception
  • Alontae Taylor, CB, Tennessee : 10 plaquages
  • Roger McCreary, CB, Auburn : 5 plaquages et 1 passe défendue
  • Verone McKinley, S, Oregon : 8 plaquages et 1 interception

Temps pluvieux

  • Brock Purdy, QB, Iowa State : 356 yards (32/42) pour 3 touchdowns et 2 interceptions
  • Taulia Tagovailoa, QB, Maryland : 350 yards (29/48) pour 2 touchdowns et 1 interception

Cocorico

Pour la 2e semaine consécutive, le Français Wilfried Pene s’est distingué avec Virginia Tech. Arrivé comme tight-end, il est désormais un joueur de ligne défensive et face à Duke il a signé 5 plaquages.

Sous les radars

  • Darrian Beavers, LB, Cincinnati : 7 plaquages dont 1 pour pertes, 1 pression du QB
  • Ellis Brooks, LB, Penn State : 16 plaquages
  • Romeo Doubs, WR, Nevada : 127 yards et 2 touchdowns
  • Bailey Zappe, QB, Western Kentucky : 482 yards (34/42) pour 5 touchdowns et 1 interception
  • Travis Dye, RB, Oregon : 88 yards et 1 touchdown au sol, 25 yards et 1 touchdown après réceptions
  • Dion Novil, DT, North Texas : 7 plaquages dont 2,5 pour pertes dont 1 sack et 1 passe défendue

Possédant le gabarit et les qualités athlétiques pour évoluer en NFL, Darrian Beavers est un linebacker à suivre pour la draft 2022. Si son profil semble cependant en dessous de certains comme Nakobe Dean (Georgia), Devin Lloyd (Utah) ou Christian Harris (Alabama), il pourrait néanmoins être une bonne affaire après les 80 premiers choix. Autre linebacker performant, Ellis Brooks et ses 16 plaquages face à Michigan. Surnommée « Linebacker U » pour sa capacité à former des linebackers pour la NFL, l’université de Penn State est de nouveau bien équipée à ce poste en 2021. Quelque peu dans l’ombre de la star Brandon Smith et du super sophomore Curtis Jacobs, Ellis Brooks réussit néanmoins à tirer son épingle du jeu en 2021 avec son activité et son talent de plaqueur (85 plaquages en 10 matchs 2021).

Si son équipe s’est incliné face à San Diego State, le receveur Romeo Doubs de Nevada a encore brillé. Son duo avec le quarterback Carson Strong est un des plus performants du football universitaire. Possédant un bon gabarit (1m88 pour 90 kilos), il sait s’imposer dans les catchs contestés mais aussi attaquer la profondeur. Véritable sensation 2021, le quarterback Bailey Zappe est un bombardier ! Après avoir évolué au second niveau universitaire, il prouve qu’il a le niveau pour l’étage supérieur avec 42 touchdowns lancés en 10 matchs (seulement 7 interceptions). S’il manque du gabarit idéal pour les pros, nul doute qu’une franchise NFL devrait miser un choix après le top 100 pour en faire un remplaçant avec un potentiel de développement. Le coureur Travis Dye devrait lui aussi entendre son nom appelé le samedi de la draft (tours 4 à 7). Solide pour le jeu au sol, il est surtout un coureur capable d’apporter aussi des solutions de passe et ça, la NFL aime.

Enfin, dernier « sleeper » à l’honneur cette semaine, l’immense defensive tackle Dion Novil (1m93 pour 150 kilos). S’il est peu en vue avec les modestes Mean Green de North Texas, il est cependant un joueur avec un avenir dans une rotation en NFL.

Mentions

  • Gerry Bohanon, QB, Baylor : 117 yards (12/21) pour 1 touchdown et 1 interception à la passe, 107 yards et 2 touchdowns au sol
  • Wan’Dale Robinson, WR, Kentucky : 75 yards et 1 touchdown après réceptions et 23 yards au sol
  • Emeka Emezie, WR, North Carolina State : 133 yards et 2 touchdowns
  • Kemore Gamble, TE, Florida : 122 yards et 2 touchdowns
  • Isaiah Likely, TE, Coastal Carolina : 101 yards et 1 touchdown
  • Charlie Kolar, TE, Iowa State : 76 yards et 2 touchdowns
  • Will Mallory, TE, Miami : 72 yards et 1 touchdown
  • Jaylen Warren, RB, Oklahoma State : 113 yards et 3 touchdowns
  • Zach Charbonnet, RB, UCLA : 67 yards et 3 touchdowns
  • Bryant Koback, RB, Toledo : 121 yards et 2 touchdowns
  • James Cook, RB, Georgia : 104 yards et 2 touchdowns au sol, 43 yards et 1 touchdown après réceptions
  • Brian Robinson, RB, Alabama : 99 yards et 2 touchdowns au sol, 36 yards après réceptions
  • Hassan Haskins, RB, Michigan : 156 yards
  • BJ Baylor, RB, Oregon State : 81 yards et 1 touchdown
  • Chris Rodriguez, RB, Kentucky : 114 yards et 1 touchdown
  • Sincere McCormick, RB, UTSA : 90 yards et 1 touchdown
  • Cameron Thomas, DE, San Diego State : 10 plaquages dont 2 sacks
  • David Ojabo, DE, Michigan : 4 plaquages dont 2 sacks
  • Ali Fayad, Edge, Western Michigan : 5 plaquages dont 1,5 sacks
  • Mika Tafua, DE, Utah : 6 plaquages dont 1 sack
  • Zach VanValkenburg, DE, Iowa : 10 plaquages dont 3 pour pertes et 1 pression du QB
  • Travis Jones, DT, UConn : 3 plaquages dont 1 pour pertes et 1 pression du QB
  • Tyler Davis, DT, Clemson : 1 sack
  • SirVocea Dennis, LB, Pitt : 9 plaquages dont 3 pour pertes
  • Jack Campbell, LB, Iowa : 17 plaquages
  • Leo Chenal, LB, Wisconsin : 14 plaquages dont 3 pour pertes
  • Jeremiah Gemmel, LB, North Carolina : 10 plaquages dont 1 sack et 1 interception
  • Troy Brown, LB, Central Michigan : 7 plaquages, 1 passe défendue et 1 fumble récupéré
  • Chad Muma, LB, Wyoming : 14 plaquages
  • Terrel Bernard, LB, Baylor : 9 plaquages dont 2 sacks
  • Grant Morgan, LB, Arkansas : 11 plaquages dont 1,5 pour pertes
  • Damone Clark, LB, LSU : 12 plaquages dont 1 sack
  • Avery Roberts, LB, Oregon State : 8 plaquages et 2 pressions du QB
  • Demani Richardson, S, Texas A&M : 13 plaquages dont 2 pour pertes
  • Xavier Henderson, S, Michigan State : 7 plaquages dont 1 sack

L’action de la semaine

Saison difficile pour une université habituée à jouer les premiers rôles. Clemson n’ira pas en playoffs en 2021 mais signe, au moins, l’action de la semaine. Feinter l’adversaire est une composante importante dans ce sport et alors qu’ils sont menés sur leur terrain, face aux modestes joueurs de UConn, ils tentent de renverser le sort. Incapable de conduire ce drive dans la zone d’en but, les Tigers vont tenter un field goal. Et non ! Le joueur chargé de réceptionner le ballon et de le placer correctement pour le kicker, s’empare du cuir et rejoint la end zone pour inscrire un touchdown. Fun fact, ce joueur n’est autre que le fils de l’entraineur !

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés

TouchDown