unibet
Decathlon

Buccaneers – Bears (38-3) : Tom Brady et Mike Evans ont mis la fièvre à Chicago

Sans forcer son talent, le champion en titre s’est imposé à domicile dans le sillage de son duo.

Tampa Bay Buccaneers (6-1) – Chicago Bears (3-4) : 38-3

L’an dernier, les Bears avaient battu les Buccaneers dans un match où la défense avait compliqué la tâche à Tom Brady. Ce dimanche, il n’y aura jamais eu photo. Le quarterback de Tampa Bay s’est amusé (20/36, 211 yards et 4 TDs) sans forcer et en a fait profiter sa cible préférée, Mike Evans (6 réceptions, 76 yards et 3 TDs).

À Chicago en revanche, l’heure n’est pas au sourire au sortir d’une piètre performance offensive. Justin Fields est complètement passé à côté de son match (22/32, 184 yards, 3 INTs et 2 fumble perdus) et la défense n’a rien pu faire face aux assauts répétés des locaux.

602 touchdowns pour Brady

La première mi-temps est un calvaire pour les Bears. En attaque d’abord, où Justin Fields a toujours autant de mal à gérer son escouade. Durant les trente premières minutes seulement, il est sacké à 4 reprises et subit 5 QB Hits. Dans ces conditions, difficile pour le quarterback rookie d’être serein. Résultat, il va perdre trois ballons couteux. Une interception et deux fumbles qui stoppent toutes velléité offensives de Chicago. Ajoutez-y un turnover on downs et trois punts et vous avez deux premiers quart-temps très compliqués. Surtout que de l’autre côté du ballon, Tom Brady n’en demande pas tant. Toujours autant dans le rythme, le lanceur n’a même pas à forcer son talent pour faire marquer son équipe.

Avec plusieurs séries offensives qui démarrent dans le camp adverse et un Leonard Fournette qui lance parfaitement le match sur une course de 2 yards (7-0), le futur Hall Of Famer n’a plus qu’à distribuer. Ce qu’il va faire à la perfection. À Chris Godwin (8 réceptions, 111 yards et 1 TD) d’abord sur une passe de 4 yards, puis vers Mike Evans ensuite. Les deux hommes vont se connecter pour trois nouveaux touchdowns. Les numéros 600, 601 et 602 de la carrière de Tom Brady. Un record. Forcément. À la mi-temps les Floridiens sont loin devant (35-3) et la rencontre est pliée.

Justin Fields en perdition

Tellement pliée qu’il ne se passe plus rien ou presque durant les 30 dernières minutes. Le score bougera à peine avec un maigre field goal pour les Buccaneers (38-3). Le champion en titre va gérer son avance en pensant à la suite de sa saison. Blaine Gabbert va même faire une apparition en toute fin de partie. Côté Bears, Justin Fields va ajouter deux interceptions à sa ligne de statistique déjà pas fameuse et le lanceur est en perdition.

Il va vite falloir oublier ce match pour le quarterback rookie s’il veut avoir un espoir de relever la tête. Seul petite lueur d’espoir dans cette rencontre pour Matt Nagy : la performance de Khalil Herbert (18 courses et 100 yards). Le running back a fait tout ce qu’il a pu pour aider son équipe face à une escouade d’ordinaire très difficile à perforer au sol. Les Buccaneers quant à eux, continuent leur défense de titre. Ils restent sur quatre victoires consécutives désormais et se rendront à la Nouvelle-Orléans la semaine prochaine.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés

TouchDown